Ali Guissé, liste PTB Bruxelles : « Unir la classe des travailleurs, avec ou sans papiers »

Manifestation organisée par l’Union de défense des sans-papiers (UDEP) le dimanche 18 juin 2006. « La “loi UDEP” sert toujours de base au combat des travailleurs sans-papiers », selon l’ex-porte-parole et coordinateur du mouvement, Ali Guissé. (Photo Solidaire, Antonio Gomez Garcia)
Manifestation organisée par l’Union de défense des sans-papiers (UDEP) le dimanche 18 juin 2006. « La “loi UDEP” sert toujours de base au combat des travailleurs sans-papiers », selon l’ex-porte-parole et coordinateur du mouvement, Ali Guissé. (Photo Solidaire, Antonio Gomez Garcia)
 

Ajouter un commentaire

Commentaires

Je ne suis pas surpris mon incompréhension résidait sur ton mutisme politique je n'ai jamais douté de ton dévouement de ta sociabilité de ton charisme et de ta passion de t'investir dans le social j'ai toujours su que ta raison de vivre ploie sous la pesée d'une double destinée la sienne et celle de ta communauté et le PTB est le parti qui répond au mieux à tes aspirations politiques bonne chance
Te voir sur une liste électorale ne me surprend guère mais ton hibernation politique a trop durée ton caractère social ,ton charisme ton dévouement et ton sens de responsabilité feront de toi un bon homme politique et ton choix de parti répond à tes exigences politiques . vivre pour les autres avec les autres sont tes vertus cardinales ,ta mission à toujours été le bien être de ta communauté tu ploies sous la pesée d'une double destinées la sienne et celle de ta communauté et tu as toujours été le seul à qui l'on refuse le luxe de s'abstenir des maux de la société. bravo à toi et chapeau au PTB qui t'ont fait sortir de ton hibernation

En septembre, la compagnie annonçait qu’une centaine d’emplois étaient menacés en Belgique. Par vidéoconférence, les syndicats viennent d’apprendre que ce chiffre est doublé...

Malgré des annonces de réinvestissement dans le rail belge, la Vivaldi ne rompt pas avec la logique européenne qui pousse

Le test positif du président américain agit comme un retour à la réalité. À moins d’un mois du scrutin, il est renvoyé à son bilan et à son incapacité – physique et politique – à le défendre.

« On a donné les meilleures années de notre vie à Wibra et maintenant on nous traite comme des chiens.

Le gouvernement fédéral veut lancer un projet pilote de libéralisation dans notre pays.

Omar Radi, un journaliste marocain emprisonné pour son travail de journaliste d’investigation, est accusé de « viol » et « espionnage ». Après Soulaiman Raissouni, poursuivi lui aussi pour « viol » au Maroc, c’est le second journaliste critique du pouvoir a être inquiété par la justice. Une manière de les faire taire ?

Les postiers allemands viennent de décrocher une importante victoire : une augmentation de salaire de 5 %, répartie sur deux ans. C’est le résultat d’une lutte à laquelle quelque 22 000 postiers ont pris part. Cette victoire est un juste retour des choses pour ces travailleurs qui ont redoublé d’efforts pendant la crise du Covid-19.

​L’élue et militante socialiste de New York souligne combien l’accès universel aux soins constitue aujourd’hui un enjeu décisif et s’inquiète du manque d’ambition de Joe Biden sur ce point. Elle a été interviewée lors de la Fête de l’Humanité.