All Power to the People : le Black panther party

Thema's
Histoire

Ajouter un commentaire

Commentaires

« Bon article. Il est important de mentioner que les Black Panthers se disait Marxist-Leninst. Le meilleur d’entre eux Fred Hampton était un grande confiance dans communisme et l’internationalisme. Lorsque j'ai dirigé le Comité de solidarité des Black Panthers en Belgique de 1969 à début 1971, avec Monique Pairoux, Hampton était notre référence en matière de luttes internes féroces au sein des Panthers. Au début, il y avait déjà deux grandes tendances. D'un côté, il y avait ceux qui considéraient l'unité avec les Blancs comme presque impossible parce qu'ils étendaient la théorie de Lénine sur "l'aristocratie ouvrière blanche" à l'ensemble ( !) de la classe ouvrière blanche, qui était en proie au réformisme et au social-impérialisme avec son idéologie raciste. Ils s'appuient sur les œuvres de Franz Fanon, dont E. Cleaver fait une caricature. Plus dramatique encore était le point de vue de Newton selon lequel ce n'était pas le prolétariat, mais le prolétariat de chiffon (les pauvres chômeurs et marginalisés de la société) qui était l'avant-garde de la révolution socialiste. D'autre part, il y avait ceux qui travaillaient à l'unité difficile mais nécessaire de tous les travailleurs et de tous les peuples aux Etats-Unis (les Noirs forment une nation aux Etats-Unis, les Irlandais ou les Italiens par exemple - position de la IIIe Internationale). Finalement, le BPP a été détruit par le meurtre, la répression et la drogue. C'est aussi à cause de la scission interne entre réformistes (Bobby Seale en costume blanc et perd les élections...) que le provocateur Cleaver soutient "la lutte armée" de l'Armée dite de libération noire. Les jeunes révolutionnaires belges de la fin des années 1960 ont beaucoup appris du BPP. Ainsi, sous la direction de Ludo Martens, "les maoïstes" ont fondé une nouvelle organisation communiste appelée "All Power to the Workers" (AMADA), selon le proverbe des Panthers : "All Power to the People". Les "Free Clinics" des Panthers pour la gratuité des soins de santé dans les ghettos étaient avec l'idée des "médecins pieds nus" dans la Chine de Mao : "Medecine pour le peuple" sous l'impulsion de Ludo Martens et Kris Merckx. All Power tot the People! »
Merci infiniment pour cet excellent article à toute l'équipe de Solidaire.

Partout dans l’Union européenne, les gouvernements nationaux attaquent les systèmes les plus solidaires de pension. Une attaque coordonnée depuis les institutions européennes. Petit tour en Espagne, France et Allemagne.

Manuela Cadelli est juge à Namur et administratrice de l’Association syndicale des magistrats. Il y a quelques mois, elle est venue à ManiFiesta pour parler de son livre « Radicaliser la Justice ». Une venue qui a marqué l’auditoire, dans lequel se trouvait Morgane De Meur, juriste.

Le cordon sanitaire contre les néonationalistes (AfD) a sauté à Erfurt. Soutenu par la CDU, un dirigeant libéral, Thomas Kemmerich, évince par la grâce de l’AfD le ministre-président de gauche avant d’être contraint à la démission.

En raison d'un problème informatique, le caucus démocrate dans l'état américain de l'Iowa s'est terminé en fiasco.

« La culture est la première chose qu’il faut sauver », a déclaré Fidel Castro lorsque Cuba subissait une grave crise économique au début des années 1990. Si l’île socialiste est réputée pour ses soins de santé et son système d’éducation, un aspect moins connu est sa politique culturelle. Rencontre avec Abel Prieto, ancien ministre de la Culture à Cuba.

Le renforcement de notre sécurité sociale était l’objet de la manifestation organisée par la FGTB ce mardi 28 novembre à Bruxelles. Manifestation qui a rassemblé 20 000 personnes. Pourquoi défendre, et renforcer, la « Sécu » ? Solidaire a posé la question aux participants.

Il y a 75 ans, le camp d’Auschwitz est libéré par l’Armée rouge. Retour sur le 27 janvier 1945, et ce que les soldats soviétiques découvrent avec horreur.

« Beaucoup de femmes vivent des relations insatisfaisantes. Et si elles ne peuvent pas quitter leur partenaire parce qu’elles en ont besoin pour boucler leurs fins de mois, c’est une situation qui n’est agréable pour personne. » Dans son dernier ouvrage, Why Women Have Better Sex Under Socialism, Kristen Ghodsee explique les acquis sociaux dont bénéficiaient les femmes des pays socialistes d’Europe de l’Est : de l’égalité sur le marché du travail aux crèches gratuites, en passant par des campagnes publiques encourageant les hommes à participer aux travaux ménagers.

Le 14 juin 2019, 500 000 femmes et hommes descendaient dans les rues suisses pour défendre l’égalité des femmes et des hommes. Retour sur le plus grand mouvement social qu’ait connu ce pays depuis 1918.

Les chiffres sur la ponctualité des trains et le nombre d’usagers du rail semblent très positifs à première vue. La SNCB a transporté 253 millions de voyageurs et la ponctualité s’est améliorée, le nombre de trains à l’heure passant de 87,2 % en 2018 à 90,4 % en 2019. Toutefois, ces chiffres masquent beaucoup de choses. En effet, de nombreux trains sont encore en retard, et le rail subit un manque criant d’investissements.