All Power to the People : le Black panther party

Thema's
Histoire

Ajouter un commentaire

Commentaires

« Bon article. Il est important de mentioner que les Black Panthers se disait Marxist-Leninst. Le meilleur d’entre eux Fred Hampton était un grande confiance dans communisme et l’internationalisme. Lorsque j'ai dirigé le Comité de solidarité des Black Panthers en Belgique de 1969 à début 1971, avec Monique Pairoux, Hampton était notre référence en matière de luttes internes féroces au sein des Panthers. Au début, il y avait déjà deux grandes tendances. D'un côté, il y avait ceux qui considéraient l'unité avec les Blancs comme presque impossible parce qu'ils étendaient la théorie de Lénine sur "l'aristocratie ouvrière blanche" à l'ensemble ( !) de la classe ouvrière blanche, qui était en proie au réformisme et au social-impérialisme avec son idéologie raciste. Ils s'appuient sur les œuvres de Franz Fanon, dont E. Cleaver fait une caricature. Plus dramatique encore était le point de vue de Newton selon lequel ce n'était pas le prolétariat, mais le prolétariat de chiffon (les pauvres chômeurs et marginalisés de la société) qui était l'avant-garde de la révolution socialiste. D'autre part, il y avait ceux qui travaillaient à l'unité difficile mais nécessaire de tous les travailleurs et de tous les peuples aux Etats-Unis (les Noirs forment une nation aux Etats-Unis, les Irlandais ou les Italiens par exemple - position de la IIIe Internationale). Finalement, le BPP a été détruit par le meurtre, la répression et la drogue. C'est aussi à cause de la scission interne entre réformistes (Bobby Seale en costume blanc et perd les élections...) que le provocateur Cleaver soutient "la lutte armée" de l'Armée dite de libération noire. Les jeunes révolutionnaires belges de la fin des années 1960 ont beaucoup appris du BPP. Ainsi, sous la direction de Ludo Martens, "les maoïstes" ont fondé une nouvelle organisation communiste appelée "All Power to the Workers" (AMADA), selon le proverbe des Panthers : "All Power to the People". Les "Free Clinics" des Panthers pour la gratuité des soins de santé dans les ghettos étaient avec l'idée des "médecins pieds nus" dans la Chine de Mao : "Medecine pour le peuple" sous l'impulsion de Ludo Martens et Kris Merckx. All Power tot the People! »
Merci infiniment pour cet excellent article à toute l'équipe de Solidaire.

Omar Radi, un journaliste marocain emprisonné pour son travail de journaliste d’investigation, est accusé de « viol » et « espionnage ». Après Soulaiman Raissouni, poursuivi lui aussi pour « viol » au Maroc, c’est le second journaliste critique du pouvoir a être inquiété par la justice. Une manière de les faire taire ?

Les postiers allemands viennent de décrocher une importante victoire : une augmentation de salaire de 5 %, répartie sur deux ans. C’est le résultat d’une lutte à laquelle quelque 22 000 postiers ont pris part. Cette victoire est un juste retour des choses pour ces travailleurs qui ont redoublé d’efforts pendant la crise du Covid-19.

​L’élue et militante socialiste de New York souligne combien l’accès universel aux soins constitue aujourd’hui un enjeu décisif et s’inquiète du manque d’ambition de Joe Biden sur ce point. Elle a été interviewée lors de la Fête de l’Humanité.

Après des années de lutte, certaines mesures avaient été prises pour limiter l’utilisation du plastique à usage unique.

Alors que l’Espagne connaît une situation sanitaire très inquiétante, la région de Madrid, dirigée par la droite conservatrice, a décidé de confiner 850 000 habitants du sud de la ville, là où se situent les quartiers populaires. Un confinement qui frappe donc spécifiquement des quartiers de travailleurs et travailleuses. Mais ceux-ci ne se laissent pas faire. Entretien avec Quique Villalobos, président de la Fédération des associations de quartiers de Madrid.

L’accord qu’avaient trouvé les informateurs Paul Magnette et Bart De Wever comporte notamment la scission des soins de san

En novembre 2020, les Américains devront choisir leur futur président.

La Cour de justice de l’Union européenne a émis un avis qui laisse présager un arrêt très libéral contre le statut des doc

La ministre flamande de l’Énergie Zuhal Demir (N-VA) a menacé de ne pas adapter son plan climatique si la sortie du nucléaire était maintenue par un nouveau gouvernement Vivaldi. La N-VA plaide depuis longtemps en faveur d’une prolongation des centrales nucléaires. Engie-Electrabel exerce une forte pression pour postposer la sortie du nucléaire. Les partis de la Vivaldi vont-ils céder à la pression du lobby du nucléaire ? Ce serait un désastre pour la transition énergétique urgente qui est aujourd’hui absolument indispensable.