Bientôt des tasers à 50 000 volts dans nos rues ?

Photo Gerald Davison / Flickr.
Photo Gerald Davison / Flickr.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Moi qui pensait que c'était pour que le courant passe mieux entre les citoyens et les policiers... Oufti!!!
Une autre police : oui et oui, c'est tout à fait possible mais difficilement réalisable dans le système politique actuel pour lequel l'argent est plus important que l'être vivant qu'il soit un humain, un animal, un végétal et principalement un minéral que le monde politique accepte d'exploiter sans aucune limite jusqu'au détriment de tout ce qui est vivant (humain, animal, végétal : la boucle est faite) sur notre planète terre ! Nous devons et pouvons y arriver. Je veux y croire.

Devenir président d’un des plus grands syndicats du pays en pleine pandémie, alors que nous sommes face à une crise économique d’une ampleur inédite, voilà une tâche lourde... À quelques jours d’une journée de mobilisation nationale en front commun syndical, la première post-confinement, nous avons rencontré celui qui a relevé le défi, Thierry Bodson.

Loin de constituer un cas isolé, l’affaire Chovanec révèle un problème plus profond au sommet de l’appareil d’État. De nouvelles réformes et un contrôle plus démocratique de la police s’imposent de toute urgence.

Le gouvernement israélien a annoncé fin avril qu'il annexerait une partie de la vallée du Jourdain. Pour l'instant, il n'est pas encore question d’une annexion officielle, mais la situation des Palestiniens reste intenable. Entretien avec Omar Barghouti, fondateur de la campagne palestinienne Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS).

Depuis début septembre, on voit apparaître de plus en plus de lettres ouvertes critiquant les dispositions prises en répon

« Une société qui voit sa richesse grossir sans faire diminuer la pauvreté doit être pourrie jusqu’à l’os ».

Dans la nuit de mardi à mercredi, un terrible incendie a détruit le camp de réfugiés de Moria, situé sur l’île grecque de

Les membres du personnel soignant sont au bout du rouleau. Ils ont à peine eu le temps de souffler cet été avec une première vague de coronavirus exténuante... Aujourd'hui encore, le criant manque de personnel demeure. La colère gronde.

Sorti de nulle part, le groupe Liberty est devenu en quelques années un géant industriel.

Les travailleurs essentiels qui font tourner la société gagnent jusqu'à un tiers de moins que le salaire moyen.

La semaine dernière, l'entreprise de transformation de viande belge Westvlees a publié ses comptes pour 2019.