Dow Corning (Seneffe) : 14 millions de cadeau fiscal (condamné par l'Europe), 110 emplois menacés

Ajouter un commentaire

Commentaires

« EXCESS PROFIT RULING » L'évasion fiscale des multinationales est légal en Belgique. Pas besoin d'attendre St Nicolas ou Noël pour recevoir des cadeaux fiscaux, c'est une pratique courante de notre cher gouvernement. Les multinationales qui payent leurs impôts à 33,99 % c'est pour quand ?
Plusieurs entreprises belges ont tiré parti du régime fiscal condamné par l'UE Voici les 35 entreprises qui ont profité du système Dans le détail, c'est le Suédois Atlas Copco qui devrait rembourser le plus "d'aides". Sur la base d'un accord portant sur la période 2011-2015, l'industriel a dégagé un bénéfice excédentaire de 517 millions d'euros. Le groupe a annoncé mi-janvier avoir fait une provision de 300 millions pour faire face à un potentiel remboursement. Cependant, le patron belge d'Atlas Copco a également dit envisager de faire appel de la décision européenne. En deuxième position, le brasseur belgo-brésilien AB InBev a engrangé un bénéfice non taxé de 293 millions d'euros, tandis que le groupe chimique BP a dégagé 164 millions d'euros de bénéfice excédentaire. Viennent ensuite la chaîne de prêt-à-porter Celio International (127 millions), Wabco (126 millions) et BASF (110 millions). Sous la barre des 100 millions, se trouvent enfin les 29 dernières entreprises: Proximus (via sa filiale BICS), St Jude Medical, VF Europe, Pfizer Animal Health, Flir Systems Trading, Eval Europe, Capsugel Belgium, Chep Equipment Pooling, Ontex, LMS International, Soudal, Tekelec Int., The Heating Company, Cow Corning Europe, Kinepolis Group, Bridgestone Europe, Puratos, Noble Int. Europe, Esko Graphics, Trane, Knauf Insulation, Delta Light, Evonik Oxena Antwerp, Lucias, Omega Pharma, Magnetrol, Punch Powertrain, Nomacorc et Mayekawa Europe. http://www.lalibre.be/economie/libre-entreprise/plusieurs-entreprises-belges-ont-tire-parti-du-regime-fiscal-condamne-par-l-ue-56a85aff3570ed38955a944e
Je vous approuve. C'est indécent. Combien de victimes encore de ces capitalistes fanatiques du profit. Les Etats qui les soutiennent au détriment des intérêts et des besoins élémentaires de leur peuple devraient démissionner. J'espère que les voix de la rue finiront par affaiblir leur politique du naufrage pour nous et pour les plus démunis d'entre nous.
Une fois de plus, cette situation montre bien que l'on est gouverné par des cons, aussi bien au gouvernement qu'à plus haute échelle (Europe) ! Cela n'est pas la première fois qu'ils se font bernés par des multinationales qui promettent beaucoup pour recevoir beaucoup et au final quand elles se sont suffisamment enrichies, elles remercient en licenciant ou en désertant carrément le pays, laissant les infrastructures qu'elles ont créée ou rachetée devenir des chancres industriels. Ces soi-disant investisseurs se servent de nos terres, des avantages fiscaux et des gens qu'ils emploient juste le temps de grossir leurs pactoles et ensuite, au revoir. Ce sont tout bonnement des pique-assiettes, qui se moquent totalement des emplois laissés pour compte... Tous ceux qui gouvernent dans les pays européens et dirigent l'Europe ne sont que des mécènes de multinationales.
À l'occasion de la première exposition rétrospective du photographe Stephan Vanfleteren, nous republions ici une interview qu'il nous a accordée en 2007.

Le décret qui mettait fin aux subventions au carburant est abrogé. C’est le résultat d’un mouvement social sans précédent depuis 15 ans en Équateur. Une victoire significative dans le contexte latino-américain.

« Spray au poivre. Autopompe. Matraques. Hurlements. Les bottines des policiers… » Matilde De Cooman est militante de Comac, le mouvement étudiant du PTB, à Gand. Ce samedi 12 octobre, elle participait à l’action pacifique pour le climat d’Extinction Rebellion, violemment réprimée par la police. Voici son témoignage.

Jambon 1er braque à fond à droite et attaque frontalement le milieu associatif qui se montre critique. Les citoyens qui s'unissent pour obtenir un changement constituent toutefois une partie cruciale de notre société pour défendre et faire progresser l'État-providence et nos droits fondamentaux. Aperçu des réactions.

Les manifestants exigent la démission du gouvernement irakien. Celui-ci prend un certain nombre de mesures pour faire reculer le chômage et répondre au manque de logements.

Mobilisations monstres, grèves, couvre-feu pour 60 jours, palais présidentiel évacué : l'Equateur connait des troubles soc

Depuis le 27 septembre, les agents pénitentiaires de la prison d'Anvers sont en grève. Cela fait des années que les conditions de travail et le manque d'effectifs posent un gros problème. Mais ces dernières semaines, cela a vraiment dépassé les bornes.

Le déclin actuel de l’économie mondiale n’est un secret pour personne.

Le 28 mars dernier, Matthew Taylor, le CEO de l'entreprise productrice de fil d'acier Bekaert, annonçait une restructuration : 281 des 1 300 emplois allaient devoir disparaître. Il faut savoir qu'il avait promis aux actionnaires d'augmenter le rendement de 5 à 10 %... Pendant six mois, les travailleurs ont lutté avec leurs syndicats.