Dumping social : la Commission européenne refuse le salaire minimum dans le transport routier

Photo Solidaire
Photo Solidaire

Ajouter un commentaire

Commentaires

Bonjour, Dumping social, je connais. J'ai perdu mon boulot de chauffeur poids lourds international parce que beaucoup de société de transport utilisent des boites aux lettres à l'étranger pour y créer des sociétés de transport qui en fait n'existe pas. Il n'est pas rare de trouver plus de 20 boîtes aux lettres sur un immeuble où il n'y a aucune société, pas de bureaux, pas de remorques, pas de tracteurs. Les transporteurs qui utilisent ce système font immatriculer des tracteurs dans ces pays, font venir les chauffeurs et les tracteurs pour effectuer des transports chez nous avec des remorques immatriculées en Belgique. Les lois sociales sont donc payées pour la plupart dans les (ex) pays dit de l'Est donc beaucoup moins importantes que chez nous. Un chauffeur belge peut obtenir un salaire correct mais en prestant beaucoup d'heures par jour. En effet, il faut savoir que la journée d'un chauffeur comprend 9H00 de conduite + les temps d'attente aux chargements et déchargements. Deux fois par semaine, il est autorisé à conduire 10H00 avec bien entendu des temps de repos maximum toutes les 4H30. Faites le calcul, ce sont des longues journées puisqu'un chauffeur peut prester 15H00 maximum 3 fois par semaine et 13H00 2 fois par semaine. Effectivement, il faut 3 fois 9H00 de coupure et 2 fois 11H00. Les temps de repos sont comptés sur 24H00. Le salaire mensuel net d'un chauffeur international qui est sur la route toute la semaine (ne rentre pas à son domicile) et preste 250H00 s'élève à environ 2.400 €. Il faut également parler des conditions de travail. La pression, toujours la pression. Des horaires de chargement et/ou de déchargement très serrés. A cela il faut ajouter les conditions sanitaires surtout en Belgique. Pas de toilettes sur les airs de repos (sauf aux stations) pas de douche, rien à manger pour celui qui tomberait à cours. Les parkings beaucoup trop petits, il faut parfois dormir le long d'une bretelle d'autoroute, à l'entrée ou la sortie du parking, dans une zone industrielle. La Commission Européenne est plus que frileuse pour se positionner clairement sur le dumping social qui est présent dans beaucoup de secteur. La construction, l'entretien des parcs et jardins etc... etc....
les dirigeants de l'europe favorisent les inégalités entre les travailleurs, favorisent les panamas pognon, favorisent aussi les fraudes fiscales puisque eux mêmes sont dans la magouille !!!!!!
n'oubliez jamais une chose , le capitalisme se nourrit toujours sur la misére. Le néo libéralisme ne laisse même pas la misére tranquille. La cupidité des gens qui dirigent ce monde est sans limites.

« Bon avec les blancs, mais mauvais pour les noirs ».

Alors que les conservateurs (cdH, CD&V, N-VA, Vlaams Belang et une partie des libéraux) ont recalé la proposition de loi sur l'avortement prévoyant l'allongement du délai légal, la réduction du délai de réflexion et la suppression de toutes les sanctions spécifiques, nous republions une interview réalisée à la fin de l'année dernière, lorsque cette proposition de loi était approuvée par la commission justice de la Chambre.

Pour la Commissaire flamande aux droits de l'enfant, quelque chose ne tourne pas rond : enfants et jeunes ont été les gran

La crise du transport aérien fait l’actualité depuis le début de l’épidémie de coronavirus.

La Belgique a-t-elle « civilisé » le Congo ? C’est l’histoire que racontent les monuments publics en Belgique. La réalité est encore aujourd’hui peu connue et peu enseignée. Deux camps s’opposent : d’un côté, celui d’un roi, Léopold II, fasciné par les empires coloniaux et qui finira par faire du Congo sa propriété personnelle ; de l’autre, celui des Congolais et de leur résistance.

Cela fait 60 ans que le Congo a obtenu son indépendance. D'abord propriété de Léopold II, le Congo a été exploité pour enrichir quelques grands capitalistes belges ainsi que la famille royale. Impossible de comprendre l'importance du mouvement de décolonisation et les débats actuels sans se plonger dans l'histoire de ce gigantesque pays africain. Rencontre avec Lucas Catherine, écrivain et spécialiste de la colonisation.

L’épidémie de coronavirus chez Tönnies, le plus grand abattoir d’Europe, met en évidence les problèmes de la production locale de viande. Entretien avec Inge Höger, députée du parti de gauche Die Linke.

Le jeudi 18 juin, une proposition devait être votée au Parlement fédéral pour permettre aux travailleurs du secteur cultur