« Il n’y a plus de place pour la dimension humaine de notre métier » :: La révolte du personnel des homes Orpéa

Photo Kristien Merckx.
Photo Kristien Merckx.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Super, il faudrait encore plus de dénonciations de ce genre...il faut marquer les esprits sur les problèmes que les gens rencontrent au travail et que les chefs et les patrons éludes complétement. Bravo au PTB
Ma mère,jusqu'à sa mort,a vécu dans une résidence Orpéa.Une catastrophe! La nourriture était insuffisante et d'une qualité qui se dégradait de semaine en semaine.Les plateaux repas étaient servis sans couverts.Un jour elle a mariné dans ses excréménts de 16h à 8h le lendemain:on ne répondait pas à ses coups de sonnette! Par deux fois j'ai envoyé la Cocof pour une inspection,ce qui a amélioré la situation, mais malgré tout,nous devions rester vigilants.Dès que notre surveillance se relachait,tout les manquements refaisaient surface;Encore ma mère avait-elle une famille qui veillait sur elle.Mais qu'advenait-il des personnes totalement seules? Je n'ose y penser. Je tiens à souligner que le"petit"personnel était très dévoué,dans la mesure de ses moyens, qui était bien restreint.Des règlement imbéciles ,venus "d'en haut"le laissait quasiment impuissant.J'aurais encore bien des choses à dire, mais la place me manque.Si toutefois, vous souhaitez un témoignage plus détaillé, je vous le fournirai volontiers et le signerai plutôt trois fois qu'une.

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

Leen Vermeulen, médecin généraliste, partage son temps précieux entre la maison médicale de Médecine pour le Peuple de Hob

En pleine pandémie de coronavirus, l’union fait la force : « Fridays for Future » manifeste sa solidarité a

Une équipe de cinquante travailleurs de la santé cubains a été dépêchée en Italie pour participer à la lutte contre le cor

Chaque jour, l’actualité montre à quel point la gestion de la crise du coronavirus par le souverain Donald Trump et sa cou

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

« Tous les soirs à huit heures, j'applaudirai aussi pour toi » - In memoriam Dirk Van Duppen.