L’émancipation passe par un diplôme et un emploi

Photo Solidaire
Photo Solidaire

Ajouter un commentaire

Commentaires

Pas du tout d'accord avec la position du PTB. Plusieurs remarques : ce n'est pas le port d'un "couvre-chef" qui est visé, mais l'affichage ostentatoire de tout signe d'appartenance philosophique. "Une mesure doit être légitime" : la neutralité n'est donc pas légitime? Cette mesure s'applique à toutes les convictions : pas de différence entre l'affirmation ostentatoire de l'appartenance (supposée) à l'islam et le port d'un grand crucifix par exemple. "La neutralité s'applique aux fonctionnaires et pas aux étudiants" : un professeur musulman qui évoquera la citoyenneté ne peut donc arborer le "foulard" ... devant une classe d'élèves enfoulardées? Belle hypocrisie. On entre dans une logique où des gens prétendent au droit à se discriminer eux-mêmes. Enfin, le début autour du "foulard musulman" est biaisé dès le départ, puisque rien ne prouve que le port du foulard est exigé par l'islam : c'est même aux yeux de nombreux alévis une contre-vérité. Il y a même eu le cas, en Suisse, de deux lycéens qui ont refusé de donner la main (elle leur était tendue par le directeur) parce que c'était "contraire à l'islam". On ouvre la porte à toutes les provocations. Je serais presque tenté de fonder une secte religieuse qui interdirait d'assister au cours de mathématiques et d'en demander la reconnaissance : assurément, elle devrait pouvoir recruter aisément. Mais où serait le progrès dans tout cela? Le droit à la différence est un slogan de droite, celui à l'indifférence (la non-discrimination si vous préférez) un slogan de gauche. Enfin, vous parlez (ou plutôt écrivez) de "laïcs" : et la laïcité? Vocabulaire "chrétien" (catholique) a priori significatif. Pour terminer : une interdiction doit être la plus générale possible pour être légitime. La présence de crucifix dans certains tribunaux est déjà à mon avis inadmissible.

Le coronavirus menace notre santé. Mais il menace aussi nos droits.

Témoin et actrice, victime et combattante : Lydia Chagoll a traversé les tragédies du XXe siècle avec une détermination qu

Année après année, les grosses fortunes sont de plus en plus nombreuses et… de plus en plus riches.

En 2016, dans l'État américain du Dakota du Nord, les Sioux ont entamé un combat contre la construction d'un pipeline qui

Le Parlement vient de voter un texte reprenant plusieurs réformes judiciaires.

En octobre 2019, le Chili se réveillait après plusieurs décennies de néolibéralisme sauvage.

Le pays est en ébullition depuis la mort de George Floyd, tué par la police.

« Bon avec les blancs, mais mauvais pour les noirs ».

Alors que les conservateurs (cdH, CD&V, N-VA, Vlaams Belang et une partie des libéraux) ont recalé la proposition de loi sur l'avortement prévoyant l'allongement du délai légal, la réduction du délai de réflexion et la suppression de toutes les sanctions spécifiques, nous republions une interview réalisée à la fin de l'année dernière, lorsque cette proposition de loi était approuvée par la commission justice de la Chambre.