Le climat se fait « Trumper »... Pour quelles conséquences ?

Photo Solidaire, Salim Hellalet.
Photo Solidaire, Salim Hellalet.
 

Ajouter un commentaire

Commentaires

le gros problème du réchauffement climatique ,c'est qu'il est en contradiction avec le fonctionnement du système en place ,que tout le monde veut, à savoir ,toujours plus de croissance ,plus de traités de libres échanges , de bien et de marchandises vendues à travers le monde... Même si on arrivaient à supprimer toutes les voitures cela ne changeraient rien au problème ,car les centaines de milliers d'avions ,de navires ,de camions pour transporter toutes ces marchandises ,les usines , ainsi que toutes les personnes qui prennent l'avions ,l'armé de l'air etc etc etc...le problème est énorme ! presque insoluble tans que nous n'auront pas ,soit changer notre mode de vie , soit trouver une énergie libre non polluante pour faire fonctionner tout nos moyens de transports...
reprenez la marche comme dans le temps, allez à pieds ou en vélo, mais non vous êtes tous trop gâtés et ne savez plus vous passer de votre voiture, avion, bus, etc.... c'est pas Trump qui va aider ça !
tout le monde sait que Trump est un fou ! que connaît-il de la nature, de l'air, du climat , il ne connaît que son fric ! espérons qu'un jour il doive respirer de l'air pollué !

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

« Tous les soirs à huit heures, j'applaudirai aussi pour toi » - In memoriam Dirk Van Duppen.

Le 30 mars 2020, l'Inde comptait 1 251 de contaminations confirmées du coronavirus.

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

Le virus COVID-19 virus se répand à la vitesse de l’éclair et touche également Gaza et les territoires palestiniens.

Les accueils des maisons médicales sont très sollicités en cette période de crise sanitaire.

Deuxième contribution de la médecin urgentiste Nathalie Eggermont. Un service de nuit aux urgences. On n’a aucune certitude, sur la façon dont la crise va évoluer. On continue à se battre. Et on relâche un peu la pression, avec les collègues. On râle ensemble sur la pénurie de matériel, et les choix politiques consternants.

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.