Le PTB offre trois exemplaires de son nouveau magazine Solidaire à Olivier Deleuze

Photo Solidaire, Salim Hellalet
Photo Solidaire, Salim Hellalet
Thema's
MédiaPTB

Ajouter un commentaire

Commentaires

J'observe, j'écoute et je m'informe.
il y a beaucoup d'aigreur dans les propos de Monsieur Deleuze non il n'est pas démagogique pour nous les travailleurs de se battre pour conserver nos acquis sociaux et non le combat contre l'ultralibéralisme n'est pas une vieille lune du temps passé monsieur Deleuze devrait lire les journaux du moins un journal celui qui ose ces idées!!!
Il était moins bavards quand il était planqué à l'ONU ! Ou alors je me trompe ...il était en hibernation et là ...il vient d'en sortir ! Ce qui explique le décalage ;p
Décidément, il est bien difficile d'associer ses aspirations politiques à celles du PTB pour beaucoup d'acteurs de la "gauche" (qques jours plus tard, dans le soir également, Paul Magnette balaie d'un geste large le côté ringard du PTB qui lui fait penser au film byebye Lenine. Non, non, ce n'est plus à la mode ! Lui détient des formules de gauche porteuses et, puisqu'il affirme sans ciller qu'elles le sont, croyons-le. Cependant, je constate que les préoccupations "démodées et rabâchées" du PTB ouvrent la voie royale à nos détracteurs, celle de leur avenir politique au sein d'une société en mutation tournée et axée sur les nouvelles technologies et que dit tel quel, ce n'est vraiment pas très rassurant pour le monde du travail et ses acteurs qui ne sont pas tous branchés techno. La lecture que j'en ai est peut-être un peu erronée aussi : à discours d'hier, travailleurs et citoyens d'un autre siècle, préoccupations d'une autre époque. Devons-nous nous émerveiller devant des illusionnistes avant tout soucieux du choix de ce qui les passionnent : qui m'aime me suive ?

Si les pays occidentaux sont submergés par la pandémie de coronavirus, les pays en voie de de développement sont confronté

Mercredi, la Commission européenne a présenté son Paquet de relance européen, sous le nom de « NextGenerationEU ». « Historique », selon tous les partis traditionnels, des libéraux aux verts en passant par les sociaux-démocrates. Pourtant, à y regarder de plus près, il n'y a pas vraiment de raisons de se réjouir...

Avec la destruction de l’environnement, les épidémies comme celle du coronavirus que nous connaissons risquent de se multi

La crise du coronavirus se déroule dans un contexte politique inédit en Espagne où une coalition de gauche dirige le gouve

Aux États-Unis, un citoyen américain noir a été tué au cours d’une opération de police. Un de plus. Des milliers de personnes exigent que les policiers responsables de sa mort soient traduits en justice.

La pandémie de COVID-19 est la crise sanitaire la plus grave de l'histoire mondiale récente.

« On ne va quand même pas tous partir en vacances cet été ? », a lâché cette semaine le président du Voka (association patronale flamande). Cette déclaration ouvre une offensive plus générale pour nous faire travailler plus, de manière plus flexible et pour moins cher. Offensive à laquelle s’est joint le chef des grands patrons wallons, et qui revient à dire que les héros du coronavirus vont devoir payer la crise. Il faut refuser cette logique et faire sauter un tabou de la politique belge : faire payer les grandes fortunes.

La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, qui dure depuis un certain temps déjà, menace de s'intensifier à cause de la campagne électorale de Donald Trump. Les déclarations de Trump qualifiant l'épidémie de coronavirus d'acte de guerre posé par la Chine n'en sont qu'un avant-goût. Car la première victime d'une guerre, c'est toujours la vérité.

Le célèbre linguiste, philosophe et militant de gauche Noam Chomsky donne son avis sur la pandémie de coronavirus, les abe