« Mme De Block, nous avons toutes les raisons d’être en colère ! »

Chaque maison médicale de Médecine pour le Peuple a remis symboliquement des centaines de cartes à Maggie De Block, et des patients ont témoigné des conséquences qu'auront sur eux les mesures de la ministre. (Photo Solidaire, Salim Hellalet)
Chaque maison médicale de Médecine pour le Peuple a remis symboliquement des centaines de cartes à Maggie De Block, et des patients ont témoigné des conséquences qu'auront sur eux les mesures de la ministre. (Photo Solidaire, Salim Hellalet)

Ajouter un commentaire

Commentaires

ce commantaire pour vous dire que ce n est pas juste que ce soie toujour les gens a bas revenus qui paie alors que vous les minstres vous avez plus que les moyens de payer baissons vos salaires serais plus juste que de chercher toujour de l argent aux detriment des gens qui ont a peine de quoi vivre
Bravo à vous et bonne suite dans toutes les inégalités.
Quelles actions prévoyez vous encore dans l', avenir allez continuer pour que nous ne soyons plus des moutons. Merci
... Est-on certains que cette femme exerce bien l'Art de guérir ! J'aimerais que son diplome soit mis à la disposition de la société avec les mentions qui lui ont été attribuées à la remise de ce diplome!!!

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

« Tous les soirs à huit heures, j'applaudirai aussi pour toi » - In memoriam Dirk Van Duppen.

Le 30 mars 2020, l'Inde comptait 1 251 de contaminations confirmées du coronavirus.

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

Le virus COVID-19 virus se répand à la vitesse de l’éclair et touche également Gaza et les territoires palestiniens.

Les accueils des maisons médicales sont très sollicités en cette période de crise sanitaire.

Deuxième contribution de la médecin urgentiste Nathalie Eggermont. Un service de nuit aux urgences. On n’a aucune certitude, sur la façon dont la crise va évoluer. On continue à se battre. Et on relâche un peu la pression, avec les collègues. On râle ensemble sur la pénurie de matériel, et les choix politiques consternants.

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.