Rogerio Silva (CGTP) « La situation sanitaire est moins grave qu'ailleurs, grâce à nos luttes pour défendre notre service national de santé. »

(Photo CGTP-IN)
(Photo CGTP-IN)

Ajouter un commentaire

Commentaires

A Cesar, ce qui est a Cesar. Le Portugal (la Grece aussi) vient de donner une lecon magistrale sur la gestion de la permiere Pandemie transeuropeenne apres la 2e guerre mondiale, aux pays riches de l'UE. L'Histoire nous apprend, que pendant une lutte/guerre de resistance, toutes les differences ideologiques sont mises dans les placards jusqu'a la victoire finale sur l'ennemi reel ou presume. Le Coronavirus hante les esprits, jour et nuit, et certaines personnes sont hantees par une peur existentielle diffuse. A mon avis, un syndicat responsable devrait donner une attention parituculiere a la sante psychique et a l'equilibre mental de gagne-petit, des hommes et femmes "de peine", de "tout travaux", completement desorientes, qui ne comprennent pas ce qui leur est tombe, est en train de leur tomber, leur tombera sur les tetes. Au jour d'aujourd'hui personne ne sait le nombre des familles de ces categories socio-professionnelles en train de se decomposer a cause de violences dues au confinement. Un syndicat devrait avoir une mission: l'amelioration continue des conditions et de travail et de vie des ouvriers, employes etc.. Mais, la tendance est que les syndicats se fixe des objectifs, des buts. Le syndicat portugais ferait mieux de rester discret au lieu de claironner sur les deja-connus, au lieu de s'attaquer aux moulins a vent. Est-ce que tout est priorite? Oui ou non. Une solidarite syndicale transeuropeenne ou internationale? Le Gouvernement portugais a procede a l'octroi de cartes de securite sociale a tous les SDF independamment de leur genre, nationalites, confessions religieuses, tout comme aux sans-papiers pour leur permettre d'acceder aux soins medicaux pendant que l'epidemie du corona durera. Le syndicat portugais aurait du féliciter le Gouvernement, au lieu de sortir l'artillerie de campagne, alors que le corona sevit encore.

« On ne va quand même pas tous partir en vacances cet été ? », a lâché cette semaine le président du Voka (association patronale flamande). Cette déclaration ouvre une offensive plus générale pour nous faire travailler plus, de manière plus flexible et pour moins cher. Offensive à laquelle s’est joint le chef des grands patrons wallons, et qui revient à dire que les héros du coronavirus vont devoir payer la crise. Il faut refuser cette logique et faire sauter un tabou de la politique belge : faire payer les grandes fortunes.

La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, qui dure depuis un certain temps déjà, menace de s'intensifier à cause de la campagne électorale de Donald Trump. Les déclarations de Trump qualifiant l'épidémie de coronavirus d'acte de guerre posé par la Chine n'en sont qu'un avant-goût. Car la première victime d'une guerre, c'est toujours la vérité.

Le célèbre linguiste, philosophe et militant de gauche Noam Chomsky donne son avis sur la pandémie de coronavirus, les abe

Ces derniers mois, des centaines de milliers de travailleurs ont connu des conditions de travail inédites. Des situations dans lesquelles leurs syndicats ont conclu de nouveaux accords afin de faire respecter la sécurité au travail. Des représentants du personnel de quatre secteurs racontent.

Suite à la pandémie de coronavirus, le gouvernement brésilien a décidé de renouveler les permis de travail de 150 médecins cubains lundi dernier. Ceux-ci étaient restés dans le pays, notamment en raison de liens familiaux, après que La Havane ait rapatrié un grand nombre de médecins en 2018 en raison des menaces du président fasciste brésilien, Jair Bolsonaro, à leur égard.

En août 2005, Katrina détruit une partie de la Louisiane et de la Nouvelle Orléans. En 2008, la crise financière éclate. Depuis quelques mois, un virus tue des dizaines de milliers de personnes partout dans le monde... Le point commun entre ces événements ? Ils peuvent être utilisés par la droite pour casser notre protection sociale. Mais ils peuvent aussi être utilisés par la gauche pour la renforcer... Explications de la journaliste canadienne Naomi Klein.

L’Assemblée générale de l’OMS s’est ouverte sous haute tension lundi.

Les enquêtes internationales ont montré que la Fédération Wallonie-Bruxelles détient, en temps normal, le record des inégalités scolaires des pays industrialisés. En Belgique francophone, les enfants de familles populaires réussissent beaucoup moins bien à l’école que les autres. Le confinement n’a évidemment rien arrangé à l’histoire, mais ce n’est pas une fatalité : il est possible de combattre le virus et les inégalités.