Rogerio Silva (CGTP) « La situation sanitaire est moins grave qu'ailleurs, grâce à nos luttes pour défendre notre service national de santé. »

(Photo CGTP-IN)
(Photo CGTP-IN)

Ajouter un commentaire

Commentaires

A Cesar, ce qui est a Cesar. Le Portugal (la Grece aussi) vient de donner une lecon magistrale sur la gestion de la permiere Pandemie transeuropeenne apres la 2e guerre mondiale, aux pays riches de l'UE. L'Histoire nous apprend, que pendant une lutte/guerre de resistance, toutes les differences ideologiques sont mises dans les placards jusqu'a la victoire finale sur l'ennemi reel ou presume. Le Coronavirus hante les esprits, jour et nuit, et certaines personnes sont hantees par une peur existentielle diffuse. A mon avis, un syndicat responsable devrait donner une attention parituculiere a la sante psychique et a l'equilibre mental de gagne-petit, des hommes et femmes "de peine", de "tout travaux", completement desorientes, qui ne comprennent pas ce qui leur est tombe, est en train de leur tomber, leur tombera sur les tetes. Au jour d'aujourd'hui personne ne sait le nombre des familles de ces categories socio-professionnelles en train de se decomposer a cause de violences dues au confinement. Un syndicat devrait avoir une mission: l'amelioration continue des conditions et de travail et de vie des ouvriers, employes etc.. Mais, la tendance est que les syndicats se fixe des objectifs, des buts. Le syndicat portugais ferait mieux de rester discret au lieu de claironner sur les deja-connus, au lieu de s'attaquer aux moulins a vent. Est-ce que tout est priorite? Oui ou non. Une solidarite syndicale transeuropeenne ou internationale? Le Gouvernement portugais a procede a l'octroi de cartes de securite sociale a tous les SDF independamment de leur genre, nationalites, confessions religieuses, tout comme aux sans-papiers pour leur permettre d'acceder aux soins medicaux pendant que l'epidemie du corona durera. Le syndicat portugais aurait du féliciter le Gouvernement, au lieu de sortir l'artillerie de campagne, alors que le corona sevit encore.

Quasiment un an après le coup d’État, le candidat du parti de l’ex-président Evo Morales remporte très largement l’élection présidentielle. Retour sur une victoire populaire.

La caisse d’assurance pension Integrale va peut-être être liquidée. Que se passe-t-il ?

Naïma Amakran est permanente SETCa. Carine Rosteleur est Secrétaire régionale de la CGSP. Ces deux travailleuses de la santé ont un avis bien précis sur ce qu’il faut faire pour résister à cette deuxième vague. La députée du PTB et médecin généraliste Sofie Merckx leur a posé la question.

En septembre, la compagnie annonçait qu’une centaine d’emplois étaient menacés en Belgique. Par vidéoconférence, les syndicats viennent d’apprendre que ce chiffre est doublé...

Malgré des annonces de réinvestissement dans le rail belge, la Vivaldi ne rompt pas avec la logique européenne qui pousse

Le test positif du président américain agit comme un retour à la réalité. À moins d’un mois du scrutin, il est renvoyé à son bilan et à son incapacité – physique et politique – à le défendre.

« On a donné les meilleures années de notre vie à Wibra et maintenant on nous traite comme des chiens.

Le gouvernement fédéral veut lancer un projet pilote de libéralisation dans notre pays.

Omar Radi, un journaliste marocain emprisonné pour son travail de journaliste d’investigation, est accusé de « viol » et « espionnage ». Après Soulaiman Raissouni, poursuivi lui aussi pour « viol » au Maroc, c’est le second journaliste critique du pouvoir a être inquiété par la justice. Une manière de les faire taire ?