« Saisir le terrain et les équipements de Caterpillar pour obliger la multinationale à revenir sur sa décision »

Ajouter un commentaire

Commentaires

J'ai vu l'émission hier. Très bonne propos tenus par les interviewés. Dans la Libre, Kris Peeters trouve "le débat contre les multis en Belgique n'est pas très intelligent. On a en a besoin pour l'emploi. Les débats sur les intérêts notionnels sont dangereux". Il dit aussi qu'il faut miser sur "des produits spécifiques à haute valeur ajoutée. L'exemple à suivre est celui d'Audi qui a décidé de produire ses voitures électriques à Forest." Gosselies aussi est une usine avec un produit de pointe et à super haute valeur ajoutée. Chez tous les deux, la mise est sur des produits innovants dont la réussite n'est pas confirmé voitures électriques, normes CO2, Tier4). Cela ressemble plutôt à ce qu'on lance des produits à risque en Belgique parce que c'est un secret de polichinelle que chez nous le gouvernement est un paradis d'entreprises fermées au nom de l'emploi... Je souhaite courage et constance à mes potes de Caterpillar.
les politiques en Belgique se sont des manipulateurs, menteurs, ils dilapident les bas revenus pour offrir aux riches et se protéger leurs avoirs personnels. IL SERAI GRAND TEMPS DE LES FAIRE VIVRE SOUS LES 1700 EUROS (1600) suis seule avec loyer, taxes, mazout (chauffage),foncier (1100euros pourtant maison simple) fuel voiture+CT+REPARATION VOITURE+ENTRETIEN etc;taxe tv, bientôt cette taxe inventée (pour nous voler 50 euros par an si problème à la vieillesse:c'est deux pains mensuels en moins sur mon unique repas(je mange rarement un repas complet)or si on se prive pour payer notre maison c'est pour justement y arriver à la pension. DONC c'est UN VOL MASQUE DONT LES 50 EUROS DE TOUS AVEC INTERÊTS VIENDRONT PALLIER A LEURS MAUVAISES GESTIONS ET OU EVITER QU'ON PONTE SUR LEURS AVOIRS ET RICHESSES¨PERSONNELLES (faut pas prendre les crédules pour des incrédules . un bon point vous leurs dites fini vos cumuls, vous allez être mis au défit (celui de vivre sous le seuil des 2000 euros net par mois) (minimum 1 an) et vous paierez tout sans avantages (plus de chauffeurs , plus de bonus sur le fuel, plus aucune faveur )ni restos, ni entrées gratis, fini les avantages quelconques)NE DIT ON PAS : "FAUT LE VIVRE POUR LE COMPRENDRE" bien qu ' eux hypocrites car se préservent leurs avoirs et spolient les bas salaires pour s'engranger comme les multi nationales des avoirs colossaux= politique asociale . SUPPRIMER LE VOTE , plus aucun petit ne s'y rendra ; leurs discours c'est du mensonge en puissance et nous petits , des victimes impuissantes!!!!!!
vous avez dit vrais s et tous a fait juste ,que l on les face vivre avec 1400e par mois il vont voir alors s il peuve toujours se payer des chauffeur etc etc ,pour moi les politicar son des voleur
Je suis un travaileur qui travailee pour une multinacional americen ( Tenneco automotive Monroe) Gijon Espain. Sé l'histoire de 216 travaileur qui a obliga a no fermee la fabrique, annee 2013.
l'Union sacrée quelle supercherie camarades, tout est déjà décidé , c'est une fatalité le combat et tomber aux oubliettes !!! Le où les gouvernement , ON déjà en vue la soit disant reconversion d'une partie de travailleurs et pour les autres les sous traitant !? Le gouvernement MR NVA , voudrais montré qu'il compati avec les travailleurs, mais je pense avant tout qu'ils veulent ce faire de la bonne publicité pour les prochaines élections qu'il approche à grands pas ! Ils ne faudrait surtout pas oublier les attaques de ce gouvernement à l'encontre des travailleurs et allocataires sociaux !!! De la mascarade est de la comédie !!!

Manuela Cadelli est juge à Namur et administratrice de l’Association syndicale des magistrats. Il y a quelques mois, elle est venue à ManiFiesta pour parler de son livre « Radicaliser la Justice ». Une venue qui a marqué l’auditoire, dans lequel se trouvait Morgane De Meur, juriste.

Le cordon sanitaire contre les néonationalistes (AfD) a sauté à Erfurt. Soutenu par la CDU, un dirigeant libéral, Thomas Kemmerich, évince par la grâce de l’AfD le ministre-président de gauche avant d’être contraint à la démission.

En raison d'un problème informatique, le caucus démocrate dans l'état américain de l'Iowa s'est terminé en fiasco.

« La culture est la première chose qu’il faut sauver », a déclaré Fidel Castro lorsque Cuba subissait une grave crise économique au début des années 1990. Si l’île socialiste est réputée pour ses soins de santé et son système d’éducation, un aspect moins connu est sa politique culturelle. Rencontre avec Abel Prieto, ancien ministre de la Culture à Cuba.

Le renforcement de notre sécurité sociale était l’objet de la manifestation organisée par la FGTB ce mardi 28 novembre à Bruxelles. Manifestation qui a rassemblé 20 000 personnes. Pourquoi défendre, et renforcer, la « Sécu » ? Solidaire a posé la question aux participants.

Il y a 75 ans, le camp d’Auschwitz est libéré par l’Armée rouge. Retour sur le 27 janvier 1945, et ce que les soldats soviétiques découvrent avec horreur.

« Beaucoup de femmes vivent des relations insatisfaisantes. Et si elles ne peuvent pas quitter leur partenaire parce qu’elles en ont besoin pour boucler leurs fins de mois, c’est une situation qui n’est agréable pour personne. » Dans son dernier ouvrage, Why Women Have Better Sex Under Socialism, Kristen Ghodsee explique les acquis sociaux dont bénéficiaient les femmes des pays socialistes d’Europe de l’Est : de l’égalité sur le marché du travail aux crèches gratuites, en passant par des campagnes publiques encourageant les hommes à participer aux travaux ménagers.

Le 14 juin 2019, 500 000 femmes et hommes descendaient dans les rues suisses pour défendre l’égalité des femmes et des hommes. Retour sur le plus grand mouvement social qu’ait connu ce pays depuis 1918.

Les chiffres sur la ponctualité des trains et le nombre d’usagers du rail semblent très positifs à première vue. La SNCB a transporté 253 millions de voyageurs et la ponctualité s’est améliorée, le nombre de trains à l’heure passant de 87,2 % en 2018 à 90,4 % en 2019. Toutefois, ces chiffres masquent beaucoup de choses. En effet, de nombreux trains sont encore en retard, et le rail subit un manque criant d’investissements.

Le procès contre la multinationale de livraison de repas a débuté ce lundi. La question du statut et de la relation de travail entre les coursiers et Deliveroo sont au cœur des débats. L’issue du procès pourrait avoir des conséquences significatives sur le modèle économique de l’entreprise et des grandes multinationales de plateformes en général.