SNCB : le gouvernement tente de diviser pour mieux éliminer le droit de grève

« Tout le monde a intérêt à ce que les syndicats puissent jouer leur rôle : participer à la négociation et organiser l'action collective », estime le spécialiste du droit social Jan Buelens. Ici, les syndicats en action à Charleroi le 6 janvier dernier. (Photo Solidaire, Salim Hellalet)
« Tout le monde a intérêt à ce que les syndicats puissent jouer leur rôle : participer à la négociation et organiser l'action collective », estime le spécialiste du droit social Jan Buelens. Ici, les syndicats en action à Charleroi le 6 janvier dernier. (Photo Solidaire, Salim Hellalet)

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il ne faut pas être naïf , le but principal c'est de faire taire la contestation sociale pour mieux régner , est par la suite vendre la SNCB au privé !!!! Ça c'est la politique des libéraux et cela a toujours était ainsi !!!!
Dès que j'ai entendu la décision de la SNCB, j'ai compris la manœuvre. Supprimer le droit de grève des petits syndicats, c'est s'attaquer à tous les travailleurs de tous les syndicats. C'est la tactique du néolibéralisme. Il ne faut pas laisser faire et être très attentifs pour ne pas être pris de court. Il faut réagir tout de suite, sinon nous sommes perdus.

Les postiers allemands viennent de décrocher une importante victoire : une augmentation de salaire de 5 %, répartie sur deux ans. C’est le résultat d’une lutte à laquelle quelque 22 000 postiers ont pris part. Cette victoire est un juste retour des choses pour ces travailleurs qui ont redoublé d’efforts pendant la crise du Covid-19.

​L’élue et militante socialiste de New York souligne combien l’accès universel aux soins constitue aujourd’hui un enjeu décisif et s’inquiète du manque d’ambition de Joe Biden sur ce point. Elle a été interviewée lors de la Fête de l’Humanité.

Après des années de lutte, certaines mesures avaient été prises pour limiter l’utilisation du plastique à usage unique.

Alors que l’Espagne connaît une situation sanitaire très inquiétante, la région de Madrid, dirigée par la droite conservatrice, a décidé de confiner 850 000 habitants du sud de la ville, là où se situent les quartiers populaires. Un confinement qui frappe donc spécifiquement des quartiers de travailleurs et travailleuses. Mais ceux-ci ne se laissent pas faire. Entretien avec Quique Villalobos, président de la Fédération des associations de quartiers de Madrid.

L’accord qu’avaient trouvé les informateurs Paul Magnette et Bart De Wever comporte notamment la scission des soins de san

En novembre 2020, les Américains devront choisir leur futur président.

La Cour de justice de l’Union européenne a émis un avis qui laisse présager un arrêt très libéral contre le statut des doc

La ministre flamande de l’Énergie Zuhal Demir (N-VA) a menacé de ne pas adapter son plan climatique si la sortie du nucléaire était maintenue par un nouveau gouvernement Vivaldi. La N-VA plaide depuis longtemps en faveur d’une prolongation des centrales nucléaires. Engie-Electrabel exerce une forte pression pour postposer la sortie du nucléaire. Les partis de la Vivaldi vont-ils céder à la pression du lobby du nucléaire ? Ce serait un désastre pour la transition énergétique urgente qui est aujourd’hui absolument indispensable.

Les prisons aussi ont subi de plein fouet la crise du coronavirus. Comme dans toutes les structures collectives, le risque de contamination est élevé. Les mesures d’assouplissement qui viennent d’être décidées représentent un danger pour le personnel et les détenus. C’est pourquoi les organisations syndicales ont lancé un préavis de grève.