Sofie Merckx (PTB) : « Un spécialiste qui gagne 400 000 euros ? C'est indécent »

Thema's
Santé

Ajouter un commentaire

Commentaires

L'année dernière j'ai rencontré un urologue, qui m'a bien reçu pendant la consultation, mais c'était tout à fait le contraire pour ses honoraires... Il demande le double de la convention! Y en a qui demande bien plus, mais il y a un manque total de son statut et le prix de ses honoraires concernant cet urologue. Sans oublier le surplus qu'il m'a fait facturer, or j'ai passé une échographie, je ne trouve pas ça logique... J'ai rouspété et il a le culot de me dire qu'il paie trop aux contributions, qu'il a fait 7ans d'études, et que les patients doivent payer sans broncher. Pour moi ce n'est pas un médecin...
Je suis à 100% d'accord pour l'interdiction des suppléments d'honoraires. Ces "spécialistes" prennent tout simplement les patients pour de bonnes poires. C'est scandaleux. Ne parlons même pas des ministres, des députés, etc. qui ne se gênent pas de cumuler de nombreux mandats rémunérés. Pauvre Belgique !
Madame Sophie MERCKX est doublement méritante : elle a réussi des études longues & difficiles & elle a gardé un idéal humaniste . Elle a le courage de ses opinions, elle ne choisit pas la facilité du silence mais le combat politique. Puisse-t-elle devenir un jour Ministre de la Santé ( si du moins elle le souhaite ).

Fin mars, le gouvernement fédéral a conclu un accord avec le secteur bancaire.

Les infirmiers et infirmières de Médecine pour le peuple à Zelzate sont aujourd'hui investis d’une importante mission soci

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

La semaine passée, les services de renseignements italiens lançaient l’alerte : le sud du pays risquerait une « 

Yuksel Kalaz est conseiller communal PTB à Gand et délégué CSC chez Ivago, intercommunale locale de gestion des déchets.

Le Covid-19 fait des ravages dans le monde entier et les populations doivent vivre sous des mesures de distanciation socia

C’est depuis le sous-sol de sa maison, qu’il a aménagé « pour ne pas embêter sa famille avec son travail », que

Aujourd’hui, Médecine pour le Peuple (MPLP) a dépisté l’ensemble du personnel soignant et des résidents de la maison de repos Zilverbos à Zelzate (Flandre-Orientale). « Les homes pour personnes âgées sont le nouveau point critique de la pandémie, selon MPLP. Des mesures supplémentaires sont nécessaires pour protéger nos personnes âgées et leurs soignants. »

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

On compare souvent la lutte contre la pandémie de coronavirus à une guerre.