Nouvelles récentes

Les lanceurs d’alertes sont des personnes qui tirent la sonnette d’alarme pour dénoncer les injustices qui vont à l’encontre de l’intérêt général. Cela peut concerner l’évasion fiscale, l’espionnage ou les crimes de guerre, etc. Mais, alors qu’ils devraient être protégés, ils sont parfois poursuivis. Y compris en Belgique...

En 2017, une vidéo de la Palestinienne Ahed Tamimi, alors âgée de 16 ans, fait le tour du monde.

Le duel annoncé aura bien lieu. Emmanuel Macron contre Marine Le Pen, la droite néolibérale et l’extrême-droite, seront les deux seules options au second tour de la présidentielle française. Pourtant, les préoccupations des Français sont portées par la gauche. Comment expliquer ce qui ressemble à un fameux paradoxe ?

Le 8 mai 1945, l’Allemagne nazie signe sa capitulation sans conditions.

« Si un candidat-président veut remettre en cause le pouvoir des milliardaires, l’ensemble de la presse va lui mettre la t

Les travailleurs d’AGC du site de Moustier-Sur-Sambre (province de Namur) ont organisé une journée de grève jeudi 17 mars

Anna Kolotova habite à Strasbourg depuis 2014 et est inquiète pour ses proches. Elle est secrétaire générale du groupe United European Left à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, une organisation internationale où siègent 47 États, dont l’Ukraine et la Russie et qui traite notamment des questions de droits humains.

« Solidarité avec toutes les femmes du monde. » Le 8 mars, Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, ce mot d'ordre retentira de la Belgique à l'Afrique du Sud, des États-Unis à l'Inde. Partout dans le monde, les femmes descendent dans la rue pour défendre leurs droits, pour l'égalité des salaires, pour des services publics forts, pour les droits à disposer de leur corps. Elles s'opposent à une droite émergente qui cherche à imposer une image conservatrice des femmes. Maartje De Vries, présidente de Marianne, mouvement de femmes du PTB, explique pourquoi elle participera à cette journée.

Pourquoi est-on capable de citer les noms des 7 Rois des Belges, mais probablement pas les noms de 7 dirigeants de mouveme

Cʼest le plus grand licenciement collectif de lʼhistoire belge. Il y a 25 ans, le 27 février 1997, le terrible verdict tombe pour les 3100 travailleurs de Renault-Vilvorde. Jan Dereymaeker, qui a travaillé dans l'usine pendant de nombreuses années et y a également été délégué syndical, revient sur l'événement. Comment en est-on arrivé là ? Peut-on éviter de tels drames sociaux aujourd'hui ?

Pages