5 raisons pour dire non à la Loi Peeters

Photo Solidaire, Salim Hellalet
Photo Solidaire, Salim Hellalet

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

Nos élites ne font d'obéir aux injonctions d"en haut"... Hier, Michel a dit clairement sur les ondes : "Pas de sinistrose, tout ne va pas si mal puisque nous recevons les félicitations de l'Europe, l'OCDE, le FMI (ben tiens...)...à aucun moment il n'a cité les citoyens... et en plus il se prend pour 1 grd démocrate ouvert au dialogue. En France, la loi travail qui ressemble bien à celle concoctée par Peeters et les médias manipulent avec la complicité du pouvoir (P $ ...) et divisent tant qu'ils peuvent !#NuitsetJoursDebouts #RassemblementdesVraiesGauches #PeuplesSolidaires... #Nona7EuropeLa...
Bonjour....et BRAVO..Vous dites tout haut ce que beaucoup pensent tous bas....TOUS ENSEMBLE....
Tant que le peuple n'exigera pas la démocratie telle qu'elle doit être appliquée, comprise et approuvée, tant que tout le monde acceptera le système de l'oligarchie, rien ne changera. . Le bourrage de crâne est le maître mot de ce pays, et, comme de bien entendu, prend exemple sur la France.......voyez ce que Valls a fait au niveau travail..... , Il faut revenir en démocratie : et voir que l’oligarchie est, un régime qui vise à maintenir les privilèges des riches au mépris des urgences sociales. —
Bonjour monsieur....Justement, prenons exemple sur la France...Actuellement, la CGT met à mal la loi travail instaurée par un gouvernement¨soit disant socialiste....laissez moi rire...ou plutôt grimacer....plus rien de social dans nos sociétés...A quand un GRAND mouvement pour faire rétablir LA démocratie en europe...l'EUROPE des travailleurs....ET non, celle des RICHES....un jour, nous serons tous dans le cas de la GRECE...Pourtant, la BELGIQUE était un état riche....mais,avec autant de " Décideurs" wallons,flamands,germanophones, bruxellois, fédéraux......on ne s'en sort plus....payez , payez , payez...et non job, job ,job.....Merci Mr MICHEL.
où vas t-on??? cela devient de plus en plus grave....le gouvernement doivent être là pour que l'on soit mieux et ils font le contraire....rien à faire de nous...je suis contre de travailler plus de 38 ans semaine , la flexibilité et l'intérim à vie....
Ceux qui dictent les lous ne sont pas ceux qui devront payer les conséquences...
Je dis non à la loi peeters
Le gouvernement veut augmentet le profit des entreprises mais il faut bien comprendre que le but est que celles ci le réinvestissent dans l'économie. La Belgique n'est pas assez compétitive et les entreprises donnent du travail... Si on empêche le gouvernement de mener de telles mesures (qui ne sont pas super cool pour le travailleur), on risque de faire s'étouffer l'économie belge dans son manque de compétitivité et le résultat sera la fuite et la faillite des entreprises, ce qui mènera à une augmentation du chômage... La Belgique DOIT être plus compétitive, les travailleurs n'ont pas vraiment le choix sous peine de faire fuire nos entreprises et tuer notre économie...
Bien sûr Charles, bien sûr..
sa se sont des commentaires d une personne bien dans la vie mdrrrr (personne qui se promène toute la journée pendant qu on travail) ps n oublie pas de saluer le roi et la reine le 21 juillet avec ton petit drapeau xd
Bonsoir, nous sommes en train de reculer de plus d'un siècle, tant d'efforts anéantis...
toute façon tant que nous fessons pas de gréves sérieuse,ils ne feront qu a leur têtes ,en effet on fait gréve un jour puis on en parles plus et ensuite nos ministres passent leur lois a part nous faire perdre un jour de notre salaire ,sa sert a rien .vaste blague
Bonjour. Je me pose juste une question....Quand allons nous rejoindre et soutenir nos voisins français , pour faire les mêmes combats chez nous..contre le systême européen, car, tout vient de cela...il faut absolument alimenter les caisses de ces gouvernements de pacotille qui n'ont pour seul souci que l'euro au détriment de la population. Si cela continue , nous serons tous GRECS. Réveillons nous. Je suis intérimaire, mais ,suis prêt à suivre un mouvement de grève générale....pas comme ce jour...50000 manifestants...le gouvernement en rigole....Le pays bloqué...Ce serait autre chose. Imitons nos anciens qui se sont battus et versé leur sang pour des avantages qu'on nous retire de plus en plus. Fraternellement.
Bonjour Juste une petite idée qui me vient à l'esprit, on descend dans la rue, on manifeste contre les réformes et autre mais on ne sait pas tous se déplacer pour diverses raisons, sachant ceci ,ne pensez vous pas descendre dans la rue faire signer une pétition aurait plus de poids dans la balance puisque nous pourrions dans un premier temps faire entendre notre voix, notre choix ? Merci pour votre réponse
il y a une expression qui dit qu il ne faut pas avoir l argent du beurre et le beurre qu est ce qu ils croient avec leur reforme ,la seule chose qu il vont obtenir c est de la démotivation total ,et les sociétés vont le ressentir (vive les faillites ) si ils veulent faire couler leur propre pays ils sont bien partie ^^ les gens sont pas bêtes et a chaque système il y a leur failles ,ce qui poussent même les gens des plus honnête vont commencer a jouer au jeu. d ailleurs quand on vois tous ce que nos dirigeant mettent au panama sa résume bien tous, c est eux qui font leur loi et de plus ce sont eux aussi qui les contourne mdrr
oups j ai oublier de proposer mon idée au lieu de manifester pourquoi ne pas faire des opération boycotte je m explique : ce mois ci on boycotte les pompes a essence , pourquoi car on a plus d argent le mois prochain (c est les fetes de fin d annee) on boycotte les grandes surfaces le mois d apres au tour des agences de voyages et etc... une fois que l on touche a tous sa et que les copains des grandes surfaces (directeur) vas se plaindre au pret de son copain les ministres (lors de lors diner de week end) car en effet tous ce gratin ce connaissent ,sa l ai toucheras bien plus

Le journal français l'Humanité est menacé. Plus qu'un problème de pluralisme de la presse, la survie des médias de gauche est un enjeu de lutte de classes. C'est la voix des travailleurs qui est menacée. Reportage à la soirée de soutien à Paris.

Le 24 février, les Cubains voteront sur le projet de la future loi fondamentale, après des mois de consultation où les préoccupations sociales et sociétales ont abondé. Dans un climat de tension régionale, Washington profère des menaces.

Depuis le 12 février, la production d’autobus et de camions est à l’arrêt à l’entreprise Van Hool, à Lierre. Si la très riche famille propriétaire de l’usine continue d’engranger de gigantesques bénéfices, les travailleurs ont vu leur pouvoir d’achat diminuer. Quand un département a arraché une augmentation d’un euro l’heure, c’est donc l’ensemble de l’usine qui s’est mise à l’arrêt afin d’étendre la mesure à tous les autres secteurs.

Chaque jour, elles sont plusieurs milliers à nettoyer, repasser, récurer. Et pourtant, elles sont quasiment invisibles. Qui ? Les aides-ménagères des titres service, deuxième plus grand secteur salarié de Belgique. Les réalisatrices Gaëlle Hardy et Agnès Lejeune ont choisi de leur donner la parole à travers le documentaire
Au bonheur des dames ?.

L’organisation féministe Femma met sa proposition en pratique en expérimentant la semaine de travail de 30 heures. Pour Ilse De Vooght, de Femma, « la valeur ajoutée du projet doit d’abord se ressentir dans la qualité de vie des gens et non par exemple dans une plus grande productivité du travail ».

En ce jour de grève générale, jeunes en lutte pour le climat et syndicalistes se sont retrouvés sur les piquets de grève. Pour le délégué syndical Tom Joosen, les deux mouvements ont en réalité le même ennemi et sont loin d'être opposés comme certains politiciens le prétendent. Reportage partout en Belgique.

L'organisation patronale FEB souhaite prolonger d'au moins 10 ans la durée de vie de deux centrales nucléaires. La N-VA défend également cette idée. Pourtant, l'énergie nucléaire n'est pas sûre, pas durable et beaucoup trop coûteuse.

« Sign for my Future » se veut la plus grande campagne pour le climat jamais menée en Belgique. Via une pétition, des chefs d'entreprise, médias et associations demandent une ambitieuse politique climatique. Mais la présence de certaine multinationales dans cette initiative soulève des questions. De grandes entreprises polluantes comme BNP Paribas Fortis, Unilever ou EDF Luminus ont-elles réellement leur place dans une campagne pour le climat ?

Le sort du Venezuela fait depuis plusieurs jours l'objet d'un gigantesque bras de fer entre grandes (et moins grandes) puissances du monde entier. Pour tenter d'y voir clair, Solidaire reprend ci-dessous quelques articles des journaux L'Humanité et Unsere Zeit qui décrivent et analysent les enjeux de la crise en cours.

Solidaire apporte tout son soutien à son partenaire L'humanité. Le titre le plus connu de la presse française de gauche fait face à des difficultés qui menacent son existence.