Coup d'État en Turquie : les questions et les risques

 

Ajouter un commentaire

Commentaires

Ce qui se passe en Turquie n'est malheureusement que ce qu'erdogan a semé, ils ont joué double jeu et même triple jeu avec les grands états et malheureusement c'est encore le peuple qui paient les pots cassés La meilleure solution c'est qu'il redescende sur terre et qu'il s' occupe réellement de ses citoyens
Vrai coup d'état ou incendie du reichstag à la Erdogan ? Je pense que c'est maintenant clair. Tout en dressant la liste des "complices" à arrêter, Erdogan et sa clique de frères musulmans ont laissé agir un petit groupe de militaires manipulés qui n'avaient aucune chance de réussir. Je présume que les magistrats et policiers qui enquêtaient sur ses canailleries ont été parmi les premiers à être jetés en prison.
L'Europe doit être claire et cesser de payer la Turquie pour qu'elle fasse notre boulot au niveau immigration. Elle ne serait ainsi plus prise en otage par Erdogan sur le plan politique quand il prend des mesures de tyran et bafoue la démocratie. Si on se tait, c'est toute la Turquie qui va souffrir en plus des Kurdes et des Immigrés. Notre fric ne servira qu'à enrichir des malfrats. Il est urgent de réagir.
Ils descendent dans la rue pour défendre la démocratie ???????????????????????????????????? Quel démocratie Mr Erdogan?

« Le libéralisme, c’est la liberté », entend-on souvent de la bouche des défenseurs de ce courant. Or, l’exemple du Chili montre comment une école d’économistes de droite a utilisé une dictature pour imposer le néolibéralisme…

Le verdict était à peine tombé qu’un tonnerre d’applaudissements retentissait au tribunal, parmi les nombreux militants po

Une coalition historique est montée au pouvoir en Espagne ce 7 janvier : le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) de Pedro Sánchez, et Unidas Podemos (UP), représenté par Pablo Iglesias, se sont unis pour former le nouveau gouvernement espagnol. Cette alliance jouit également du soutien de régionalistes catalans et basques. Après des années de tensions nationalistes croissantes, Unidas Podemos peut à nouveau placer la lutte contre l'austérité en haut de l'agenda politique.

Après avoir fait alliance avec l’extrême-droite, les Conservateurs (ÖVP, Parti Populaire Autrichien) continuent leur polit

Ralia a 50 ans. Cela fait 26 ans qu’elle travaille chez Sodexo, où elle est aussi déléguée syndicale. Elle sera à nouveau candidate sur les listes de la CSC aux prochaines élections sociales. Portrait.

Du 11 mai au 24 mai 2020, 1 800 000 ouvriers et employés éliront leurs délégués au conseil d’entreprise et au comité de sécurité, dans leur entreprise ou leur bureau. Les élections sociales ont lieu tous les quatre ans. Et l’an prochain, elles se tiendront dans 7 000 entreprises. Elles sont le point culminant de la démocratie.

Des élus qui touchent plus de 11 000 euros par mois, une Commission qui défend les multinationales européennes… Bienv

La nouvelle de l’assassinat par drone du général Qassem Soleimani, le 3 janvier dernier dans la capitale irakienne Bagdad, a secoué le monde. Le climat de guerre permanent au Moyen-Orient, les atrocités, les souffrances engendrées, les flux massifs de réfugiés... Tout cela a une fois de plus été rappelé à l’opinion publique. Cette escalade nous confronte aussi à nouveau à la complexité de la situation au Moyen-Orient. Analyse.

En avril 2017, le gouvernement croate publie un « programme de réforme des pensions » qui va augmenter l’âge de la retraite de 65 à 67 ans et durcir les conditions des départs anticipés. Ce programme reçoit l’accord du Parlement. Mais pas celui des travailleurs, qui obligent le gouvernement à reculer. Récit d’une victoire.

« Qui sait vraiment ce qui se cache derrière les grands murs des prisons de Saint-Gilles, Forest ou Berkendael ? J’y suis allé en décembre dernier et j’aimerais partager avec vous ce que j’y ai appris. » Nabil Boukili, député fédéral du PTB, livre ses impressions après une visite de trois prisons du pays.