Et si l'affaire Chodiev-De Decker était, en fait, l'affaire Chodiev-Reynders

Photo Jesse Willems / ID
Photo Jesse Willems / ID
Thema's
Partis

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

ON VA ENCORE ETOUFFER L'AFFAIRE pour ne pas découvrir tout le beau monde qui se cache derrière, tous ceux mouillés jusqu'au cou ! Il faut protéger toute l’institution qui nous gouverne et aussi l'UE dont elle dépend ! Tout compte fait, il n'y en a pas beaucoup parmi eux qui peuvent jurer être droits dans leurs bottes...
Bravo ! Ça fait du bien à lire ! Gros boulot et merci pour toute l'énergie y consacrée. Parce que, tout est juste. Il faut, en plus, savoir, concernant la guerre en Irak, que la belle Cécilia quitte Sarko au début de son mandat et se remarie avec un armateur américain dont j'ai oublié le nom. Cécilia et Sarko de........ ont en commun 1 ou 2 enfants et restent donc en contact étroit. Ceci l'amène à aller manger des hotdogs dans le ranch de George W Busch. Sarkozy, bien qu'il soit sur écoute à la fois par le Parquet et par son copain Buisson, ne se souvient jamais de rien ! Malgré tout les investigations se poursuivent et si on s'y prend bien, il y aura toujours un moment ou l'autre où la Justice va mettre le doigt sur la carte qui fera s'écrouler le château ! C'est trop gros !
bien dit sa s et bien vrais il en a pas beaucoup , tous des vendu et voleur et menteur , je crois qu il jourait aux poker menteur il serait les premiers , et bien sur on vas étouffer l affaire hein
Manger l'herbe d'autrui ! quel crime abominable ! D'expier son forfait : on le lui fit bien voir. Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. Jean De La Fontaine....
Félicitations pour cet éclairage fouillé !
Et bien, en fin quelqu’un qui s'est donne le travail de chercher les vrais responsables de cette affaire, (Chodief). Mes félicitations! Et pour moi, c'est claire que depuis toujours, Reynders à bien travaillé, mais, seulement pour favorisez, avec des lois, et des trafiques d'influences des intérêts particuliers. (particuliers a lui, certainement) Mais ce soir, le sourire éclatante de Armand De Decker, ne présage rien de bon pour l'avenir des enquêtes. Dommage!!!
Voici un article magistral, extrêmement bien rédigé et compréhensible par tous les nuls (dont je suis) qui le liront. Cette affaire dite "Chodiev", passée plus récemment affaire "De Decker", comporte des méandres dignes d'un gros intestin...et tout aussi mal odorante. L'implication démontrée de Didier Reynders semble bien plus importante que celle de De Decker, néanmoins non absout de quelques irrégularités et d'abus de position dominante. En désignant De Decker comme unique "malfaiteur" dans cette nébuleuse affaire et, par ce fait, le poussant (lui et/ou ses pairs ...dont Reynders) à la démission de tous ses mandats politiques, une bien intéressante place de Bourgmestre d'Uccle devrait laisser une vacance pour...Didier Reynders. ...Faute d'avoir loupé celle de premier Ministre....
tous des mafieux con les jettes a la porte sans aucun indemnités et sans pouvoir revenir en politique
L'Institution belge acceptera-t-elle Marco Van Hees comme membre de la commission d'enquête ? Pas sûr.....
Pensez-vous que la responsabilité apparemment accablante de "Didi" dans cette histoire pourra être mise en évidence dans le cadre de la commission d'enquête parlementaire?
Bonjour. Ceci n'a rien avoir avec Reinders (du moins à première vue, mais comme ils sont du même parti). Je voudrais savoir si c'est un canular inventé de toute pièces ou pas. L'affaire du Louis Michel (le père de l'autre) qui aurait détourné de l'argent de la communauté européenne destiné à promouvoir des entrepreneurs et l'économie en Afrique. J'ai entendu qu'on parlait de 300 millions d'euros. Que le dossier était dans le collimateur de la justice et qu'il avait été perdu........???? Cela fait trop longtemps que la rumeur tourne et qu'on n'en sait pas plus.... Merci de m'en dire un peu plus si vous savez quelque chose à ce propos.

Le 24 février, les Cubains voteront sur le projet de la future loi fondamentale, après des mois de consultation où les préoccupations sociales et sociétales ont abondé. Dans un climat de tension régionale, Washington profère des menaces.

Depuis le 12 février, la production d’autobus et de camions est à l’arrêt à l’entreprise Van Hool, à Lierre. Si la très riche famille propriétaire de l’usine continue d’engranger de gigantesques bénéfices, les travailleurs ont vu leur pouvoir d’achat diminuer. Quand un département a arraché une augmentation d’un euro l’heure, c’est donc l’ensemble de l’usine qui s’est mise à l’arrêt afin d’étendre la mesure à tous les autres secteurs.

Chaque jour, elles sont plusieurs milliers à nettoyer, repasser, récurer. Et pourtant, elles sont quasiment invisibles. Qui ? Les aides-ménagères des titres service, deuxième plus grand secteur salarié de Belgique. Les réalisatrices Gaëlle Hardy et Agnès Lejeune ont choisi de leur donner la parole à travers le documentaire
Au bonheur des dames ?.

L’organisation féministe Femma met sa proposition en pratique en expérimentant la semaine de travail de 30 heures. Pour Ilse De Vooght, de Femma, « la valeur ajoutée du projet doit d’abord se ressentir dans la qualité de vie des gens et non par exemple dans une plus grande productivité du travail ».

En ce jour de grève générale, jeunes en lutte pour le climat et syndicalistes se sont retrouvés sur les piquets de grève. Pour le délégué syndical Tom Joosen, les deux mouvements ont en réalité le même ennemi et sont loin d'être opposés comme certains politiciens le prétendent. Reportage partout en Belgique.

L'organisation patronale FEB souhaite prolonger d'au moins 10 ans la durée de vie de deux centrales nucléaires. La N-VA défend également cette idée. Pourtant, l'énergie nucléaire n'est pas sûre, pas durable et beaucoup trop coûteuse.

« Sign for my Future » se veut la plus grande campagne pour le climat jamais menée en Belgique. Via une pétition, des chefs d'entreprise, médias et associations demandent une ambitieuse politique climatique. Mais la présence de certaine multinationales dans cette initiative soulève des questions. De grandes entreprises polluantes comme BNP Paribas Fortis, Unilever ou EDF Luminus ont-elles réellement leur place dans une campagne pour le climat ?

Le sort du Venezuela fait depuis plusieurs jours l'objet d'un gigantesque bras de fer entre grandes (et moins grandes) puissances du monde entier. Pour tenter d'y voir clair, Solidaire reprend ci-dessous quelques articles des journaux L'Humanité et Unsere Zeit qui décrivent et analysent les enjeux de la crise en cours.

Solidaire apporte tout son soutien à son partenaire L'humanité. Le titre le plus connu de la presse française de gauche fait face à des difficultés qui menacent son existence.

Des milliers de jeunes qui descendent dans la rue depuis 3 semaines pour exiger un plan ambitieux pour le climat d'un côté. Moins d'un train sur 2 à l'heure en 2018, de l'autre côté. Difficile de mieux symboliser le mépris du gouvernement pour les revendications légitimes du jeune mouvement climatique.