L’offensive du Tết : le début de la débâcle d’une grande puissance

Photo Wikimedia
Photo Wikimedia
Thema's
Histoire

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

Je suis touche par cette lecture car je vois ce qui ce passé dans notre pays RDC r au nord-Kivu je me rappelle de cette lecture de la vietnamien et cette guerre qui tués le peuples congolais .les USA va tout payes de ce qui contribué chez moi au Congo y compris nos voisin et la Chine, Bretagne .nous connaissons tout ce que vous faite pour tues le peuple congolais dans leur pays aujourd'hui les enfants sont reste abandonné, les femmes sont reste veuves, les hommes n'a parlons pas pour les choses de ces monde ? L'éducation,enseignement, sante, la vies, l'économie, l'avenir est devenu bacl chez nous a cause de vous les pays complice.
Attention au raccourci «le Vietnam est scindé en deux parties : le Nord-Vietnam, socialiste, et le Sud-Vietnam, soutenu par les États-Unis». Cela semble légitimer que «Les Américains soutiennent et arment le gouvernement sud-vietnamien. » C'est contraire à la réalité. En réalité, le Vietnam était un et devait le rester, mais les accords prévoyaient le retrait des troupes françaises sous une ligne de démarcation provisoire, en attente de leur évacuation et des élections. Les Américains ont alors envahi la zone française provisoire, interdit les élections, et y ont créé de toute pièces un Sud-Vietnam, avec un gouvernement importé par eux (des Vietnamiens des États-Unis amis de la famille Kennedy). Il n'est donc pas étonnant qu'ils «soutiennent» leurs agents. Ce qui reste du Vietnam unique est alors rebaptisé Vietnam du Nord. Le Vietnam n'a pas été scindé dans les accords de paix, il a été scindé après coup par les États-Unis.
Bravo pour votre article je suis très concerné par cette guerre et les crimes de guerres des usa avec l agent orange de Monsanto déversé par 80 million de litres sur le détroit du Mékong et ce avec l accord d un autre criminel de guerre John Fitzerald Kennedy encore si longtemps après des enfants naissent difforme à cause que leur mère en manger des légumes de la terre contaminée ma femme a la maladie de Parkinson et les usa reconnaissent leur responsabilité car les vétérans du Vietnam qui ont cette maladie reçoive une pension supplémentaire mais les usa ne font rien pour les victimes au Vietnam voir aussi le livre avec photo Alocalysce Vietnam gent orange j avais fait un article disant aux soldats en permission en allemagne qu il était plus honorable de déserté que de tué lachement des civils innocents en bombardement n importe comment.Les usa ne savent rien de la guerre car il n y a en a eu jamais chez eux ils exportent les guerres ailleurs
Depuis le 12 février, la production d’autobus et de camions est à l’arrêt à l’entreprise Van Hool, à Lierre. Si la très riche famille propriétaire de l’usine continue d’engranger de gigantesques bénéfices, les travailleurs ont vu leur pouvoir d’achat diminuer. Quand un département a arraché une augmentation d’un euro l’heure, c’est donc l’ensemble de l’usine qui s’est mise à l’arrêt afin d’étendre la mesure à tous les autres secteurs.

Chaque jour, elles sont plusieurs milliers à nettoyer, repasser, récurer. Et pourtant, elles sont quasiment invisibles. Qui ? Les aides-ménagères des titres service, deuxième plus grand secteur salarié de Belgique. Les réalisatrices Gaëlle Hardy et Agnès Lejeune ont choisi de leur donner la parole à travers le documentaire
Au bonheur des dames ?.

L’organisation féministe Femma met sa proposition en pratique en expérimentant la semaine de travail de 30 heures. Pour Ilse De Vooght, de Femma, « la valeur ajoutée du projet doit d’abord se ressentir dans la qualité de vie des gens et non par exemple dans une plus grande productivité du travail ».

En ce jour de grève générale, jeunes en lutte pour le climat et syndicalistes se sont retrouvés sur les piquets de grève. Pour le délégué syndical Tom Joosen, les deux mouvements ont en réalité le même ennemi et sont loin d'être opposés comme certains politiciens le prétendent. Reportage partout en Belgique.

L'organisation patronale FEB souhaite prolonger d'au moins 10 ans la durée de vie de deux centrales nucléaires. La N-VA défend également cette idée. Pourtant, l'énergie nucléaire n'est pas sûre, pas durable et beaucoup trop coûteuse.

« Sign for my Future » se veut la plus grande campagne pour le climat jamais menée en Belgique. Via une pétition, des chefs d'entreprise, médias et associations demandent une ambitieuse politique climatique. Mais la présence de certaine multinationales dans cette initiative soulève des questions. De grandes entreprises polluantes comme BNP Paribas Fortis, Unilever ou EDF Luminus ont-elles réellement leur place dans une campagne pour le climat ?

Le sort du Venezuela fait depuis plusieurs jours l'objet d'un gigantesque bras de fer entre grandes (et moins grandes) puissances du monde entier. Pour tenter d'y voir clair, Solidaire reprend ci-dessous quelques articles des journaux L'Humanité et Unsere Zeit qui décrivent et analysent les enjeux de la crise en cours.

Solidaire apporte tout son soutien à son partenaire L'humanité. Le titre le plus connu de la presse française de gauche fait face à des difficultés qui menacent son existence.

Des milliers de jeunes qui descendent dans la rue depuis 3 semaines pour exiger un plan ambitieux pour le climat d'un côté. Moins d'un train sur 2 à l'heure en 2018, de l'autre côté. Difficile de mieux symboliser le mépris du gouvernement pour les revendications légitimes du jeune mouvement climatique. 

Des gilets jaunes se plaignent des revenus trop élevés des mandataires publics. Ils ont raison. Ils oublient que les plus riches ne sont pas les responsables politiques, mais ceux qui souvent les commandent, les dirigeants et actionnaires des grandes entreprises. On peut en avoir un aperçu édifiant avec l’enquête menée par la Justice japonaise à l’encontre de l’un d’entre eux, Carlos Ghosn.