La Belgique au sommet de l’Otan : cher et dangereux

Photo US Army Europe
Photo US Army Europe

Ajouter un commentaire

Commentaires

N'oublions pas que l'article 42 du TUE (traité sur l’Union européenne) subordonne officiellement la politique de défense européenne à celle de l'OTAN
Austérité pour les gens, beaucoup d'euros pour l'OTAN, merci Michel, petit chien-chien des américains.....?
L'OTAN et l'UE ne sont que les deux faces d'une même pièce
L'article n'est-t-il pas un peu optimiste ? Parler de retour de la guerre froide alors que des mouvements importants de troupes et de matériels sont en train de se faire autour de la Russie, n'est ce pas inapproprié ? Sans trop m'y connaître en géopolitique, il me semble que ce qui se prépare ressemble davantage à un conflit "classique", armes nucléaires à l'appui. Dans les années 1980, il y eut de grandes manifestations en Europe pour le démantèlement de certaines armes (Pershing), pour l'heure les populations européennes semblent plus focalisées sur le crise financière que sur la gravité des mouvements de troupes sur les sols est-européens et les investissements faramineux en matière d'outils de guerre. J'espère que je me trompe... Pour un prochain numéro, un article de fond, avec infographies à l'appui, sur l'historique de l'Otan et ce qui est en train de se mettre en place eu Europe ? (troupes canadiennes dans le nord, installation de missiles dernier cri, etc). Merci et bon travail.
A propos du dernier sommet de l'Otan, je n'ai pu m'empêcher de penser que d'avoir choisi Varsovie pour l'organiser ressemble à une provocation directe envers la Russie et l'ancien Pacte. Mais surtout, les grands décideurs du vingt-et-unième siècle n'ont pas acquis une once d'humanité ni de sagesse après des millénaires de guerres et conflits en tous genres ; il semble au contraire que l'Histoire s'apprête à repasser encore les mêmes vieux plats, si peu appétissants soient-ils... L'homo sapiens de deux mille seize a conservé intacte la même mentalité belliciste qui prévalait déjà dans la haute Antiquité, on a seulement remplacé le gourdin et les sagaies par le smartphone, les réseaux et les drones. Les grands soirs de boucherie orgiaque ont-ils jamais débouché sur un quelconque progrès sociétal, sinon rebattu les cartes et redessiné le monde au profit des vainqueurs qui rédigent l'Histoire à leur sauce ? Chaque révolution violente a toujours eu pour effet de remplacer un tyran par un autre dictateur et vice-versa, on en revient sans cesse au même point... Et tant qu'objecteur de conscience, je constate que l'option pacifiste est toujours aussi "exotique", confinant à la folie douce et à l'utopie pure : je pense que la paix est certainement le concept qui effraie le plus nos chers dirigeants.

« Spray au poivre. Autopompe. Matraques. Hurlements. Les bottines des policiers… » Matilde De Cooman est militante de Comac, le mouvement étudiant du PTB, à Gand. Ce samedi 12 octobre, elle participait à l’action pacifique pour le climat d’Extinction Rebellion, violemment réprimée par la police. Voici son témoignage.

Jambon 1er braque à fond à droite et attaque frontalement le milieu associatif qui se montre critique. Les citoyens qui s'unissent pour obtenir un changement constituent toutefois une partie cruciale de notre société pour défendre et faire progresser l'État-providence et nos droits fondamentaux. Aperçu des réactions.

Les manifestants exigent la démission du gouvernement irakien. Celui-ci prend un certain nombre de mesures pour faire reculer le chômage et répondre au manque de logements.

Mobilisations monstres, grèves, couvre-feu pour 60 jours, palais présidentiel évacué : l'Equateur connait des troubles soc

Depuis le 27 septembre, les agents pénitentiaires de la prison d'Anvers sont en grève. Cela fait des années que les conditions de travail et le manque d'effectifs posent un gros problème. Mais ces dernières semaines, cela a vraiment dépassé les bornes.

Le déclin actuel de l’économie mondiale n’est un secret pour personne.

Le 28 mars dernier, Matthew Taylor, le CEO de l'entreprise productrice de fil d'acier Bekaert, annonçait une restructuration : 281 des 1 300 emplois allaient devoir disparaître. Il faut savoir qu'il avait promis aux actionnaires d'augmenter le rendement de 5 à 10 %... Pendant six mois, les travailleurs ont lutté avec leurs syndicats. 

Placé en faillite ce lundi matin, le voyagiste britannique a débuté le retour en catastrophe de ses 600 000 clients, des touristes. Une autre course a dans le même temps commencé : celle du démantèlement de la multinationale financiarisée.

Dilma Rousseff, l'ancienne présidente du Brésil, est l'invitée de ManiFiesta.

Sous un soleil généreux, la 84ème Fête de l’Humanité, la grande sœur de ManiFiesta, a fait le plein : de débats, de c