La ligne dure de l'Europe torpille la négociation avec la Grèce

Précédent
Suivant

Ajouter un commentaire

Commentaires

Non à l austerité, contrôle fiscal renforcé pour les grandes fortunes et entreprises, ...
je prône pour une Europe sociale pour le peuple européen. Stop aux dérives!
La Grèce est le berceau d'un peuple en souffrance, et nous ne l'aidons pas. C'est aussi le berceau orné des joyaux culturels et environnementaux de notre civilisation, et nous le laissons en proie à de vulgaires financiers prêts à en acheter tous ses trésors pour les rentabiliser au prix, le plus souvent, de destructions majeures. Quoi qu'il en soit, est-il normal que la grande fratrie européenne abandonne lâchement cette petite soeur en lui reprochant quelques péchés de jeunesse? L'allemagne ne se souvient-elle pas de l'aide reçue pour sa réunification? Les pays européens ne veulent-ils pas reconnaître les avantages acquis par la formation d'une Europe unie? Les Européens sont-ils suffisamment naïfs pour ne pas comprendre qu'il s'agit peut-être du début d'un détricottage de l'Europe, qui espérons le deviendra quand même bien un jour, au-delà d'un simple outil économique, un gage de paix bien sûr, mais également d'égalité sociale, salariale, de protection environnementale et des droits humains et d'autonomie énergétique? Sont-ils assez bêtes pour ne pas comprendre que les USA n'attendent que notre dégringolade? Alors, Angela et les autres, vos intérêts politiques, votre phobie de la gauche, valent-ils bien la peine de risquer l'éclatement de ce grand espoir européen? Même si cette aide à la Grèce constitue un précédent que d'autre pays européens affaiblis ne manqueront pas de saisir comme une aubaine - et pourquoi pas? -, TINA que de dire "OUI" à la Grèce. W.DESERT
Les Grecs , ont raison , l'Islande a fait la même , le ministère de finance grecs est encore trop bon , la BCE il n'y a que des criminels , financiers , responsable de toute les crises, qui se passe au sein de l'union européenne , en plus ils sont a la solde de multi national , banque Anglaise et certaines Américains, Il faut arrêter , et le seul moyen , est que la BCE emprunter directement au états membres , a du 0, 75 % De deux ,aucun ministre de aucun pays , ne peu siégé dans aucune assemble de banques quelque soit le pays, ni avoir des action dans ces Banques , c est le seul moyen pour que l'Europe avoir un avenir , et que surtout les ouvriers , et employé puisse continuer de vivre , aussi non qu'on le veuille ou non , la guerre sera au rendez - vous , tôt ou tard , les salaires du nord au sud doivent être les mêmes , pour éviter que certains personne vient pour moins cher , et que certaines firmes , mettent leurs société dans les pays moins taxer , unifié harmoniser , , merci de lire.
Cet argument de Merkel qui donne un profil figé applicable à tous les gouvernements grecs qui auraient la même stratégie, les mêmes comportements et soi-disant l'art de noyer le poisson pour embobiner leurs partenaires est un raisonnement odieux qui en dit long sur le mépris de Merkel vis-à-vis du peuple grec et l'espoir qu'elle nourrit que sur ce postulat, l'Europe la suivra. Ce que ne dément aucune des institutions européennes concernées. Que les détenteurs de fortunes acquises sur le dos du peuple grec soient convoqués, jugés et sommés de rembourser l'Etat grec, ce serait déjà une garantie d'amorce du redressement financier de l'île. Je soutiens sur toutes ses propositions l'alternative proposée par le nouveau gouvernement.
Les élus du peuple grec ont osé affronter la politique de l'Europe. Bravo ! Je les trouve courageux. Je suis tout à fait d'accord sur le fait que "ce qui se passe aujourd'hui n'est pas une question grecque mais une question européenne, qui concerne tous les peuples d'Europe qui s'opposent aux plans d'austérité et aux réformes anti-sociales"
Connaissons-nous encore le mot solidarité en Europe? Nous n'avons plus qu'un Dieu: l'argent

Dilma Rousseff, l'ancienne présidente du Brésil, est l'invitée de ManiFiesta.

Sous un soleil généreux, la 84ème Fête de l’Humanité, la grande sœur de ManiFiesta, a fait le plein : de débats, de c

Les rotatives de Corelio Printing, l'ancienne imprimerie du journal Het Volk, à Erpe-Mere, ont été arrêtées le soir du 5 septembre après l'annonce de la nouvelle qu'il n'y aurait quand même pas de reprise. Les 167 travailleurs se retrouvent à la rue.

Présidente du Brésil de 2011 à 2016, Dilma Rousseff a été destituée par un coup d’État en 2016. Lula, son prédécesseur, est lui en prison suite à un procès ridicule mené par un juge maintenant ministre de la Justice du président d’extrême droite actuel, Jair Bolsonaro. Le crime des deux ex-présidents progressistes ? Avoir mené des politiques... progressistes... Dilma Rousseff sera à ManiFiesta ces 21 et 22 septembre prochains.

Plus de neuf ans après les faits, le procès Buizingen va enfin commencer le 16 septembre. Il devra déterminer les responsabilités du deuxième plus grave accident dans l’histoire ferroviaire de notre pays. Un enjeu non seulement pour les victimes, mais pour la sécurité de tous les usagers de train.

Ce 2 aout 2019, les États-Unis confirmaient leur sortie du Traité INF. Ce traité signé entre l’URSS et Washington en 1987 avait mis fin à la course aux armements nucléaires sur le territoire européen. 74 ans après Hiroshima et Nagasaki, l’annonce de cette sortie fait craindre une nouvelle escalade dans le développement et le déploiement de ces engins d’apocalypse. Mais pourquoi avoir quitté ce traité aujourd’hui ? Quel impact sur les rapports internationaux et le droit des peuples à vivre en paix et en sécurité ?

Votre collègue enlevé, votre jeune voisin accusé de dealer de la drogue et assassiné, votre amie accusée à tort de terrorisme et arrêtée. Que faire dans ce contexte ? Se retirer dans sa coquille ou organiser la résistance ? Nous avons rencontré Elmer Labog, dit « Ka Bong », le président du syndicat militant philippin Kilusang Mayo Uno (KMU). À ManiFiesta, il évoquera la force de la solidarité internationale avec Marc Leemans, le président de la CSC.
Festif, radieux, engagé et féministe : Amparanoia est le cocktail idéal pour ManiFiesta. Originaire d'Espagne, le groupe jongle avec le mestizo, le ska, le reggae et le rock. Leur plus grand atout est la chanteuse-guitariste Amparo Sanchez, qui a aussi joué sur scène avec Manu Chao. Interview.

Il y a un peu moins d'un an, des membres de la France Insoumise (gauche radicale) se retrouvaient au cœur d'une quinzaine

Les syndicats des métallurgistes  néerlandais ont négocié pendant des mois pour obtenir un accord pour leur secteur.