Service minimum : casser d’abord les cheminots et puis…

Selon le droit international, on ne peut limiter le droit de grève ne peut être limité que si la vie, la santé ou l’intégrité physique des gens est mise en danger. Ce qui n’est pas le cas dans les transport. (Photo Solidaire, han Soete)
Selon le droit international, on ne peut limiter le droit de grève ne peut être limité que si la vie, la santé ou l’intégrité physique des gens est mise en danger. Ce qui n’est pas le cas dans les transport. (Photo Solidaire, han Soete)

Ajouter un commentaire

Commentaires

s et toujour comme ca il fond passer des loi en douce derriere votre dos sans rien dire , je trouve cela dégueulas point s et tous , ou vas t on si on continue comme sa on vas retourner 30 en arriere il nous vole tous nos aquis ,il destructure tous tous cela pour nous faire travailer jusque en crever , une chose a dire LA NVA ET LE GOUVERNEMENT MICHEL SE SONT DES ESCROS ET VOLEUR ET MENTEUR , je serait meme d accord si vous fait greve jusque au finiche et faire tomber se gouvernement de merde
Merci pour votre article mais où est la pétition à signer. Mobiliser les citoyens reste possible mais c'est à vous et aux syndicats de lancer les initiatives.
Salut je travaille bruxelle mes prestations son 2 semaine plus de nuit 2 week par mois minimum ou et passer la vie privée je n'en peux plus mon corps me dit met de et je qui constamment fatigue et en retend de sommeil la nuit cet fait pour dormir mai on s'en fou on vous presse comme un citron et oui quand y a plus de jus on vous jetés à la mutuelle ou c4 tous simplement midi je travailla la depuis janvier 2005 je sui délégué ppt les condition de travaille son inhumaine et le favoritisme ne parlons pas cet scandaleux de vivre de voir qu on essaie d,écraser les tous petits agent de maintenances des voies et de ne pas respecter les conditions de travail et de SEcurite plus de matériel plu assez de collègue pour effectuer le travail'dans les normes de sécurité et j'en passe voilà cà ç esr m'a vie à Bxl midi
Je pense voter PTB, lors des futures élections, et essaie de convaincre beaucoup d'amis à faire de même. Mais quelques idées et actions du parti commencent à me faire hésiter. Ce projet de loi me semble correct car un acquis syndical n'est pas un acquis social. Il est temps de réduire ce pouvoir des syndicats. Une grève est bonne quand la cause est juste. Des grèves à tout va pour des raisons idiotes sont plus nuisibles qu'autre chose. Une grève spontanée parce qu'on licencie un 'collègue syndiqué' qui a volé dans la caisse ou parce qu'on 'parle' d'augmenter le temps de travail, ou pour d'autres raisons similaires, c'est louable ? Tout le monde sait bien que pour être tranquille dans une boîte, il faut se faire élire délégué syndical, et après, on a une paix royale etc.. Les profiteurs, les voleurs en politique, c'est à éliminer, mais les syndiqués qui abusent du pouvoir de leur syndicat, c'est à éradiquer également. Je crois qu'il faut être juste. On discute d'abord et si cela ne va pas, là on fera grève. D'où, les préavis de grève. Le droit de grève, c'est un droit démocratique. Et le droit de travailler, ça n'en est pas un ? Si des collègues font grève, je suis d'accord qu'ils le fassent mais si je n'approuve pas leur MOTIF, pourquoi ils m'empêchent de rentrer travailler dans mon bureau ? Je ne leur interdis pas de faire grève ? Il faut du BON SENS dans la vie et tout devient plus facile, pour tout le monde.

La Cour de justice de l’Union européenne a émis un avis qui laisse présager un arrêt très libéral contre le statut des doc

La ministre flamande de l’Énergie Zuhal Demir (N-VA) a menacé de ne pas adapter son plan climatique si la sortie du nucléaire était maintenue par un nouveau gouvernement Vivaldi. La N-VA plaide depuis longtemps en faveur d’une prolongation des centrales nucléaires. Engie-Electrabel exerce une forte pression pour postposer la sortie du nucléaire. Les partis de la Vivaldi vont-ils céder à la pression du lobby du nucléaire ? Ce serait un désastre pour la transition énergétique urgente qui est aujourd’hui absolument indispensable.

Les prisons aussi ont subi de plein fouet la crise du coronavirus. Comme dans toutes les structures collectives, le risque de contamination est élevé. Les mesures d’assouplissement qui viennent d’être décidées représentent un danger pour le personnel et les détenus. C’est pourquoi les organisations syndicales ont lancé un préavis de grève.

Le 27 septembre, le peuple suisse se prononcera sur l’achat d’une quarantaine de nouveaux avions de combat lors d’un referendum. « Inutile, onéreux et trop polluant » selon les opposants à ce gaspillage. Qui pourront donc se mobiliser pour faire abandonner ce projet. En Belgique – où 6 personnes sur 10 sont opposées à l’achat de nouveaux avions de guerre F-35, selon un sondage de 2018 – un débat démocratique incluant la population est nécessaire, et urgent, aussi...

Devenir président d’un des plus grands syndicats du pays en pleine pandémie, alors que nous sommes face à une crise économique d’une ampleur inédite, voilà une tâche lourde... À quelques jours d’une journée de mobilisation nationale en front commun syndical, la première post-confinement, nous avons rencontré celui qui a relevé le défi, Thierry Bodson.

Loin de constituer un cas isolé, l’affaire Chovanec révèle un problème plus profond au sommet de l’appareil d’État. De nouvelles réformes et un contrôle plus démocratique de la police s’imposent de toute urgence.

Le gouvernement israélien a annoncé fin avril qu'il annexerait une partie de la vallée du Jourdain. Pour l'instant, il n'est pas encore question d’une annexion officielle, mais la situation des Palestiniens reste intenable. Entretien avec Omar Barghouti, fondateur de la campagne palestinienne Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS).

Depuis début septembre, on voit apparaître de plus en plus de lettres ouvertes critiquant les dispositions prises en répon

« Une société qui voit sa richesse grossir sans faire diminuer la pauvreté doit être pourrie jusqu’à l’os ».