Accord climatique de Paris : on persiste dans de fausses solutions

À l’occasion de l’ouverture du sommet climatique de Paris, le 29 novembre, des milliers de chaussures ont été amenées pour recouvrir la place de la République. Les militants pour le climat voulaient ainsi maintenir une aciton de protestation malgré l’interdiction de la manifestation prévue suite aux attentats du 13 novembre. (Photo Duc / Flickr)
À l’occasion de l’ouverture du sommet climatique de Paris, le 29 novembre, des milliers de chaussures ont été amenées pour recouvrir la place de la République. Les militants pour le climat voulaient ainsi maintenir une aciton de protestation malgré l’interdiction de la manifestation prévue suite aux attentats du 13 novembre. (Photo Duc / Flickr)

Réagir à cet article ? Envoyez un mail à redaction@solidaire.org.

« Une tempête faite de guerre, de changement climatique, de pandémie et de crise économique conduit les travailleurs de tout le pays à dire "trop c'est trop". » Cʼest ainsi que Robert Poole, syndicaliste britannique, résume la situation de lʼautre côté de la Manche, où un mouvement social inédit et inspirant est en cours.

La Belgique n’avait pas que le Congo comme colonie. Elle avait aussi le Rwanda et le Burundi.

Depuis la nuit du 14 au 15 juillet 2021, la situation des sinistrés nʼa pas beaucoup évolué. Mais à quoi est-ce dû ? Et quelles sont les leçons, y compris positives, à tirer ? Pour ça, une seule solution : retaper « Verviers centre » sur son GPS. Et écouter les habitants.

Entre deux caves à vider, le jeune député wallon du PTB allait à Namur. À la commission d’enquête parlementaire sur les inondations, dont il était le vice-président, plus précisément. Et il en tire des leçons très éloignées de celles des partis traditionnels. Rencontre.

Le 5 juillet 1962, l’Algérie obtient son indépendance, après 132 ans d’occupation française, et une longue lutte. La victoire algérienne est alors porteuse d’espoir pour tous les peuples en prise avec la colonisation. Explications d’une spécialiste, l’historienne Malika Rahal.

Mitzi Jonnelle Tan avait 17 ans lorsqu'elle a commencé à lutter contre le changement climatique. L'augmentation des conditions climatiques extrêmes aux Philippines ne lui a pas laissé le choix. En septembre, la jeune militante sera à ManiFiesta. Elle sera l'invitée du Studio Solidaire, où elle s'entretiendra avec Jos D'Haese, député PTB au Parlement flamand.

La lutte se préparait depuis des mois : face au gel des salaires et aux menaces sur l’emploi, les cheminots britanniques ouvrent un conflit inédit. À ce stade, le gouvernement Johnson répond par la surenchère antisociale.

Le peuple colombien écrit l’histoire. Pour la toute première fois, un président de gauche - Gustavo Petro - est élu après des décennies de néolibéralisme et de répression des mouvements populaires. C’est la traduction politique du mouvement social le plus important de l’histoire qui a bousculé le pays lʼété dernier pour résister aux plans antisociaux du gouvernement.

Après être arrivée en tête au premier tour, jamais la gauche nʼa été si proche dʼêtre à la tête du gouvernement en Colombie. Un député du PTB a assisté sur place à cette élection historique. Pour Solidaire, il a tenu un journal de bord. Que voici.

Depuis le début du conflit, le 24 février, l’Union européenne avance à pas de géant sur les dossiers de l’Europe de la défense, de l’énergie, mais aussi de l’accueil des exilés. Décryptage. 

Magazine