« J’ai 58 ans et je n’en peux déjà plus physiquement… »

Image du film « Au bonheur des dames ».
Image du film « Au bonheur des dames ».

Ajouter un commentaire

Commentaires

Je me joint a vous c'est vrai c'est un métier de merde j'ai 67ans je suis en retraite et je travaille toujours pour être dépendant de moi même et pas payer Cher pour ce métier que les jeunes ne veulent pas courage
Moi, je veux juste que monsieur xxx vien travailler à ma place un mois, c'est il termine le mois sans entendre trop dur, mois je travaille jusqu'à l'âge prévue. Je suis un ouvrier dans le secteur.......
Départ à la retraite identique pour tous, politiciens y compris. Que ceux qui votent ces lois fassent l'expérience des métiers pénibles au moins pendant 3 mois et après ils seront aptes à prendre des décisions. De plus aucun patron ne veut garder des vieux ????? Se fout on de nous ou le seul but est d'encore diminué une pension déjà faible.
J'ai 56 ans et vis le même "calvaire" . Dos, épaules, genoux...je suis mécanicien en aéronautique. Je travaille de nuit la plupart du temps et pratiquement toujours dehors qu'il pleuve, vente ou neige, par moins 21°C ou plus 42°C. Et pour finir je peux aussi bien travailler en Afrique que dans le grand Nord. Les charges à manipuler sont de plus en plus conséquentes avec l'évolution de la taille des avions et le matériel adéquat pour le faire pas toujours disponible... Et au final nois n'avons pas le droit à l'erreure.....
Nous ne sommes pas nés pour nous détruire la santé et le moral. Permettre à chacun-e d'épanouir ses capacités quelles qu'elles soient dans de bonnes conditions devrait être une priorité pour nos gouvernements, dès le plus jeune âge et tout au long de la vie. Tout le monde serait gagnant, toute la société en bénéficierait. Demandons-nous qui a intérêt à ce que nombre d'entre nous soient en état de survie et dans quel but ? Notre voix aux prochaines élections est importante.
Il est plus que temps de hurle nos douleurs physiques et moral pour tout nos métiers lours C'est nous faire crève avant l'âge justement pour éviter de nous payé nos pensions trop tôt voir peu être jamais Courage à tous et la je suis pour redresser mes manches et me battre à nos juste valeurs
Je suis de tout coeur avec vous , je fais le même métier es oui nous n'avons aucun respect et aucun considération , notre travail et dur un monsieur Bart cette notre métier et après on pourra discute de qui devrait finir à 67ans
Pareil... 50 ans, mécanicien, chauffeur-livreur... Opération #3 au dos programmée mais cette fois... par devant! Et une chute au boulot en sus l an passé. Fedris = refus. Assurance acc. Travail = refus... Merci et meurs dans ta misère !
Je vous comprend car moi j ai des aide familiale qui viennent pour moi et je fait ce que je peut car un sac poubelle est très encombrant mais une chose est sur peut de jeunes respectent les aide familles car je trouve que le travaille qu elle font est mal payer malgré apres avoir fait plaisir peut de gens respecte votre travail car je ne voit pas un jeune qui crache par terre allez travailler pour ramasser les vomis et les crachats et peut gens respecte les aide familles

Le décret qui mettait fin aux subventions au carburant est abrogé. C’est le résultat d’un mouvement social sans précédent depuis 15 ans en Équateur. Une victoire significative dans le contexte latino-américain.

« Spray au poivre. Autopompe. Matraques. Hurlements. Les bottines des policiers… » Matilde De Cooman est militante de Comac, le mouvement étudiant du PTB, à Gand. Ce samedi 12 octobre, elle participait à l’action pacifique pour le climat d’Extinction Rebellion, violemment réprimée par la police. Voici son témoignage.

Jambon 1er braque à fond à droite et attaque frontalement le milieu associatif qui se montre critique. Les citoyens qui s'unissent pour obtenir un changement constituent toutefois une partie cruciale de notre société pour défendre et faire progresser l'État-providence et nos droits fondamentaux. Aperçu des réactions.

Les manifestants exigent la démission du gouvernement irakien. Celui-ci prend un certain nombre de mesures pour faire reculer le chômage et répondre au manque de logements.

Mobilisations monstres, grèves, couvre-feu pour 60 jours, palais présidentiel évacué : l'Equateur connait des troubles soc

Depuis le 27 septembre, les agents pénitentiaires de la prison d'Anvers sont en grève. Cela fait des années que les conditions de travail et le manque d'effectifs posent un gros problème. Mais ces dernières semaines, cela a vraiment dépassé les bornes.

Le déclin actuel de l’économie mondiale n’est un secret pour personne.

Le 28 mars dernier, Matthew Taylor, le CEO de l'entreprise productrice de fil d'acier Bekaert, annonçait une restructuration : 281 des 1 300 emplois allaient devoir disparaître. Il faut savoir qu'il avait promis aux actionnaires d'augmenter le rendement de 5 à 10 %... Pendant six mois, les travailleurs ont lutté avec leurs syndicats. 

Placé en faillite ce lundi matin, le voyagiste britannique a débuté le retour en catastrophe de ses 600 000 clients, des touristes. Une autre course a dans le même temps commencé : celle du démantèlement de la multinationale financiarisée.