« J’ai 58 ans et je n’en peux déjà plus physiquement… »

Image du film « Au bonheur des dames ».
Image du film « Au bonheur des dames ».

Ajouter un commentaire

Commentaires

Je me joint a vous c'est vrai c'est un métier de merde j'ai 67ans je suis en retraite et je travaille toujours pour être dépendant de moi même et pas payer Cher pour ce métier que les jeunes ne veulent pas courage
Moi, je veux juste que monsieur xxx vien travailler à ma place un mois, c'est il termine le mois sans entendre trop dur, mois je travaille jusqu'à l'âge prévue. Je suis un ouvrier dans le secteur.......
Départ à la retraite identique pour tous, politiciens y compris. Que ceux qui votent ces lois fassent l'expérience des métiers pénibles au moins pendant 3 mois et après ils seront aptes à prendre des décisions. De plus aucun patron ne veut garder des vieux ????? Se fout on de nous ou le seul but est d'encore diminué une pension déjà faible.
J'ai 56 ans et vis le même "calvaire" . Dos, épaules, genoux...je suis mécanicien en aéronautique. Je travaille de nuit la plupart du temps et pratiquement toujours dehors qu'il pleuve, vente ou neige, par moins 21°C ou plus 42°C. Et pour finir je peux aussi bien travailler en Afrique que dans le grand Nord. Les charges à manipuler sont de plus en plus conséquentes avec l'évolution de la taille des avions et le matériel adéquat pour le faire pas toujours disponible... Et au final nois n'avons pas le droit à l'erreure.....
Nous ne sommes pas nés pour nous détruire la santé et le moral. Permettre à chacun-e d'épanouir ses capacités quelles qu'elles soient dans de bonnes conditions devrait être une priorité pour nos gouvernements, dès le plus jeune âge et tout au long de la vie. Tout le monde serait gagnant, toute la société en bénéficierait. Demandons-nous qui a intérêt à ce que nombre d'entre nous soient en état de survie et dans quel but ? Notre voix aux prochaines élections est importante.
Il est plus que temps de hurle nos douleurs physiques et moral pour tout nos métiers lours C'est nous faire crève avant l'âge justement pour éviter de nous payé nos pensions trop tôt voir peu être jamais Courage à tous et la je suis pour redresser mes manches et me battre à nos juste valeurs
Je suis de tout coeur avec vous , je fais le même métier es oui nous n'avons aucun respect et aucun considération , notre travail et dur un monsieur Bart cette notre métier et après on pourra discute de qui devrait finir à 67ans
Pareil... 50 ans, mécanicien, chauffeur-livreur... Opération #3 au dos programmée mais cette fois... par devant! Et une chute au boulot en sus l an passé. Fedris = refus. Assurance acc. Travail = refus... Merci et meurs dans ta misère !
Je vous comprend car moi j ai des aide familiale qui viennent pour moi et je fait ce que je peut car un sac poubelle est très encombrant mais une chose est sur peut de jeunes respectent les aide familles car je trouve que le travaille qu elle font est mal payer malgré apres avoir fait plaisir peut de gens respecte votre travail car je ne voit pas un jeune qui crache par terre allez travailler pour ramasser les vomis et les crachats et peut gens respecte les aide familles

« Transformer la SNCB pour la rendre performante ».

Le 6 décembre, les ouvriers d'AB InBev ont remporté une victoire retentissante. La direction s'est pliée aux revendications pour la sécurité d'emploi, acquise jusque fin 2024. Le règlement vaut pour tous les travailleurs, ouvriers et employés.

Amis français, n’hésitez pas à regarder en Belgique : il y a deux ans, gouvernement et patronat ont tenté d’imposer une « pension » à points. Les travailleurs ont réussi à les faire reculer. Retour sur une victoire – et non pas une histoire – belge.

Chaque année, la coalition Stop the Killings, qui regroupe des syndicats et des ONG, organise une journée de mobilisation de solidarité internationale. Ce 10 décembre, l’objectif est de dénoncer les violences au Chili.

Un mouvement de grève soutenu par 66 % de la population. Pas surprenant quand on sait que le projet de réforme des retraites du président Macron va tellement loin dans la casse du système de protection sociale. Décryptage.

Une première. Les aides-ménagères du secteur des titres-services de tout le pays ont mené aujourd’hui une action d’envergure. En front commun syndical, elles demandent une augmentation salariale de 1,1 %. Le patronat daigne leur accorder une hausse de… 2,70 euros par mois, soit l’équivalent d’un pain. Ce matin, elles se sont rassemblées en nombre à Bruxelles. Solidaire y était.

La direction de PointCulture (ex-Médiathèque) voulait liquider des services utiles aux citoyens comme le prêt de CD ou DVD, les discobus, etc. C’était sans compter sur les travailleurs et les usagers… Récit d’une victoire.

Après la manifestation de 600 artistes devant le Parlement flamand, une grève à De Lijn, des scènes de théâtre envahies par un public solidaire et des actions à la VRT, 118 organisations de la société civile ont signé un appel à action. Le 5 décembre pourrait bien devenir l’événement fédérateur de la résistance à la politique d’austérité nationaliste de Jan Jambon.

Le Musée de la Photographie de Charleroi organise une exposition passionnante à voir jusqu’au 19 janvier 2020. Des images du passé pour expliquer aujourd’hui.

Le journaliste français Maurice Lemoine, spécialiste du continent latino-américain, revient sur les tentatives de l’extrême droite de déstabiliser le pouvoir en Bolivie, soutenues par les États-Unis et l’Union européenne, qui ont poussé Evo Morales à l’exil.