« Le gouvernement choisit ses victimes : les plus vulnérables »

Photo Dewereldmorgen / docwerkers
Photo Dewereldmorgen / docwerkers
Thema's
Santé

Ajouter un commentaire

Commentaires

Charlot 1l homme qui ... - bloque vos revenus. --augmente la tva sur l'électricité. -augmente les accises. -stigmatise les chômeurs. -augmente le prix des soins. -veut vs faire bosser 45/h semaine; Tout en supprimant les heures supplémentaires. -vs faire travailler jusqu'à 67 ans. -diminue vos futures pensions. -chasse les malades -refuse de récupérer 700 000 000€ auprès des multinationales. -se refuse à chercher et sanctionner les fraudeur fiscaux qui volent des milliards; -a obligé les personnes handicapées à s'inscrire comme demandeurs d'emplois pour mieux les exclure. -supprime le complément chômage pour les tps partiels touchant surtout les femmes et familles monoparentales. --veut supprimer les accompagnateurs de train, augmenter les prix et supprimer la carte famille nombreuse. *etc........ TOUT EST DIT !!! et oui madame quand allons nous réagir a tous cela , car pour l instant si il faut compter sur les syndicats ben il a rien grand chose il dise ameme a tous se que charlos dit alors il on reçus un couteaux dans le dos mais s et pas grave tous vas bien , désoler de le dire mais il a 15 ans d ici si le gouvernement aurais fait cela on aurait eu des gréves a tous casser , une chose il et grand temps si meme pas trop tard déjà s et tuer ( facon parle) le gouvernement et de les foutres dehord pour moi se son des voleur et bandit je mache pas mes mots quand allons nous faire sauter cette merde de gouvernement de voleur
Bonjour, je souhaite bon courage à cette personne. Pour ce gouvernement, vous ne devez pas être malade, vous ne devez pas avoir plus de 30 ans car pour trouver du travail, c'est la galère, je sais de quoi je parle, je suis indépendante, très dur comme boulot, je cherche un travail même mi-temps en nettoyage mais j'ai 55 ans, trop vieille.....JE DOIS NORMALEMENT ENCORE TRAVAILLER JUSQU EN 2027 CHERCHEZ L ERREUR

« Transformer la SNCB pour la rendre performante ».

Le 6 décembre, les ouvriers d'AB InBev ont remporté une victoire retentissante. La direction s'est pliée aux revendications pour la sécurité d'emploi, acquise jusque fin 2024. Le règlement vaut pour tous les travailleurs, ouvriers et employés.

Amis français, n’hésitez pas à regarder en Belgique : il y a deux ans, gouvernement et patronat ont tenté d’imposer une « pension » à points. Les travailleurs ont réussi à les faire reculer. Retour sur une victoire – et non pas une histoire – belge.

Chaque année, la coalition Stop the Killings, qui regroupe des syndicats et des ONG, organise une journée de mobilisation de solidarité internationale. Ce 10 décembre, l’objectif est de dénoncer les violences au Chili.

Un mouvement de grève soutenu par 66 % de la population. Pas surprenant quand on sait que le projet de réforme des retraites du président Macron va tellement loin dans la casse du système de protection sociale. Décryptage.

Une première. Les aides-ménagères du secteur des titres-services de tout le pays ont mené aujourd’hui une action d’envergure. En front commun syndical, elles demandent une augmentation salariale de 1,1 %. Le patronat daigne leur accorder une hausse de… 2,70 euros par mois, soit l’équivalent d’un pain. Ce matin, elles se sont rassemblées en nombre à Bruxelles. Solidaire y était.

La direction de PointCulture (ex-Médiathèque) voulait liquider des services utiles aux citoyens comme le prêt de CD ou DVD, les discobus, etc. C’était sans compter sur les travailleurs et les usagers… Récit d’une victoire.

Après la manifestation de 600 artistes devant le Parlement flamand, une grève à De Lijn, des scènes de théâtre envahies par un public solidaire et des actions à la VRT, 118 organisations de la société civile ont signé un appel à action. Le 5 décembre pourrait bien devenir l’événement fédérateur de la résistance à la politique d’austérité nationaliste de Jan Jambon.

Le Musée de la Photographie de Charleroi organise une exposition passionnante à voir jusqu’au 19 janvier 2020. Des images du passé pour expliquer aujourd’hui.

Le journaliste français Maurice Lemoine, spécialiste du continent latino-américain, revient sur les tentatives de l’extrême droite de déstabiliser le pouvoir en Bolivie, soutenues par les États-Unis et l’Union européenne, qui ont poussé Evo Morales à l’exil.