Le « renouveau politique » façon Open Vld et N-VA : renforcer les partis au pouvoir par la hausse du seuil électoral

En 2014, Peter Mertens (au milieu), président du PTB, est passé à deux doigts d'être élu au Parlement aux côtés de Raoul Hedebouw (à gauche) et Marco Van Hees (à droite). Selon les derniers sondages, il y arriverait bien lors des prochaines élections. Avec la proposition de Van Quickenborne, Peter Mertens ne passerait en revanche pas le seuil électoral, ce qui arrangerait particulièrement la N-VA et l'Open VLD. (Photo Solidaire, Vinciane Convens)
En 2014, Peter Mertens (au milieu), président du PTB, est passé à deux doigts d'être élu au Parlement aux côtés de Raoul Hedebouw (à gauche) et Marco Van Hees (à droite). Selon les derniers sondages, il y arriverait bien lors des prochaines élections. Avec la proposition de Van Quickenborne, Peter Mertens ne passerait en revanche pas le seuil électoral, ce qui arrangerait particulièrement la N-VA et l'Open VLD. (Photo Solidaire, Vinciane Convens)

Ajouter un commentaire

Commentaires

Vouloir à tout prix faire barrage au PTB n'est pas la solution finale... Il y a longtemps que les partis majoritaires PS-CDH-MR se foutent de notre g..... . Et au Nord, pas de tentations ? Au vu de tous ce que l'on découvre jour après jour, semaine après semaine : malversations, faux en écritures, usage de faux, détournements de fond, mensonges, certificats médicaux fictifs, etc., Personne n'est au courant de ce qu'un autre fait ou ne fait pas mais chacun couvre un autre. Donc, beaucoup étaient au courant donc complices. Et comme d'hab, une commission qui coûtera chère pour de petites sentences. Belgique - France, même m...., même combat. Mais chez nous, c'est le PTB que l'on essaie d'écraser. Moi, je ne pardonnerai rien et n'oublierai rien. Et vous ? Ne dites pas lors des élections : ils sont tous les mêmes ou ils ne feront pas mieux. Encouragez et laissez ceux qui non jamais été au pouvoir parce qu'on les en a empêcher de montrer leur savoir. Notre avenir, celle des générations futures, NOTRE prospérité ne se trouvent plus dans la gérance des partis traditionnelles et de l'UE avides d'austérité, de mondialisation, d'enrichissement personnelle et de rien d'autres !
même chose pour les mutuelles, Maggie de Blok veut faire passer le nombre minimum d'adhérent de 10.000 à 70.000.... Il est grand temps de créer notre mutuelle !
3x le salaire moyen pour un ministre, c'est trop. salaire moyen, point final; (un ministre est moins utile qu'un balayeur) Ministère vient d'un mot latin qui signifie serviteur, service: depuis quand le serviteur gagnerait-il plus que la majorité de ses maîtres qui les payent? On devrait aussi les revêtir d'un habit de domestique, vu que c'est leur fonction. s'aligner également sur les moeurs en vigueur en Suède: zéro privilège et dehors à la moindre entorse.

Le gouvernement bruxellois vient de décider de mettre en place une taxe kilométrique.

Tout au long de ses cinquante années de carrière politique, Joe Biden a toujours été un représentant de l'industrie améric

Dirk Van Duppen a reçu, à titre posthume, le « Prijs voor Mensenrechten » (Prix des Droits humains) de la Ligue néerlandop

Dans la ville allemande de Wuppertal, l’année 2020 est synonyme de célébration du philosophe et révolutionnaire du XIXe si

Bernie Sanders, sénateur et ex-candidat de gauche à l’investiture démocrate pour les deux dernières élections présidentielles américaines, a pris la plume pour mettre en garde celles et ceux qui pensent que Trump est dans le camp des travailleurs. Et celles et ceux qui pensent que Biden l’est aussi...

Si les paysages et les plages idylliques de Chypre sont connus de touristes du monde entier, le pays est divisé par des forces extérieures et ce sont les travailleurs qui paient le prix. Nous en avons discuté avec un parti communiste presque centenaire : le Parti progressiste des travailleurs (AKEL).

« Vous préférez renoncer à votre prime de fin d’année ou à votre emploi ? » C’est, en substance, la question posée par la direction de Galler à ses 170 travailleurs. Une pression illégale durant une période difficile pour des travailleurs qui ont déjà du mal à boucler les fins de mois...

Dans la lutte contre le coronavirus, les personnes travaillant dans le secteur des soins ont une mission difficile.

Les travailleurs mis en quarantaine perdent une partie importante de leurs revenus.

Dans son essai Plaidoyer pour une rénovation politique (publié par le think tank de droite Itinera), Christophe C