Les syndicats ne comptent pas se faire avoir deux fois par Kris Peeters

Photo Solidaire, Karina Brys
Photo Solidaire, Karina Brys

Ajouter un commentaire

Commentaires

Pourquoi des grèves de 24 heures ? Au finish serait plus approprié!!! Des grèves de 24 heures ce gouvernement s'en fou!!! Nous devons aller plus loin dans la lutte!!! GO GO GO!!! MICHEL DÉGAGE!!!
Tout à fait d'accord, grève au finish, sinon il n'y aura pas de résultat.
Camarade, ils cherchent quoi ce couple MR NVA !? Peut-être une guerre civile, car à la longue de faire une politiques d'oppression sur le peuple , celui ci pourrai ce révolté !!!!
Cette plus grande flexibilité aura pour conséquence une raréfaction des offre d'emploi temporaire car au lieu d'engager un intérim on demandera au personnel de travailler 45heures pour faire face à la demande. Inacceptable dans une société ou il est déjà si difficile de trouver du boulot, si l'on ferme aussi le robinet des intérimaires et CDD.. Autre conséquence sera une augmentation des maladies de longue durée lièe à une augmentation des burnout pour les travailleurs toujours plus sollicités.. Ou vas t'on..

Le gouvernement bruxellois vient de décider de mettre en place une taxe kilométrique.

Tout au long de ses cinquante années de carrière politique, Joe Biden a toujours été un représentant de l'industrie améric

Dirk Van Duppen a reçu, à titre posthume, le « Prijs voor Mensenrechten » (Prix des Droits humains) de la Ligue néerlandop

Dans la ville allemande de Wuppertal, l’année 2020 est synonyme de célébration du philosophe et révolutionnaire du XIXe si

Bernie Sanders, sénateur et ex-candidat de gauche à l’investiture démocrate pour les deux dernières élections présidentielles américaines, a pris la plume pour mettre en garde celles et ceux qui pensent que Trump est dans le camp des travailleurs. Et celles et ceux qui pensent que Biden l’est aussi...

Si les paysages et les plages idylliques de Chypre sont connus de touristes du monde entier, le pays est divisé par des forces extérieures et ce sont les travailleurs qui paient le prix. Nous en avons discuté avec un parti communiste presque centenaire : le Parti progressiste des travailleurs (AKEL).

« Vous préférez renoncer à votre prime de fin d’année ou à votre emploi ? » C’est, en substance, la question posée par la direction de Galler à ses 170 travailleurs. Une pression illégale durant une période difficile pour des travailleurs qui ont déjà du mal à boucler les fins de mois...

Dans la lutte contre le coronavirus, les personnes travaillant dans le secteur des soins ont une mission difficile.

Les travailleurs mis en quarantaine perdent une partie importante de leurs revenus.

Dans son essai Plaidoyer pour une rénovation politique (publié par le think tank de droite Itinera), Christophe C