Trump vise l’Iran : la menace sur le monde s’intensifie une nouvelle fois

En juin 2019, une trentaine de militants pacifistes protestaient déjà devant l'ambassade des Etats-Unis à Bruxelles contre les provocations militaires américaines en Iran. (Photo Solidaire, Jamal Al-Mansori)
En juin 2019, une trentaine de militants pacifistes protestaient déjà devant l'ambassade des Etats-Unis à Bruxelles contre les provocations militaires américaines en Iran. (Photo Solidaire, Jamal Al-Mansori)

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il est interessant de vous lire mais seulement vous exposez des faits accusateurs contre les USA mais vous n'avez rien dit sur l'attaque de l ambassade americaine en Irak. Comment parler seulement de l assassinat du general et omettre toutes les aggressions qui ont été perprétré par l'autre côté.? Comment omettre de parler les ambitions hégénémoniques de l'Iran. Bref, il fallait nous donner tous les points de vue....! Donc, c'est comme une autre campagne de diabolisation des USA...( bien que je nie pas les faits averés et les intérêts qui priment pour les USA comme d'autres. ). Mais les USA agissent parfois en commun accord avec les alliés de la région. Il faut penser aussi à l'autre côté. Bref, j'ai bien lu votre analyse mais c'est tellement accusateur et donne une version typiquement orientalorientale et omet de parler d'autres aspects. Après tout, les conflits au Moyen Orient entre les communautés Shiites et aunties dont s'alimentent principalement les idéologies confluctuelles sont là dépuis 7è siècle avec des guerres. Que les USA partent ou pas, rien ne dit qu'elles prennent fin. Mais je ne vois pas pourquoi les Américains partent partent il y a ceux qui le demandent alors qu'ils y a nombreux qui souhaitent leur maintien. La question des intérêts nous regarde nous tous en tant qu'humain. Mais s'il y a un besoin d'y inserrer une influence idéologique comme la démocratie,c'est aussi normal. L'argumentaire qui dit que les américains coopèrent avec les saoudiens alors qu'ils sont les mauvais élèves de la démocratie ne convient pas pour expliquer les intérêts des Américains parce que même si ils ne coopèrent pas, il serait plus grave parce que la nature a horreur du vide, les autres qui ne parlent jamais les démocratie s'y installeront. Donc, dire qu'il y aura de stabilité si les américains ne sont pas là n est pas vrai. Et en plus, plus la région est complexe, plus le processus de recherche est compliquée et complexe...et prend de temps et de sacrifices. Même les américains ont fait des grandes guerres de liberation. Là où je désapprouve certains anti américains est qu'ils veulent nous faire comprendre que les autres ne veulent pas de liberté....de démocratie! Tout le monde aspire à la liberté, à la démocratie...Même les Hong Kongais....! Qu'on le veulle ou pas la démocratie est une bonne chose mais il est difficile de pouvoir l'assoier sans les conséquences. Je suis mieux placé pour le savoir pour être ressortissant d'un pays qui en souffre. Je sais que nous souffrons mais même dans la souffrance, nous y parviendrons et on attendre la stabilité. Même en occident, ils ont souffert mais ont pour avoir cette liberté et cette démocratie( même si c'est pas un paradis....Il n y a jamais de paradis terrestre) Plus ça traine, plus ça fait trop dégats. Vaut mieux l'essayer avant! Merci de respecter
Le régime iranien n’est pas une simple théocratie mais bien est une théocratie d’extrême droite. Si c’est vrai que la théocratie iranienne est anti américaine mais rassurez-vous la classe dominante du pays est pour l’exploitation la plus brutale des ouvriers et du monde du travail .Le Smic est de l’ordre de 100 euros /mois pour plus de 60 heures / semaine. Ce régime condamne systématiquement les syndicalistes, les militants ouvriers, écologistes et féministes aux prisons à vie ( plus de 20 ans ) avec des centaines coups de fouets à chaque militant ouvrier ! Depuis 40 ans ce régime théocratique a assassiné des dizaines de milliers de communistes et de démocrates. Ce régime vient aussi d’assassiner plus de 1500 manifestants en majorité des jeunes chômeurs et des sans-emplois lors de la révolte de Novembre 2019 ! Les militants de gauche qui soutiennent le régime d’extrême droite des mollahs parce que anti étatsuniens (mais surtout extrême néolibéral) , doivent expliquer le traitement fasciste et racistes des minorités religieuse ( les bahaïs), les minorités ethniques tels que Arabes , Kurdes ou Baloutches, sans oublier le racisme contre les immigrés Afghanes ! Ceux-là doivent expliquer pourquoi Il y a tant de syndicalistes ouvriers ( soutenus par La CGT) , des militants féministes et écologistes , des jeunes chômeurs (depuis la révolte de Novembre 19 ) ,assassinés et emprisonnés à vie par ce régime totalitaire ?

Devenir président d’un des plus grands syndicats du pays en pleine pandémie, alors que nous sommes face à une crise économique d’une ampleur inédite, voilà une tâche lourde... À quelques jours d’une journée de mobilisation nationale en front commun syndical, la première post-confinement, nous avons rencontré celui qui a relevé le défi, Thierry Bodson.

Loin de constituer un cas isolé, l’affaire Chovanec révèle un problème plus profond au sommet de l’appareil d’État. De nouvelles réformes et un contrôle plus démocratique de la police s’imposent de toute urgence.

Le gouvernement israélien a annoncé fin avril qu'il annexerait une partie de la vallée du Jourdain. Pour l'instant, il n'est pas encore question d’une annexion officielle, mais la situation des Palestiniens reste intenable. Entretien avec Omar Barghouti, fondateur de la campagne palestinienne Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS).

Depuis début septembre, on voit apparaître de plus en plus de lettres ouvertes critiquant les dispositions prises en répon

« Une société qui voit sa richesse grossir sans faire diminuer la pauvreté doit être pourrie jusqu’à l’os ».

Dans la nuit de mardi à mercredi, un terrible incendie a détruit le camp de réfugiés de Moria, situé sur l’île grecque de

Les membres du personnel soignant sont au bout du rouleau. Ils ont à peine eu le temps de souffler cet été avec une première vague de coronavirus exténuante... Aujourd'hui encore, le criant manque de personnel demeure. La colère gronde.

Sorti de nulle part, le groupe Liberty est devenu en quelques années un géant industriel.

Les travailleurs essentiels qui font tourner la société gagnent jusqu'à un tiers de moins que le salaire moyen.

La semaine dernière, l'entreprise de transformation de viande belge Westvlees a publié ses comptes pour 2019.