Nouvelles récentes

Quand le gouvernement s’en prend à votre droit à la pension ou à une journée de travail pas trop longue, vous voulez bien sûr vous défendre. Pas possible, dit le gouvernement : « Il faut un service minimum à la SNCB », « des grèves purement politiques qui nuisent à l’économie », « les gens ont le droit de travailler pendant une grève »… Michel et De Wever ne cachent pas leur intention de s’en prendre au droit de défendre ses droits.   

« Ce gouvernement de droite ne cherche l’argent que chez les travailleurs. Est-ce vraiment le modèle de société que nous voulons ? Est-ce vraiment l’héritage que nous souhaitons laisser aux générations futures ? » Non, a résolument répondu Alain Detemmerman (secrétaire général FGTB Horval) lors de son discours à ManiFiesta, en nous donnant rendez-vous le 7 octobre.
Pia Stalpaert (CSC Alimentation et Services) est montée sur le podium de ManiFiesta, lors du moment central. « Rendons-nous massivement à Bruxelles le 7 octobre. Les choses peuvent changer. Une Belgique solidaire est possible », a-t-elle affirmé devant des milliers de progressistes du pays. Retrouvez son discours complet.
Ce lundi, Bart De Wever a proposé au conseil communal anversois d'acheter pour 80.000 euros d’armes de guerre et 85.000 euros de munitions destinées à la police locale. Des armes capables de tuer un élan de 475 kg à 900 mètres de distance. De plus, « c’est illégal », a déclaré Peter Mertens, conseiller communal anversois et président du PTB. Un débat houleux entre Peter Mertens et le bourgmestre Bart De Wever s'en est suivi.
Pourquoi venir manifester à Bruxelles le 7 octobre prochain ? Raoul Hedebouw, porte-parole et député fédéral du PTB, a réuni, à ManiFiesta, des acteurs importants de la rentrée sociale : les syndicats et les agriculteurs. Voici leurs arguments.
Le licenciement d’un travailleur a provoqué des piquets de grève à Caterpillar-Gosselies entre le vendredi 18 et le mardi 22 septembre. Ce licenciement est injuste selon les syndicats car aucune faute grave n’est reprochée à l’ouvrier mis à la porte. Mais ce n’est que le sommet de l’iceberg. En vérité, un malaise profond vit dans cette entreprise depuis la restructuration subie en 2013.

Il y a environ un an, la ville de Göteborg, en Suède, annonçait qu’elle allait expérimenter la journée de travail de 6 heures, soit deux heures de moins, pour le même salaire. Une idée novatrice, qui va à l’encontre de la logique du « travailler plus et plus longtemps ». L’expérience est en cours depuis cinq mois, et trois collaborateurs de Médecine pour le Peuple se sont rendus sur place pour voir comment ça se passe.

Le 20 septembre, le pape François s’est rendu à Cuba, ce qui en fait l’un des rares pays à avoir été visités par chacun des trois derniers papes. Pour un pays communiste, c’est d’autant plus curieux. Mais qu’est ce qu’un pape peut bien aller chercher à Cuba ?
La 6e édition de la fête de la Solidarité organisée par Solidaire et Médecine pour le Peuple a, une fois de plus, rassemblés des milliers de progressistes. Au programme cette année : résistance sociale, environnement, réfugiés, et bien d'autres choses encore. Aperçu.

Le goût des provinces est un peu le cœur du site de ManiFiesta. Et pour cause, les régionales du PTB y proposent une foule de bons petits plats. La nourriture et les boissons sont bien le nerf de la guerre dans une fête. On se pose et se rencontre, on profite des animations, au carrefour du festival.

Pages