Ce lundi 9 janvier, un CEO a déjà empoché plus que vous ne gagnez en un an

Ajouter un commentaire

Commentaires

Bien le bonjour et le meilleurs pour 2017....... "Notre" gouvernement entre encore en action aujourd'hui, encore les réformes, mais toujours dans le même sens. Pauvre bestiaux que nous sommes le terme Bête sied mieux avec somme. Un certain visionnaire disait à son époque; vous voulait le changement alors changeait vous vous même, mais je pense que cela sera difficile car la peur dirige la majorité des humains et c'est pour cela qu'ils essaient de se garantir en s'entourant de foutaises et babioles inutiles et de plus aliènant. Personnellement j'aime de temps à autre regarder autour de moi, et je vois beaucoup de travailleurs dans leurs bagnoles et leurs paraître et ils courent et courent tout en protestant mais ils courent, mais ne savent où ils vont, la majorité quand elle le peut dépensent des fortunes et se mettent dans le crédit pour paraître et se trompent eux même. Vous voulez faire crouler un système cessez d'admirer vos maître à danser. Osez regarder ce que vous êtes de plus ou de moins qu'un autre, concentrez vous sur vos réels besoins ? Je pense que sinon vous perdrez votre existence à vouloir gagner votre vie...Vous pouvez y croire cela fait partie aussi du changement. J'avais simplement envie de partager ces quelques phrases avec vous. Bien à Vous
Les chiffres révélés par l’enquête « Noir Jaune Blues », publiée par « Le Soir » et la « RTBF », commanditée par la Fondation « Ceci n’est pas une crise » et réalisée par Survey&Action et son sociologue Benoît Scheuer, font réagir la classe politique. L’enquête dévoile un citoyen belge qui a perdu confiance en ses institutions (Parlement, responsables politiques, média, etc.), tenté par le repli sur soi et qui tend à rejeter l’étranger. Les réactions de ces politicards sont sans surprises, "il faut changer", "il faut faire ceci ou cela" etc.... mais comme d'habitude, ils décideront de ne rien décider. La réaction de Richard Miller, est excellente. Parlementaire et administrateur du centre d’études du MR, n’explique pas le mal-être ressenti par une faiblesse du système belge. « Ce mal-être, on le retrouve dans de nombreux autres pays européens. Il y a une lame de fond qui touche le modèle de la société démocratique à l’occidentale. Les attentats accélèrent cette tendance », explique-t-il. Donc, selon Richard, le système belge n'est pas mis en cause, le MR mène une excellente politique, la cause de tout les maux, ce sont bien sûr les attentats. Nous, citoyens, nous sommes tellement bêtes que nous n'y avons pas penser mais le centre d'études du MR a fait toute la lumière. Le pouvoir d'achat en baisse : cause, les attentats. Les remboursements des médicaments : cause, les attentats. Les maisons de repos qui sont privatisées : cause, les attentats. Les burn-out : cause, les attentas etc...etc.... Toutes mes félicitations au centre d'études du MR. Je suppose que c'est toute une armée de spécialistes, des diplômés de très haut niveau qui nous ont pondu LA réponse. Et c'est avec une telle déclaration que notre ami Richard est certain d'avoir résolu le problème, et il vaudrait que le citoyen lui fasse confiance. Monsieur Miller, les imbéciles ne sont pas dans la rue, ce sont des tocards ( tocard, désigne un mauvais cheval, un cheval qui fait de la course, mais a un niveau médiocre). comme vous. Ces tocards, on pourrait en faire don au centre équestre du village.
Toutes les augmentations de productivité dues à l'exploitation des travailleurs ce sont ces "parasites" qui en profitent avec le blanc seing de leurs conseils d'administration où l'on retrouve bien souvent les mêmes administrateurs qui se cooptent entre eux tout cela en compagnie parfois de politiciens "caste" également de "super parasites" Voilà comment nos grandes entreprises sont gérées ! Par ce "beau monde " évidemment .
Bonjour à tous, Je voudrai aussi ajouter, que le salaire de ces CEO, se répercute évidement sur les prix de ventes, directement ou indirectement, sur tous les produits que retrouvons dans nos assiettes, armoires ou lingeries... Supprimons tous ces salaires exorbitants et redistribuons tout cela (y compris les dividendes d'actions qui ne profitent finalement qu'aux plus riches) Avec les techniques et les connaissances que nous possédons, nous pouvons éradiquer la misère....que ces personnages entretiennent de par le monde.

« Beaucoup de femmes vivent des relations insatisfaisantes. Et si elles ne peuvent pas quitter leur partenaire parce qu’elles en ont besoin pour boucler leurs fins de mois, c’est une situation qui n’est agréable pour personne. » Dans son dernier ouvrage, Why Women Have Better Sex Under Socialism, Kristen Ghodsee explique les acquis sociaux dont bénéficiaient les femmes des pays socialistes d’Europe de l’Est : de l’égalité sur le marché du travail aux crèches gratuites, en passant par des campagnes publiques encourageant les hommes à participer aux travaux ménagers.

Le 14 juin 2019, 500 000 femmes et hommes descendaient dans les rues suisses pour défendre l’égalité des femmes et des hommes. Retour sur le plus grand mouvement social qu’ait connu ce pays depuis 1918.

Les chiffres sur la ponctualité des trains et le nombre d’usagers du rail semblent très positifs à première vue. La SNCB a transporté 253 millions de voyageurs et la ponctualité s’est améliorée, le nombre de trains à l’heure passant de 87,2 % en 2018 à 90,4 % en 2019. Toutefois, ces chiffres masquent beaucoup de choses. En effet, de nombreux trains sont encore en retard, et le rail subit un manque criant d’investissements.

Dans l'entreprise chimique Ineos Phenol, tous les travailleurs de la production sont en grève depuis plus d'une semaine.

70 ans après sa fondation, l’Otan (Organisation du traité de l’Atlantique nord) a entamé son sommet de décembre dans un climat tendu. L’alliance militaire et politique a retrouvé un semblant d’unité en désignant la Chine comme nouvel ennemi commun et en étendant son domaine d’action à l’espace.

« Le libéralisme, c’est la liberté », entend-on souvent de la bouche des défenseurs de ce courant. Or, l’exemple du Chili montre comment une école d’économistes de droite a utilisé une dictature pour imposer le néolibéralisme…

Le verdict était à peine tombé qu’un tonnerre d’applaudissements retentissait au tribunal, parmi les nombreux militants pour le climat présents au procès. Douze jeunes activistes avaient occupé les bureaux de la banque Crédit Suisse à Lausanne en novembre 2018, pendant une journée. Condamnés en première instance, ils avaient écopé d’amendes salées. En appel, le juge a émis un autre avis : occuper la banque « était nécessaire et proportionné ».

Une coalition historique est montée au pouvoir en Espagne ce 7 janvier : le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) de Pedro Sánchez, et Unidas Podemos (UP), représenté par Pablo Iglesias, se sont unis pour former le nouveau gouvernement espagnol. Cette alliance jouit également du soutien de régionalistes catalans et basques. Après des années de tensions nationalistes croissantes, Unidas Podemos peut à nouveau placer la lutte contre l'austérité en haut de l'agenda politique.

Après avoir fait alliance avec l’extrême-droite, les Conservateurs (ÖVP, Parti Populaire Autrichien) continuent leur polit

Ralia a 50 ans. Cela fait 26 ans qu’elle travaille chez Sodexo, où elle est aussi déléguée syndicale. Elle sera à nouveau candidate sur les listes de la CSC aux prochaines élections sociales. Portrait.