Cinq raisons pour lesquelles les postiers rejettent le plan de la direction

Photo Solidaire, Karina Brys
Photo Solidaire, Karina Brys

Ajouter un commentaire

Commentaires

Désolé je suis secrétaire régionale CGSP je sors de réunion nationale , pour la 1) faux pour la 2) vrai pour la 3 )oui et non plus complexe pour la 4) vrai mais pour retail uniquement qui là il y a des intérimaires depuis longtemps .pour la 5) vrai
je répond pour moi désoler de le dire hein, mais sa fait des annees que bpost fous le bordel dans les facteurs avec geo route etc mais bon dieu fouer leur la paix et engager du personnel et donner l ineur un bon salaire a s et pauvre malheureux qui son sur les bv route nqu il pleuve , neige , vergle , soleil , chaleur , se son des courageux , alors svp bpost réflerchiser un peut si vous avez un cerveaux ( s et je crois pas ) et donner leur un bon salaire et ENGAGER bon dieu ,mon se com de directeur de bpost lui il a un salaire de ministre et et toujours assi dans son fauteuille en cuir , il aura jamais froid ni mal au jambe mi de hanche use par la marche des milliers de km chaque annee , et a tous les syndicat réflechiser et fait front me lache rien que se soit csc , fgtb, cgsp exiger le maxi s et conseille que je vous donne et ne dit pas oui a la premiere occasion venue réfléchiser bien
Il est grand temps que le ministre De Croo réagisse , vu l'incompétence du patron de Bpost Ma belle fille travaille depuis 20 ans à la poste comme facteur et ce déjà pour un salaire de misère La charge de travail ne cesse d'augmenter, pression de la direction, heures non payées et j'en passé Je suis en total accord avec le mouvement actuel
Il y a 25 ans je faisais la nuit à la poste, la prime de nuit était de 200€ par mois. 25 ans plus tard elle est toujours de 200€ ! Même pas indexée ! Pourtant le coût de la vie en 25 ans ...
Et le fait que les employés du département ict soient en train d'être remplacé par une ribambelle d'indiens, on en parle qq part ? Le ptb ou les syndicats.?.

La Belgique a-t-elle « civilisé » le Congo ? C’est l’histoire que racontent les monuments publics en Belgique. La réalité est encore aujourd’hui peu connue et peu enseignée. Deux camps s’opposent : d’un côté, celui d’un roi, Léopold II, fasciné par les empires coloniaux et qui finira par faire du Congo sa propriété personnelle ; de l’autre, celui des Congolais et de leur résistance.

Cela fait 60 ans que le Congo a obtenu son indépendance. D'abord propriété de Léopold II, le Congo a été exploité pour enrichir quelques grands capitalistes belges ainsi que la famille royale. Impossible de comprendre l'importance du mouvement de décolonisation et les débats actuels sans se plonger dans l'histoire de ce gigantesque pays africain. Rencontre avec Lucas Catherine, écrivain et spécialiste de la colonisation.

L’épidémie de coronavirus chez Tönnies, le plus grand abattoir d’Europe, met en évidence les problèmes de la production locale de viande. Entretien avec Inge Höger, députée du parti de gauche Die Linke.

Le jeudi 18 juin, une proposition devait être votée au Parlement fédéral pour permettre aux travailleurs du secteur cultur

Lorsque les colons se sont intéressés au Congo, ils ont surtout été alléchés par les richesses à piller dans son sous-sol.

L’institut d’études marxistes (INEM) organise l’université marxiste depuis plus de vingt ans.

Le monde traverse actuellement une crise sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale.

La pandémie de coronavirus a aussi touché la haute finance et les milliardaires, mais grâce au soutien actif des États, ce

Alors que Lufthansa va recevoir plus de 10 milliards d’euros d’aides publiques, des députés allemands et belges de gauche, dont Maria Vindevoghel et Marc Botenga du PTB, appellent à changer de logique : au lieu de verser de l’argent public à des compagnies privées, les États doivent reprendre en main le secteur aéronautique.

De plus en plus de voix s’élèvent pour demander qu’on enlève les statues de Léopold II de l’espace public.