Cinq raisons pour lesquelles les postiers rejettent le plan de la direction

Photo Solidaire, Karina Brys
Photo Solidaire, Karina Brys

Ajouter un commentaire

Commentaires

Désolé je suis secrétaire régionale CGSP je sors de réunion nationale , pour la 1) faux pour la 2) vrai pour la 3 )oui et non plus complexe pour la 4) vrai mais pour retail uniquement qui là il y a des intérimaires depuis longtemps .pour la 5) vrai
je répond pour moi désoler de le dire hein, mais sa fait des annees que bpost fous le bordel dans les facteurs avec geo route etc mais bon dieu fouer leur la paix et engager du personnel et donner l ineur un bon salaire a s et pauvre malheureux qui son sur les bv route nqu il pleuve , neige , vergle , soleil , chaleur , se son des courageux , alors svp bpost réflerchiser un peut si vous avez un cerveaux ( s et je crois pas ) et donner leur un bon salaire et ENGAGER bon dieu ,mon se com de directeur de bpost lui il a un salaire de ministre et et toujours assi dans son fauteuille en cuir , il aura jamais froid ni mal au jambe mi de hanche use par la marche des milliers de km chaque annee , et a tous les syndicat réflechiser et fait front me lache rien que se soit csc , fgtb, cgsp exiger le maxi s et conseille que je vous donne et ne dit pas oui a la premiere occasion venue réfléchiser bien
Il est grand temps que le ministre De Croo réagisse , vu l'incompétence du patron de Bpost Ma belle fille travaille depuis 20 ans à la poste comme facteur et ce déjà pour un salaire de misère La charge de travail ne cesse d'augmenter, pression de la direction, heures non payées et j'en passé Je suis en total accord avec le mouvement actuel
Il y a 25 ans je faisais la nuit à la poste, la prime de nuit était de 200€ par mois. 25 ans plus tard elle est toujours de 200€ ! Même pas indexée ! Pourtant le coût de la vie en 25 ans ...
Et le fait que les employés du département ict soient en train d'être remplacé par une ribambelle d'indiens, on en parle qq part ? Le ptb ou les syndicats.?.

« Vous préférez renoncer à votre prime de fin d’année ou à votre emploi ? » C’est, en substance, la question posée par la direction de Galler à ses 170 travailleurs. Une pression illégale durant une période difficile pour des travailleurs qui ont déjà du mal à boucler les fins de mois...

Dans la lutte contre le coronavirus, les personnes travaillant dans le secteur des soins ont une mission difficile.

Les travailleurs mis en quarantaine perdent une partie importante de leurs revenus.

Dans son essai Plaidoyer pour une rénovation politique (publié par le think tank de droite Itinera), Christophe C

Les petites cartes sur le comptoir de la réception offrent une image de désolation. Sur la semaine et demie qui vient de s’écouler, nous avons dû dire adieu à 8 patients de notre maison médicale à Hoboken (Anvers). Des mots de consolation et nos sincères condoléances signés par tous les membres de l’équipe attendent d’être transmis aux familles touchées.

Donald Trump se présente volontiers comme le défenseur des travailleurs, comme un homme qui se dresse face à l’establishment et rompt avec les interventions guerrières américaines dans le monde. Vraiment ?

Le nouveau gouvernement le crie haut et fort : la lutte contre la violence à l'égard des femmes sera une priorité. Alors que la crise sanitaire bat son plein à nouveau, un autre danger pointe à l’horizon. En effet, derrière la pandémie se cache une autre crise, moins visible, celle de la violence domestique envers les femmes et les enfants.

La nuit du 17 mai 2018, sur une autoroute du Hainaut, un enfant a été tué d’une balle dans la tête, tirée par la police. Elle s’appelait Mawda Shawri et elle avait deux ans. Le procès s’ouvre le 23 novembre 2020, mais de nombreuses zones d’ombres persistent. Le combat pour la vérité et la justice n’a jamais cessé.

Interparking est un des plus gros gestionnaires de parkings privés.

Joe Biden a remporté les élections en formant une large coalition anti-Trump, ralliant des profils très variés, allant de quelques républicains modérés à des militants syndicaux et antiracistes. C'est une victoire importante sur Trump, le président qui a passé ses quatre années au pouvoir à enrichir ses amis milliardaires, à inciter au racisme et à diviser profondément le peuple américain. Mais quelle politique Biden va-t-il mener ?