Concertation sociale : retour à la case départ ?

Photo Solidaire, Martine Raeymaekers
Photo Solidaire, Martine Raeymaekers

Ajouter un commentaire

Commentaires

Encore une fois on oublie ce pourquoi les gens ont manifestés. Non à l'austérité, non à la pension à 67 ans et non au saut d'index. Ont n'egocient avec des pourris qui ne savent ce qu'est le travail mais par contre le profit ça ils connaissent .
Il ne fallait, coûte que coûte ne pas lâcher la pression, le gouvernement - patrons étaient prêts à craquer. En plus la baisse des produits pétroliers devraient suffire aux entreprises pour revoir leurs prix...à la baisse ? Je ne crois pas donc le gain assuré devrait entièrement couvrir le blocage d'index qu'ils espèrent obtenir.
le cheval de bataille de la suédoise l'index et la pension a 67 ans - y a rien a faire on n'y reviendra plus méme avec 10 jours de gréves le syndicats est venu argumenté maintenant c'est fait - je pense que les affilliés ne suivront pas le mouvement -autant évalué dans 3 petites années si l'index a inversé la courbe du chomage - c'est plutôt ca que j'ai envie de faire ))
Certainement qu'il faut continuer la lutte contre ces mesures gouvernementales. Tout esprit sain sait que cette politique de l'austérité ne fait qu'accentuer la récession économique. Ces mesures d'austérités, n'ont qu'un seul but, assujettir les masses populaires et compromettre l'intention démocratique.

Si les pays occidentaux sont submergés par la pandémie de coronavirus, les pays en voie de de développement sont confronté

Mercredi, la Commission européenne a présenté son Paquet de relance européen, sous le nom de « NextGenerationEU ». « Historique », selon tous les partis traditionnels, des libéraux aux verts en passant par les sociaux-démocrates. Pourtant, à y regarder de plus près, il n'y a pas vraiment de raisons de se réjouir...

Avec la destruction de l’environnement, les épidémies comme celle du coronavirus que nous connaissons risquent de se multi

La crise du coronavirus se déroule dans un contexte politique inédit en Espagne où une coalition de gauche dirige le gouve

Aux États-Unis, un citoyen américain noir a été tué au cours d’une opération de police. Un de plus. Des milliers de personnes exigent que les policiers responsables de sa mort soient traduits en justice.

La pandémie de COVID-19 est la crise sanitaire la plus grave de l'histoire mondiale récente.

« On ne va quand même pas tous partir en vacances cet été ? », a lâché cette semaine le président du Voka (association patronale flamande). Cette déclaration ouvre une offensive plus générale pour nous faire travailler plus, de manière plus flexible et pour moins cher. Offensive à laquelle s’est joint le chef des grands patrons wallons, et qui revient à dire que les héros du coronavirus vont devoir payer la crise. Il faut refuser cette logique et faire sauter un tabou de la politique belge : faire payer les grandes fortunes.

La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, qui dure depuis un certain temps déjà, menace de s'intensifier à cause de la campagne électorale de Donald Trump. Les déclarations de Trump qualifiant l'épidémie de coronavirus d'acte de guerre posé par la Chine n'en sont qu'un avant-goût. Car la première victime d'une guerre, c'est toujours la vérité.

Le célèbre linguiste, philosophe et militant de gauche Noam Chomsky donne son avis sur la pandémie de coronavirus, les abe