Congo : l’ingérence occidentale divise le pays

Ajouter un commentaire

Commentaires

Surtout sans ingérence étrangère.
Les occidentaux avec votre système de dénombrement la population de la Rdc! Vous serez confondus un jour.
Très bonne analyse de la situation
Merci Tony, Lorsqu'on ne moins intelligent, on confie les devoirs des ses enfants chez le voisin doués. Et si le voisin est de mauvaise foi, il peut même finir par abusé de ta fille un jour! Lors de son 1er passage en Afrique , le président Obama a déclaré si, je bonne mémoire que les problèmes de l'Afrique doit se résoudre entre africains. Certes nous faisons face à notre histoire, aujourd'hui les voies s'élèves pour savoir plus sur le cas Congo. Drc" ils oublient que les responsabilités sont partagés , entre la majorité au pouvoir, l'opposition politique , le rassemblement et la communauté internationale. aujourd'hui certains se veulent être saint et veulent monter les enchères en sacrifiant la vie de la population qui déjà effondré par les problèmes de la société qu''on est censé affronter au jours jours. Svp, je n'ai pas vu les membres de l'opposition aller réconforter les familles qui ont perdues des enfants, des femmes qui sont aujourd'hui veuves mais l'on attends que X proposé des millions à Y. Ce n'est pas de la moquerie envers ce peuple qu'ils prétendent partager leur souffrance? Je savais que la politique était un sport violant mais je suis contre la politique qui favorise constamment les riches et les puissants au détriment des ideos, Parce que tu achète X et tu te déclare interlocuteur de la jeunesse congolaise. Nous peuples congolais croyons au résolutions que sortiraient les dialogeur! Si, les états unis ne méfie de Trump malgré le fait qu'Il soit richissime , alors pourquoi imposé Un ... au congolais?

Elles ont manifesté le 7 mai dernier. Le 3 juin dernier, elles étaient en grève à Bruxelles dans le secteur public. Elles sont à nouveau en action tout au long du mois de juin. Qui ça ? Les blouses blanches. Retour sur ce mouvement avec Carine Rosteleur (CGSP) et Yves Hellendorff (CNE).

Impérialistes un jour, antifascistes le lendemain, réactionnaires puis féministes, les super-héros évoluent.

Les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran sont à nouveau intenses suite à l’attaque de deux tankers. Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a directement imputé ces attentats à l’Iran, sans la moindre preuve. Sommes-nous une fois encore à l’aube d’une escalade militaire justifiée par de faux prétextes ?

Le 11 avril, quatre mois après le début du soulèvement populaire, la destitution du président soudanais Omar el-Bechir a mis fin à trente années de dictature. El-Bechir avait pris le pouvoir en 1989 par un coup d’État militaire. Depuis sa chute, le peuple ne relâche pas la pression. Malgré une répression sanglante...

Ali Aarrass est Belgo-Marocain. En 2008, il est arrêté par la police espagnole. Contre l’avis de l’ONU, il est extradé vers le Maroc en 2010. C’est la descente aux enfers : après 12 jours de torture, on lui fait signer un document qui deviendront ses « aveux ». Il est alors condamné à 12 ans de prison.

Le rappeur irako-britannique Lowkey sera à ManiFiesta 2019 en compagnie de son DJ Awate. Lowkey y donnera un concert, mais il participera également à une conférence. Voilà qui promet, le très populaire artiste underground étant connu pour ses textes et déclarations au vitriol.

Dans le sud de la Colombie, la population autochtone, les paysans et les syndicats descendent dans les rues. Depuis l’accord de paix entre le gouvernement colombien et les FARC en novembre 2016, 472 leaders de mouvements sociaux ont été assassinés. Le syndicaliste Alberto Orgulloso Martínez, directeur de l’École syndicale nationale, nous apporte son éclairage.

Elles sont travailleuses domestiques. Elles travaillent en Belgique depuis plus de 10 ans mais n’ont pas de papiers. Il y a quelques mois est née la Ligue des Travailleuses Domestiques, un collectif lancé par la CSC afin que ces travailleuses s’organisent pour défendre leurs droits. Solidaire est allé à leur rencontre.

Pour Ivo Janssen, il est incompréhensible que le gouvernement arrose les grandes entreprises industrielles de gros subsides alors que les petites entreprises ne reçoivent aucun soutien financier et que le travailleur est accablé de taxes supplémentaires. Il faut prendre des mesures drastiques pour contraindre les grands industriels à rendre leurs procédés de production neutres en CO2.

Pas assez de transports en commun. Et la technique du parapluie (« c’est pas moi, c’est l’autre »). Un récent rapport de la VUB et de l’ULB vient mettre en lumière ce qui fait de la capitale belge une des pires villes européennes en matière de mobilité. Mais de ce tableau  noir sortent aussi les pistes de solution.