Dites-le enfin clairement : voulez-vous, oui ou non, taxer le 1% de multimillionnaires ?

Photo Solidaire, Dieter Boone
Photo Solidaire, Dieter Boone
Thema's
Fiscalité

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

Et bien monsieur Michel, voici une bonne occasion pour tester le référendum !!!! Seriez-vous prêt à suivre la vox populi ? Je vote OUI à 2.000 %.
Toutes les barrières que la droite installe pour ne pas faire contribué les riches est indigne d'un état !! Un petit effort monsieur Michel et consorts, cela allègera vôtre conscience et aux moins vous aurez fait quelque chose de bien dans vôtre vie !
c est plus facile de taxer les travailleurs que taxer les riches,,,, mais aux prochaines élections il y aura plus de travailleurs que de riches pour voter,,, et la,,,la grimace ne sera plus la meme,,, LA ROUE TOURNE, et ne n'est jamais conseillé d'aller a contre courant au profit d'une petite minorité.
VIVE LE ROYAUME-UNI... VIVE LEUR LIBERTE... Comme pour les diables rouges où nous sommes beaucoup à avoir fêter leur victoire et les en remercier via cette liesse, nous devrions également faire de même pour remercier ces 51,7 % d'Anglais (cf info radio à 07h30) qui ont décidé de mettre fin à l'oppression financière, physique, morale, psychique et sociale que mènent tous les dirigeants de cette EUROPE MENSONGÈRE, sur les peuples des pays qui la compose. Depuis le début, j'ai toujours été septique face à ce gigantesque projet qui était censé nous unir les eux aux autres et non pas nous "bouffer les uns les autres", pour faire une grande coopération économique et industriel qui puisse faire face à la concurrence des grands pays comme les Etat-Unis, la Chine, etc. Or, il en est tout autre... Cette Europe est en vérité entrain de nous "monter les uns contre les autres" car les valeurs humaines sont zappées, les compétences professionnels de chacun d'entre nous sont bafouées (et inversement). Et je peux encore énumérés d'autres constations, mais je ne veux pas lassés les lecteurs et futurs électeurs du PTB dont j'en fais partie. NON LE RETRAIT DES BRITANNIQUES NE VA PAS LES ENFONCES DANS LA MISERE CAR ILS ONT EU LE COURAGE DE PRENDRE LA DECISION DE QUITTER LE NAVIRE AVANT QU'IL NE COULE ! Cette Europe est digne du Titanic. En nous ne voulons ni être ses victimes, ni ses naufragés. J'invite le PTB à nous permettre à nous les Belges - travailleurs, chômeurs, exclus, pensionnés, à tous ceux qui vivent cette Europe comme un calvaire, a nous rassembler pour que nous aussi, nous puissions quitter ce navire qui dérive et qui est loin de la destination promise ! Une eurosceptique, convaincue que nous pouvons vivre et évoluer dans une Europe collaboratrice et non pas fusionnelle où les plus grands, les plus forts, le plus riches décident de notre destin sans notre accord ! ENCORE MERCI A TOUS CES BRITANNIQUES qui nous redonnent une lueur d'espoir et nous montre la route vers la liberté.
très bien dit et résumer ,mais seul chose s et que le gouvernement belge ne sortira pas de l euro il on bien trop peur et ne vois pas clair , pour moi une chose encore je dit oui a l euro pour l argent seulement oui car sa permet d aller ou on veut sans changer de l argent sa s et génial ,mais pour le reste il rien de bon
suis pour taxer plus les plus grosse fortune qui est normal pour rétablir un équilibre et espère un partis ptb dans ma commune et espère en faire partie bien a vous
Oui pour taxer les riches même plus que nous ;°) payer la rdv tv par ex et non à ceux qui ont un petit salaire (certains pas assez pour vivre)
Qu'on laisse partir ces "investisseurs" qui ne paient pas ou très peu d'impôts qui profitent de subventions, d'aides, qui leur assurent de plantureux profits qu'ils "investissent" au Panama et autres paradis fiscaux et qui lorsqu'ils se plantent demande l'aide de l'état, c.a.d des travailleurs pour renflouer les caisses qu'ils ont vidées. L'avenir est dans les sociétés coopératives telle Mondragon, qui n'est pas cotée en bourse,où le salaire le plus haut ne peut excéder 6x le plus bas. Seule une société qui se préoccupe de l'humain, du respect de toute vie et non seulement du profit, pourra résoudre les problèmes engendrés par toutes les injustices qui" fleurissent" actuellement
je trouve normal que les riches payent plus d impot de plus 1 petit pourcent une baguatelle pour eux LES RICHES DEVIENNENT DE PLUS EN PLUS RICHE ET LES PAUVRES DE PLUS EN PLUS PAUVRES il est plus facile de deplumer les gens qui n ont rien

Après près de quatre mois de protestations ininterrompues du peuple soudanais, le dictateur Omar el-Béchir a été chassé du pouvoir. C’est une grande victoire pour la contestation populaire. Ces dernières semaines, des centaines de milliers de gens ont manifesté dans les rues et tenu des sit-in de masse devant les quartiers généraux de l’armée dans les différentes grandes villes.

Les donateurs se sont précipités, hier, devant les cendres encore chaudes de la cathédrale Notre-Dame. Leur hâte ne relève pas de la générosité mais de l’opportunité, et souligne les carences de l’État.

Benjamin Netanyahou est donné vainqueur des élections, malgré les poursuites judiciaires dont il est l'objet dans des affaires de corruption. Mais cela ne change rien pour les Palestiniens, qui vont continuer de subir le système d'apartheid – qui fait d'eux des citoyens de second rang – et l'annexion de leur territoire. Seule leur résistance peut faire face à cet avenir sombre.

Le 1er avril dernier, Abdelaziz Bouteflika, âgé de 82 ans, remettait sa démission. Après 6 semaines de contestation populaire sans précédent, le président au pouvoir depuis 20 ans faisait un pas de côté. Inimaginable il y a encore quelques mois. Bien plus qu’un simple changement à la tête de l’État, c’est de tout un système de profiteurs que le peuple algérien souhaite se débarrasser. Dispose-t-il de toutes les clés en mains pour pouvoir le faire ? Et qu’en est-il des intérêts étrangers ?

Gaby Colebunders, Limbourgeois, se présente à Liège pour le Parlement fédéral. Frédéric Gillot, Liégeois, est lui à la quatrième place au Limbourg, pour le fédéral aussi. Le PTB tenterait un coup marketing en échangeant ces deux ouvriers de provinces ? C’est très mal connaître « Fred » et Gaby, qui luttent ensemble depuis très longtemps. Il y a 5 ans, Solidaire partait à leur rencontre. Pour l’occasion, nous republions l’interview, garantie sans ride…

Le salaire des enseignants n'a plus évolué depuis six ans. Leurs conditions de travail inquiètent. Ils manifestaient ce mercredi 3 avril.

UPS veut supprimer plus de cent emplois à Diegem, mais c’est compter sans le personnel. Mardi soir, le personnel d’UPS, uni, a montré sa force. Plus de 130 travailleurs se sont rendus à Eindhoven, où ils ont passé la nuit. « Si nous poussons tous dans le même sens, on va gagner », a-t-on entendu dire parmi les travailleurs.

D’importantes inégalités persistent, tant entre les pays européens qu’au sein de ceux-ci en matière d’accès aux soins de santé. Des parties importantes de la population ne reçoivent pas les soins dont elles ont besoin. Voilà les conclusions générales que font les experts de l’European Social Policy Network (ESPN) dans leur dernier rapport sur l’accès aux soins de santé.

Ce 27 mars, à l’appel de l’ETF (European Transport Worker’s Federation), cheminots, chauffeurs de bus ou de camions, aiguilleurs du ciel, taximen, etc. manifesteront à Bruxelles pour des emplois de qualité dans le transport. Rencontre avec Farah, cheminote, et Dennis, chauffeur poids-lourd, tous deux candidats du PTB aux élections européennes. Ils seront dans la rue ce mercredi.

A quelques jours des élections, le gouvernement israélien bombarde les habitants de Gaza. Le Premier ministre Benyamin Netanyahou, en grandes difficultés dans les sondages et qui est menacé d’inculpation par la justice de son pays, tente-t-il un coup électoral en provoquant un nouveau massacre ?