Énergie nucléaire | Un héritage radioactif pour au moins 10 000 générations

Le lobby de l’énergie nucléaire essaie de convaincre les gens que rien n’est plus sûr qu’une centrale nucléaire… « alors que rien ne menace plus la sécurité que l’énergie nucléaire », selon Marc Alexander, militant écologiste. (Photo Solidaire, Karina Brys)
Le lobby de l’énergie nucléaire essaie de convaincre les gens que rien n’est plus sûr qu’une centrale nucléaire… « alors que rien ne menace plus la sécurité que l’énergie nucléaire », selon Marc Alexander, militant écologiste. (Photo Solidaire, Karina Brys)

Ajouter un commentaire

Commentaires

La Belgique face à un manque de place pour stocker ses déchets nucléaires Arnaud Lefebvre - Express.be - lundi 27 juin 2016 Etant donné la prolongation de l’activité de trois réacteurs nucléaires, la Belgique devra trouver une solution pour le stockage de ses déchets nucléaires, a répondu Marie-Christine Marghem, Ministre fédérale de l'Energie, à une question de Kristof Calvo, député Groen, rapporte le journal De Standaard. Par an, les centrales nucléaires belges utilisent 120 tonnes d'uranium. Suite à la prolongation de la durée de vie de deux réacteurs à Doel et d'une unité à Tihange pour une période de 10 ans, ce volume s´élèverait à 370 tonnes mais la capacité actuelle de stockage des centrales ne suffit pas, a confirmé la ministre. Cette hausse de la capacité de stockage n’a pas été calculée. A Doel et à Tihange sont stockées environ 3.260 tonnes de déchets nucléaires. La gestion de ces déchets est sous la responsabilité de la filiale d'Electrabel Synatom, qui n'a cependant pas encore pris de décision quant à la destination finale de ces stocks restants. Moratoire En attendant cette décision, l'uranium est conservé sur le site des centrales nucléaires. La ministre Marghem confirme que la capacité existante de stockage des centrales ne suffira pas étant donné la prolongation des activités des centrales et qu'une nouvelle solution doit être élaborée. La construction de nouvelles installations pour les déchets supplémentaires est évoquée. Ces infrastructures devraient pouvoir déjà être utilisées au début de la prochaine décennie. Ce stockage ne représente cependant qu’une solution provisoire. Le ministre souligne que la Belgique doit encore déterminer sa stratégie pour le stockage définitif de déchets hautement radioactifs et d'une longue durée de vie. En dernière instance, les déchets pourraient être enfouis dans des couches souterraines d'argile ou bien on pourrait opter pour un recyclage des déchets dans le but d’une réutilisation. Cependant, il existe en Belgique depuis plus de 20 ans un moratoire sur le retraitement du combustible nucléaire.
Plusieurs radiomètres en panne à Tihange: Electrabel réprimandé pour infractions en matière de sécurité L'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) a réprimandé pour la deuxième fois en un an Electrabel pour des problèmes de sécurité à Tihange 3, rapporte De Morgen samedi. Deux incidents, survenus les 26 et 30 mai, ont révélé des infractions en matière de sécurité, ont constaté des agents de l'AFCN. Dans les deux cas, il s'agit de négligences de la part du personnel. Le 26 mai, un système de mesure de la pression dans le circuit de refroidissement du réacteur n'était pas disponible. Cet incident a été classé niveau 1, soit une "anomalie". Le 30 mai, il est apparu qu'un instrument de mesure de la salle de contrôle était en mode "test" depuis plusieurs jours, ce qui l'empêchait de fonctionner. "En raison de la succession des incidents, à seulement quelques jours d'intervalle, nous nous sommes sentis obligés de rédiger un pro justitia", explique la porte-parole de l'AFCN. Dans le pire des cas, celui-ci entraînera une amende. http://www.rtl.be/info/plusieurs-radiometres-en-panne-a-tihange-electrabel-reprimande-pour-infractions-en-matiere-de-securite-831547.aspx Comment peut-on parler de négligences au niveau nucléaire ? Ce sont des infractions très très grave. En Belgique, nos hommes politique pensent.....,mais ils n'agissent pas ou à l'encontre de toutes logiques. Faut-il une catastrophe ? Les leçons de Tchernobyl et Fukushima n'ont pas suffit !!!! Cela s'est passé loin de chez nous mais les retombées nous ont affectés et nous affectent toujours pour des centaines d'année.

Un mouvement de grève soutenu par 66 % de la population. Pas surprenant quand on sait que le projet de réforme des retraites du président Macron va tellement loin dans la casse du système de protection sociale. Décryptage.

Une première. Les aides-ménagères du secteur des titres-services de tout le pays ont mené aujourd’hui une action d’envergure. En front commun syndical, elles demandent une augmentation salariale de 1,1 %. Le patronat daigne leur accorder une hausse de… 2,70 euros par mois, soit l’équivalent d’un pain. Ce matin, elles se sont rassemblées en nombre à Bruxelles. Solidaire y était.

La direction de PointCulture (ex-Médiathèque) voulait liquider des services utiles aux citoyens comme le prêt de CD ou DVD, les discobus, etc. C’était sans compter sur les travailleurs et les usagers… Récit d’une victoire.

Après la manifestation de 600 artistes devant le Parlement flamand, une grève à De Lijn, des scènes de théâtre envahies par un public solidaire et des actions à la VRT, 118 organisations de la société civile ont signé un appel à action. Le 5 décembre pourrait bien devenir l’événement fédérateur de la résistance à la politique d’austérité nationaliste de Jan Jambon.

Le Musée de la Photographie de Charleroi organise une exposition passionnante à voir jusqu’au 19 janvier 2020. Des images du passé pour expliquer aujourd’hui.

Le journaliste français Maurice Lemoine, spécialiste du continent latino-américain, revient sur les tentatives de l’extrême droite de déstabiliser le pouvoir en Bolivie, soutenues par les États-Unis et l’Union européenne, qui ont poussé Evo Morales à l’exil.

Mercredi, le Parlement européen se prononcera sur la nouvelle Commission européenne. Le député européen du PTB, Marc Botenga, appelle les eurodéputés belges à voter contre la nouvelle Commission. Une liste compilée par ses soins montre qu’au moins un tiers des futurs Eurocommissaires aurait des liens très étroits avec des grandes entreprises actives dans le secteur dont ils seront bientôt responsables.

Le secteur des titres-services représente 140 000 aide-ménagères qui aident plus d’un million de foyers chaque jour. Le front commun syndical organise une grève le 28 novembre. Outre une augmentation salariale de 1,1 %, une nécessité pour des travailleuses qui gagnent en moyenne 11,5 euros brut de l’heure, elles demandent le respect. Explications des principales concernées.

La décision des États-Unis de ne plus considérer les colonies israéliennes en Cisjordanie comme illégales montre la continuité de la politique vis à vis de la Palestine sous le gouvernement Trump. Le PTB condamne cette nouvelle preuve du mépris des États-Unis pour le droit international et a déposé une résolution pour que la Belgique sanctionne la politique coloniale d’Israël.

Vingt personnes sont mortes depuis la démission d’Evo Morales. Jeanine Añez, qui s’est proclamée chef d’État, invite l’armée à réprimer.