Espagne : des résultats électoraux qui doivent préparer l’opposition à une nouvelle vague d’austérité

Photo Flickr, Paco Rubio Ordás.
Photo Flickr, Paco Rubio Ordás.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Le vautour européen... et les hyènes gouvernementales guettent... Le premier capture la proie (les citoyens), les deuxièmes la dépèce (nous vident de toutes nos économies) et en suite le premier revient à la charge pour vérifier si plus rien n'est à prendre.
Pensons seulement au peuple. Qui se fait toujours refait par ces dirigents.
C'est peut-être bien la peur qui explique en grande partie cette frilosité des citoyens, des électeurs, à se décider pour le changement. Peur orchestrée par les discours alarmistes de tous les partis traditionnels confondus (y compris les faux-cialistes) et amplifiée à outrance par les éditoriaux et articles publiés quotidiennement par la presse "aux ordres". On agite tellement le spectre du chaos sous leurs yeux que les peuples d'Europe préfèrent, au moment du vote, se replier dans un conservatisme timoré... quitte à continuer à prendre en pleine tronche le bâton de l'austérité et du mensonge organisé. Jusqu'à quand allons-nous écouter cette peur qui paralyse, qui chuchote : "il vaut mieux savoir pourquoi on a mal que de prendre le risque du changement"? D'où la nécessité de persévérer, de continuer jour après jour (comme le fait le PTB) à expliquer, dénoncer, ouvrir la porte à des idées nouvelles.

Année après année, les grosses fortunes sont de plus en plus nombreuses et… de plus en plus riches.

En 2016, dans l'État américain du Dakota du Nord, les Sioux ont entamé un combat contre la construction d'un pipeline qui

Le Parlement vient de voter un texte reprenant plusieurs réformes judiciaires.

En octobre 2019, le Chili se réveillait après plusieurs décennies de néolibéralisme sauvage.

Le pays est en ébullition depuis la mort de George Floyd, tué par la police.

« Bon avec les blancs, mais mauvais pour les noirs ».

Alors que les conservateurs (cdH, CD&V, N-VA, Vlaams Belang et une partie des libéraux) ont recalé la proposition de loi sur l'avortement prévoyant l'allongement du délai légal, la réduction du délai de réflexion et la suppression de toutes les sanctions spécifiques, nous republions une interview réalisée à la fin de l'année dernière, lorsque cette proposition de loi était approuvée par la commission justice de la Chambre.

Pour la Commissaire flamande aux droits de l'enfant, quelque chose ne tourne pas rond : enfants et jeunes ont été les gran