Favoriser l’emploi des personnes handicapées « pour qu’ils réalisent leurs choix de vie »

Claire Geraets, députée Bruxelloise du PTB et médecin à Médecine pour le Peuple, a déposé une proposition au Parlement bruxellois pour mettre en place des propositions concrètes afin de favoriser l'emploi des personnes handicapées. (Photo Solidaire)
Claire Geraets, députée Bruxelloise du PTB et médecin à Médecine pour le Peuple, a déposé une proposition au Parlement bruxellois pour mettre en place des propositions concrètes afin de favoriser l'emploi des personnes handicapées. (Photo Solidaire)

Ajouter un commentaire

Commentaires

Donner leur pour commencer des lien des nom d'avocats association peuvent les aider à se défendre contre ces gents qui croient que ces le cout qu'ils engendre la cause de leur problème comme mainte fois signaler par le gouvernement, les panneaux on subit la même pratique mes ici ces des humains qu'il s’agit
Je suis invalide de 48 ans ça fais 15 ans que je le suis devenu après un accident, c'est vrai que je suis plus avantagé d'après les salaires j'ai plus car étant chauffeur au moment des faits je suis passé sur l'invalidité de la mutuelle, mais j'ai peur de trop pour bénéficier du statut de vipo et comme je ne reçois pas de la vierges noire (organisme qui s'occupe des invalides)je n'ai pas droit non plus à tous le avantage site que je pourrais avoir si j'avais ce revenu de remplacement ne serais ce que 20 eue, la taxe d'immatriculation et toutes les autres que je devrais avoir et étant veuf depuis 15 ans avec deux enfants dont un invalide depuis la naissance. Cette différence est significative ! donc tout ces soucis font que moi aussi je préfère ne pas travailler alors que je pourrais , si il était adapté à mon handicap, à cause des risque de perdre mon droit à mon revenu et j'ajoute que depuis ce gouvernement mon fils a perdu son statut d'invalidité car un médecin l'avait décidé et que j'ai perdu 2 tiers de ma puissance d'achat et que je m'en dette depuis que ce gouvernement est exercice ! merci à nos dirigeants. ... je suis en train de me demander si je ne serais pas mieux en Flandre car avant que ma femme décède j'y ai vécu et la vie y était bien plus douce au sujet du nerf de la guerre (le pognon) pas de taxe sur beaucoup de chose comme la redevance télévisuelle etc... les allocations de chômage sont 10 ou 20 pour cent plus élevé comme celle du CPAS les chiffres ont peut être changé depuis 15 ans mais pas de beaucoup si vous voulez mon avis et si ils y arrivent tant mieux pour eux mais pourquoi pas en Wallonie ?
Je suis handicapé ,tétraplégique suite à un accident de circulation il y a 2ans.Je suis ici en belgique avec ma femme sans logement sans allocations ,mais suis reconnu comme handicapé par la spf.Pour l'allocation ont me dit que je ne droits parce que je suis ressortisant d'un autre pays.pour le logement on n'a introduit les dossiers partout à liège, seraing,ans,saint Nicolas,flemalle. Les habitations sociale ne trouve toujours pas une maison adapté pour nous. Je suis sous logé chez un frère avec ma femme.ce très difficile pour mois le condition sont très difficiles. Pas logement pas de location pour handicapés.Avec le revenu de la cpas pas facile.

« On ne va quand même pas tous partir en vacances cet été ? », a lâché cette semaine le président du Voka (association patronale flamande). Cette déclaration ouvre une offensive plus générale pour nous faire travailler plus, de manière plus flexible et pour moins cher. Offensive à laquelle s’est joint le chef des grands patrons wallons, et qui revient à dire que les héros du coronavirus vont devoir payer la crise. Il faut refuser cette logique et faire sauter un tabou de la politique belge : faire payer les grandes fortunes.

La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, qui dure depuis un certain temps déjà, menace de s'intensifier à cause de la campagne électorale de Donald Trump. Les déclarations de Trump qualifiant l'épidémie de coronavirus d'acte de guerre posé par la Chine n'en sont qu'un avant-goût. Car la première victime d'une guerre, c'est toujours la vérité.

Le célèbre linguiste, philosophe et militant de gauche Noam Chomsky donne son avis sur la pandémie de coronavirus, les abe

Ces derniers mois, des centaines de milliers de travailleurs ont connu des conditions de travail inédites. Des situations dans lesquelles leurs syndicats ont conclu de nouveaux accords afin de faire respecter la sécurité au travail. Des représentants du personnel de quatre secteurs racontent.

Suite à la pandémie de coronavirus, le gouvernement brésilien a décidé de renouveler les permis de travail de 150 médecins cubains lundi dernier. Ceux-ci étaient restés dans le pays, notamment en raison de liens familiaux, après que La Havane ait rapatrié un grand nombre de médecins en 2018 en raison des menaces du président fasciste brésilien, Jair Bolsonaro, à leur égard.

En août 2005, Katrina détruit une partie de la Louisiane et de la Nouvelle Orléans. En 2008, la crise financière éclate. Depuis quelques mois, un virus tue des dizaines de milliers de personnes partout dans le monde... Le point commun entre ces événements ? Ils peuvent être utilisés par la droite pour casser notre protection sociale. Mais ils peuvent aussi être utilisés par la gauche pour la renforcer... Explications de la journaliste canadienne Naomi Klein.

L’Assemblée générale de l’OMS s’est ouverte sous haute tension lundi.

Les enquêtes internationales ont montré que la Fédération Wallonie-Bruxelles détient, en temps normal, le record des inégalités scolaires des pays industrialisés. En Belgique francophone, les enfants de familles populaires réussissent beaucoup moins bien à l’école que les autres. Le confinement n’a évidemment rien arrangé à l’histoire, mais ce n’est pas une fatalité : il est possible de combattre le virus et les inégalités.