Favoriser l’emploi des personnes handicapées « pour qu’ils réalisent leurs choix de vie »

Claire Geraets, députée Bruxelloise du PTB et médecin à Médecine pour le Peuple, a déposé une proposition au Parlement bruxellois pour mettre en place des propositions concrètes afin de favoriser l'emploi des personnes handicapées. (Photo Solidaire)
Claire Geraets, députée Bruxelloise du PTB et médecin à Médecine pour le Peuple, a déposé une proposition au Parlement bruxellois pour mettre en place des propositions concrètes afin de favoriser l'emploi des personnes handicapées. (Photo Solidaire)

Ajouter un commentaire

Commentaires

Donner leur pour commencer des lien des nom d'avocats association peuvent les aider à se défendre contre ces gents qui croient que ces le cout qu'ils engendre la cause de leur problème comme mainte fois signaler par le gouvernement, les panneaux on subit la même pratique mes ici ces des humains qu'il s’agit
Je suis invalide de 48 ans ça fais 15 ans que je le suis devenu après un accident, c'est vrai que je suis plus avantagé d'après les salaires j'ai plus car étant chauffeur au moment des faits je suis passé sur l'invalidité de la mutuelle, mais j'ai peur de trop pour bénéficier du statut de vipo et comme je ne reçois pas de la vierges noire (organisme qui s'occupe des invalides)je n'ai pas droit non plus à tous le avantage site que je pourrais avoir si j'avais ce revenu de remplacement ne serais ce que 20 eue, la taxe d'immatriculation et toutes les autres que je devrais avoir et étant veuf depuis 15 ans avec deux enfants dont un invalide depuis la naissance. Cette différence est significative ! donc tout ces soucis font que moi aussi je préfère ne pas travailler alors que je pourrais , si il était adapté à mon handicap, à cause des risque de perdre mon droit à mon revenu et j'ajoute que depuis ce gouvernement mon fils a perdu son statut d'invalidité car un médecin l'avait décidé et que j'ai perdu 2 tiers de ma puissance d'achat et que je m'en dette depuis que ce gouvernement est exercice ! merci à nos dirigeants. ... je suis en train de me demander si je ne serais pas mieux en Flandre car avant que ma femme décède j'y ai vécu et la vie y était bien plus douce au sujet du nerf de la guerre (le pognon) pas de taxe sur beaucoup de chose comme la redevance télévisuelle etc... les allocations de chômage sont 10 ou 20 pour cent plus élevé comme celle du CPAS les chiffres ont peut être changé depuis 15 ans mais pas de beaucoup si vous voulez mon avis et si ils y arrivent tant mieux pour eux mais pourquoi pas en Wallonie ?
Je suis handicapé ,tétraplégique suite à un accident de circulation il y a 2ans.Je suis ici en belgique avec ma femme sans logement sans allocations ,mais suis reconnu comme handicapé par la spf.Pour l'allocation ont me dit que je ne droits parce que je suis ressortisant d'un autre pays.pour le logement on n'a introduit les dossiers partout à liège, seraing,ans,saint Nicolas,flemalle. Les habitations sociale ne trouve toujours pas une maison adapté pour nous. Je suis sous logé chez un frère avec ma femme.ce très difficile pour mois le condition sont très difficiles. Pas logement pas de location pour handicapés.Avec le revenu de la cpas pas facile.

356 réfugiés qui se trouvaient à bord du navire Ocean Viking de l’organisation de sauvetage « SOS Méditerrannée 

Après avoir récemment tenté à plusieurs reprises de faire tomber le président vénézuélien Nicolas Maduro, le président américain Donald Trump a accentué la pression le lundi 5 août, en annonçant un embargo contre le Venezuela. Une mesure qui met encore plus le couteau sous la gorge de la population vénézuélienne.

Ce lundi 5 août, le Parlement indien a voté la révocation de l’autonomie de l’État du Jammu-et-Cachemire (la partie indienne de la région du Cachemire), au nord de l’Inde. Cet État est depuis sous le contrôle direct et autoritaire du gouvernement indien, dirigé par le parti nationaliste hindou BJP. Avec un nationalisme renforcé en Inde et au Pakistan et des islamistes fondamentalistes au Cachemire, la situation risque de dégénérer en un conflit local et international.

A quelques jours de ses 100 ans, l’ancien résistant et militant du PTB Charles Van Besien s’est éteint. Celui qui a participé à la libération de Bruxelles en septembre 1944 aura lutté durant quasiment un siècle. Portrait.

Stan Vanhulle, pilier de la lutte à Renault Vilvorde, du PTB mais aussi de ManiFiesta, sa famille et sa Roos, n’est plus. Après 2 ans et demi, le lundi 5 août, il a perdu le combat contre le cancer. « Stan a été l’un des moteurs de la bataille pour sauver l’usine Renault. Ceux qui se battent peuvent perdre, mais ceux qui ne se battent pas ont déjà perdu. Ça, c’était Stan », écrit l’un de ses amis.

La banque HSBC, connue pour diverses magouilles (blanchiment d’argent, recours aux paradis fiscaux, etc.), vient de payer près de 300 millions d’euros à l’État belge pour échapper à un procès. Bonne nouvelle pour la justice ou nouvel exemple d’amnistie pour les plus puissants ?

En septembre, ce sera la dixième édition de ManiFiesta, la Fête de la Solidarité. Le festival, organisé par Solidaire et Médecine pour le Peuple, est né en 2010, en pleine crise politique sur fond de montée du nationalisme. Près de dix ans plus tard, ManiFiesta s’annonce toujours comme un moment de solidarité et de combat contre l'extrême droite et la division. Rencontre avec le directeur de ManiFiesta, Mario Franssen.

Aujourd’hui, cela fait 20 ans exactement que les corps de Yaguine et Fodé, deux Guinéens de 14 et 15 ans, ont été retrouvés dans un avion de la Sabena à Zaventem. Un drame qui fut pour beaucoup de citoyens belges un déclencheur d’engagement pour plus de solidarité internationale...

Il y a 20 ans, deux adolescents venus de Guinée étaient retrouvés morts suite à leur tentative de quitter leur pays pour un avenir qu'ils espéraient meilleur en Belgique. Une délégation de l'association Amitiés sans frontières s'est rendue en Guinée, sur les traces de Yaguine et Fodé.

Ces dernières semaines, de nombreuses personnes ressortent le triangle rouge pour marquer leur opposition à l’extrême droite. Ce symbole est celui de l’antifascisme depuis que les nazis l’ont utilisé pour « marquer » les prisonniers politiques dans leurs camps. Mais son origine est plus ancienne…