Favoriser l’emploi des personnes handicapées « pour qu’ils réalisent leurs choix de vie »

Claire Geraets, députée Bruxelloise du PTB et médecin à Médecine pour le Peuple, a déposé une proposition au Parlement bruxellois pour mettre en place des propositions concrètes afin de favoriser l'emploi des personnes handicapées. (Photo Solidaire)
Claire Geraets, députée Bruxelloise du PTB et médecin à Médecine pour le Peuple, a déposé une proposition au Parlement bruxellois pour mettre en place des propositions concrètes afin de favoriser l'emploi des personnes handicapées. (Photo Solidaire)

Ajouter un commentaire

Commentaires

Donner leur pour commencer des lien des nom d'avocats association peuvent les aider à se défendre contre ces gents qui croient que ces le cout qu'ils engendre la cause de leur problème comme mainte fois signaler par le gouvernement, les panneaux on subit la même pratique mes ici ces des humains qu'il s’agit
Je suis invalide de 48 ans ça fais 15 ans que je le suis devenu après un accident, c'est vrai que je suis plus avantagé d'après les salaires j'ai plus car étant chauffeur au moment des faits je suis passé sur l'invalidité de la mutuelle, mais j'ai peur de trop pour bénéficier du statut de vipo et comme je ne reçois pas de la vierges noire (organisme qui s'occupe des invalides)je n'ai pas droit non plus à tous le avantage site que je pourrais avoir si j'avais ce revenu de remplacement ne serais ce que 20 eue, la taxe d'immatriculation et toutes les autres que je devrais avoir et étant veuf depuis 15 ans avec deux enfants dont un invalide depuis la naissance. Cette différence est significative ! donc tout ces soucis font que moi aussi je préfère ne pas travailler alors que je pourrais , si il était adapté à mon handicap, à cause des risque de perdre mon droit à mon revenu et j'ajoute que depuis ce gouvernement mon fils a perdu son statut d'invalidité car un médecin l'avait décidé et que j'ai perdu 2 tiers de ma puissance d'achat et que je m'en dette depuis que ce gouvernement est exercice ! merci à nos dirigeants. ... je suis en train de me demander si je ne serais pas mieux en Flandre car avant que ma femme décède j'y ai vécu et la vie y était bien plus douce au sujet du nerf de la guerre (le pognon) pas de taxe sur beaucoup de chose comme la redevance télévisuelle etc... les allocations de chômage sont 10 ou 20 pour cent plus élevé comme celle du CPAS les chiffres ont peut être changé depuis 15 ans mais pas de beaucoup si vous voulez mon avis et si ils y arrivent tant mieux pour eux mais pourquoi pas en Wallonie ?
Je suis handicapé ,tétraplégique suite à un accident de circulation il y a 2ans.Je suis ici en belgique avec ma femme sans logement sans allocations ,mais suis reconnu comme handicapé par la spf.Pour l'allocation ont me dit que je ne droits parce que je suis ressortisant d'un autre pays.pour le logement on n'a introduit les dossiers partout à liège, seraing,ans,saint Nicolas,flemalle. Les habitations sociale ne trouve toujours pas une maison adapté pour nous. Je suis sous logé chez un frère avec ma femme.ce très difficile pour mois le condition sont très difficiles. Pas logement pas de location pour handicapés.Avec le revenu de la cpas pas facile.

Partout dans l’Union européenne, les gouvernements nationaux attaquent les systèmes les plus solidaires de pension. Une attaque coordonnée depuis les institutions européennes. Petit tour en Espagne, France et Allemagne.

Manuela Cadelli est juge à Namur et administratrice de l’Association syndicale des magistrats. Il y a quelques mois, elle est venue à ManiFiesta pour parler de son livre « Radicaliser la Justice ». Une venue qui a marqué l’auditoire, dans lequel se trouvait Morgane De Meur, juriste.

Le cordon sanitaire contre les néonationalistes (AfD) a sauté à Erfurt. Soutenu par la CDU, un dirigeant libéral, Thomas Kemmerich, évince par la grâce de l’AfD le ministre-président de gauche avant d’être contraint à la démission.

En raison d'un problème informatique, le caucus démocrate dans l'état américain de l'Iowa s'est terminé en fiasco.

« La culture est la première chose qu’il faut sauver », a déclaré Fidel Castro lorsque Cuba subissait une grave crise économique au début des années 1990. Si l’île socialiste est réputée pour ses soins de santé et son système d’éducation, un aspect moins connu est sa politique culturelle. Rencontre avec Abel Prieto, ancien ministre de la Culture à Cuba.

Le renforcement de notre sécurité sociale était l’objet de la manifestation organisée par la FGTB ce mardi 28 novembre à Bruxelles. Manifestation qui a rassemblé 20 000 personnes. Pourquoi défendre, et renforcer, la « Sécu » ? Solidaire a posé la question aux participants.

Il y a 75 ans, le camp d’Auschwitz est libéré par l’Armée rouge. Retour sur le 27 janvier 1945, et ce que les soldats soviétiques découvrent avec horreur.

« Beaucoup de femmes vivent des relations insatisfaisantes. Et si elles ne peuvent pas quitter leur partenaire parce qu’elles en ont besoin pour boucler leurs fins de mois, c’est une situation qui n’est agréable pour personne. » Dans son dernier ouvrage, Why Women Have Better Sex Under Socialism, Kristen Ghodsee explique les acquis sociaux dont bénéficiaient les femmes des pays socialistes d’Europe de l’Est : de l’égalité sur le marché du travail aux crèches gratuites, en passant par des campagnes publiques encourageant les hommes à participer aux travaux ménagers.

Le 14 juin 2019, 500 000 femmes et hommes descendaient dans les rues suisses pour défendre l’égalité des femmes et des hommes. Retour sur le plus grand mouvement social qu’ait connu ce pays depuis 1918.

Les chiffres sur la ponctualité des trains et le nombre d’usagers du rail semblent très positifs à première vue. La SNCB a transporté 253 millions de voyageurs et la ponctualité s’est améliorée, le nombre de trains à l’heure passant de 87,2 % en 2018 à 90,4 % en 2019. Toutefois, ces chiffres masquent beaucoup de choses. En effet, de nombreux trains sont encore en retard, et le rail subit un manque criant d’investissements.