« G4S veut créer une industrie des SDF »

« Surveiller, ce n’est pas la même chose qu’accompagner », dénonce Peter Mertens, conseiller communal PTB à Anvers. (Photo Pontus Lundahl / EPA / Belga)
« Surveiller, ce n’est pas la même chose qu’accompagner », dénonce Peter Mertens, conseiller communal PTB à Anvers. (Photo Pontus Lundahl / EPA / Belga)

Ajouter un commentaire

Commentaires

Quelle a été la suite de cette histoire sidérante? Où en sont les choses aujourd'hui ? Qu'en est-il dans les autres villes ? Un ami m'a écrit ceci: "J'ai eu l'occasion de m'occuper de l'accueil de jour de sans abris alors que je m'occupais aussi d'accompagnement en soins palliatifs. J'en suis arrivé à penser qu'il était plus dur et difficile d'accompagner les SDF que les mourants ! C'est cette expérience-là que vous devriez imposer aux adeptes de la présente théorie budgétaire. Vous les faites travailler quelques temps dans le monde de la grande pauvreté. Ils y apprendront plus sur l'exclusion que par leurs années d'études et de carrière à l'administration. Ils sauront alors donner les priorités nécessaires dans les arbitrages budgétaires". Le PTB pourrait donner l'exemple et proposer à ses jeunes militants d'effectuer ce genre de stages, puis d'en témoigner avec des propositions bien pensées sur le terrain. La civilisation d'un pays se mesure au sort qu'il fait aux plus démunis.  

Leen Vermeulen, médecin généraliste, partage son temps précieux entre la maison médicale de Médecine pour le Peuple de Hob

En pleine pandémie de coronavirus, l’union fait la force : « Fridays for Future » manifeste sa solidarité a

Une équipe de cinquante travailleurs de la santé cubains a été dépêchée en Italie pour participer à la lutte contre le cor

Chaque jour, l’actualité montre à quel point la gestion de la crise du coronavirus par le souverain Donald Trump et sa cou

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

« Tous les soirs à huit heures, j'applaudirai aussi pour toi » - In memoriam Dirk Van Duppen.

Le 30 mars 2020, l'Inde comptait 1 251 de contaminations confirmées du coronavirus.