Grèves du 19 octobre : un profond rejet des politiques du gouvernement

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

Y aurait-il moyen de réfléchir un peu sur ce qui se passe pour le moment ? Le PTB ne devrait-il pas nous ouvrir les yeux sur la stratégie syndicale actuelle ? Je pense que pour la FGTB, gangrénée à son sommet par le PS, ce qu'il faut c'est fatiguer et décourager ses militants les plus actifs en les laissant se jeter, divisés, dans des actions éparpillées, décousues et non préparées, parce qu'ils savent (au PS) qu'un mouvement qui durerait c'est un PTB qui se renforcerait mais aussi qu'un gouvernement qui reculerait serait synonyme d'un PS sans argument pour les prochaines élections (le "sans nous c'est pire" ne ferait plus recette...). Pour la CSC, forte au Nord et donc au gouvernement, ils ont moins de mal avec leurs militants radicaux et ils espèrent récupérer les affiliers exaspérés par une FGTB brouillonne et finalement impuissante. NE parlons pas du syndicat libéral... Alors, SVP, montrez-nous les coulisses, ne laissez pas les militants sincères et dévoués s’asphyxier. Il faut que des coups de pieds au cul se distribuent en haut de la structure syndicale et qu'un véritable plan d'action en front commun soit mis sur pied pour sincèrement lutter contre cette politique asociale digne de temps que l'on croyait révolus !!! Camarades, pas de triomphalisme déplacé, conscientisons, nettoyons et sortons nos "armes" pour de bon !!!! [ oupsss..; "armes" dans le sens : front commun, communication, organisation, actions et grèves GENERALES]
Entièrement d'accord avec le camarade : Stratégie de rupture et action en front commun dans la durée et dans l'intensité. Assez de compromis et de concertations en arrière-cour !!!
De qui se moque t on , il a clamé haut et fort , jobs jobs jobs , et son clan veut faire supprimer 7000 emplois a la sncb , ne remplacer qu 'un fonctionnaire sur 5 qui part a la retraite ,ect ect,,,,,,,,,,,,,,,,,, En fait il est l'avocat des riches et du patronat, halte la , il n'est pas encore trop tard mais ca devient tres lourd.
Peut-on encore appeler cela une grève ou revendication de droits sociaux à partir du moment où des dérapages ont lieu ? Cette dernière grève n'a fait que renforcer la haine de citoyens vis-à-vis de ce type de mouvement lorsqu'il se trouve pris au piège dans une grève soi-disant provincial et qui finalement bloque tout ! Ce jour-là, j'en faisais partie, travaillant en tant qu'indépendant et dans le domaine paramédical, je n'ai pu assuré mon service. Les syndicats prennent à chaque fois en otage leurs égaux (c-à-d les travailleurs) et non les responsables : patrons, actionnaires et organismes qui renforcent le pouvoir antisocial mené dans notre pays. Ceux-ci et le gouvernement se fichent pas mal des mouvements de grève qui ne les feront pas changer d'un iota la gouvernance où il n'y a plus que la finance qui DOIT compter. Qu'importe la misère et les drames humains et sociaux qu'engendrent au sein des familles belges, cette politique basée sur le fric. ILS S'EN FOUTENT ÉPERDUMENT CAR CELA NE LES ATTEINT PAS,
Un des problème c'est la solidarité. Si les citoyens se tenait les coudes et essayait de comprendre le pourquoi du ras-le-bol, les grèves seraient plus suivies, moins nombreuses car elles apporterait directement des résultats. Maintenant il ne faut pas confondre, "blocage" et "grève"... Une grève générale va forcément toucher le gouvernement et la finance puisque ça touchera au fric et à la production. Seulement pour qu'elle soit efficace il faut que tout le monde participe et pas comme actuellement où 90% des gens laissent les 10% faire grève A LEUR PLACE car il s'agit de leur intérêt également... Cet égoïsme du cour terme (le salaire du jour) amène un ras-le-bol des 10% qui finissent par en arriver aux "blocages"... Alors soyons solidaire et stop aux arguments débiles du style "prise d'otage"... Il faut un peu réfléchir sur le moyen et long terme svp. Quand aux syndicats... Ce n'est qu'une somme de travailleurs organisés qui ont par le passé mainte fois montre leur utilité (congés payés, sécu, etc...). Vous voulez quoi ? un retour à Germinal ?

« Les dernières décennies ont été dures pour le monde du travail, en grande partie à cause des changements technologiques. Mais la technologie peut aussi être l’élément qui aide à redresser la situation. » C’est la thèse développée dans un article publié dans le journal libéral britannique « The Economist ». Face à l’industrie 4.0, les syndicats préparent une résistance 4.0.

Pour Rita Coeck, responsable fédérale CGSP pour De Lijn, la coupe est pleine. Pour elle, « le malaise actuel est dû à 100 % à la rage d’austérité des dix dernières années. Il est urgent d’investir et de développer une vision de la mobilité. Le nombre de voyageurs augmentera automatiquement ».

Pénurie de personnel, limitation des congés, excès d’heures supplémentaires, détérioration des conditions du travail de nuit, dispositif de stand-by illégal... Les contrôleurs aériens de Skeyes (ex-Belgocontrol) demandent à être entendus depuis… 2013.

Alors que Bart De Wever vient d’avouer que la N-VA veut encore allonger l’âge de la pension, une travailleuse du secteur du nettoyage nous a envoyé ces mots. Un appel à la reconnaissance, et à la dignité...

Le week-end dernier, la violence a connu un nouveau pic en Palestine. Israël a mis en œuvre les grands moyens, et l'escalade a coûté la vie à au moins 27 Palestiniens. Le Premier ministre Netanyahou a ainsi entamé son nouveau mandat d'une manière sinistre. Cette escalade se produit juste avant l'Eurovision, le célèbre concours de la chanson qui se tient cette année à Tel-Aviv. Par l'organisation de ce concours très populaire, Israël tente de redorer son image désastreuse en matière de droits humains. C'est pourquoi, pour nous, pas de concours Eurovision cette année.

Le Parti Socialiste (PS) mène une campagne électorale « à gauche ». Entre Paul Magnette qui promeut l’impôt européen sur la fortune et Elio « cœur qui saigne » Di Rupo qui défend le droit à la pension à 65 ans, on les croirait tous deux, parfois, inspirés par le programme du PTB. Mais que révèle l’expérience des faits ?

Pour vous, la lutte contre le réchauffement climatique doit être une priorité politique. Vous cherchez les propositions qui allient efficacité écologique et justice sociale. Votre cœur balance entre PTB et Ecolo. Voici de quoi déterminer votre choix.

Le 12 mai prochain, une coalition de citoyens marchera pour le climat et la justice sociale. À deux semaines des élections, c’est le moment de faire entendre notre voix.

Les derniers sondages montrent que le PTB pourrait obtenir son premier élu au Parlement européen. Ce serait un événement historique. Rencontre avec celui qui deviendra peut-être le premier élu belge de la gauche authentique à l’Europe.

Trois semaines avant les élections, les agents pénitentiaires tirent une nouvelle fois la sonnette d’alarme. Suite à la politique d’austérité de ces dernières années, le personnel des prisons n’en peut plus. C’est la sécurité des gardiens, des détenus et des citoyens qui est en jeu.