Hillary Clinton était la seule à pouvoir perdre contre Donald Trump

Photo Ted Eytan / Flickr.
Photo Ted Eytan / Flickr.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Ceci est une réponse de cette partie du peuple qui renonce à l'ultra-libéralisme destructeur, qui en a marre de cette politique qui manipule les instances juridiques (e-mails d'Hillary - coupable ? Non coupable !), d'un pays où l'on y entre comme on entre dans une église.... d'une immigration massive et/ou incontrôlée qui détruit la qualité de vie de son peuple. Ces politiques qui prônent toutes dérives, poussent le peuple notamment au protectionnisme, devenu le seul garde-fou pour se protéger de la folie financière. Du tout pour l'argent, par l'argent et rien qu'avec l'argent ! Marre de la déprime, marre du burn-out et marre du born-out, marre du chômage, des exclusions, de jouer les bourreaux du travail. Nous sommes au bord de la saturation libérale. Le peuple veut reprendre la place que la finance lui a volée - L'intérêt humain... d'abord ! MR, Open-VLD, N-VA, CD&V, votre politique nous mènent droit dans le mur. Il ne m'est pas difficile d'imaginer votre déception voire votre désarroi face à ce vote. Puissiez-vous un jour prendre la peine d'écouter la voie du peuple, si cela n'est pas trop vous demander ! Trump n'est peut-être pas le meilleur choix. Mais comme dit une pub : ... dans un monde qui change; Oui, nous acceptons d'évoluer de changer mais pas dans le monde que vous nous avez choisi avec l'UE !
Merci à l'auteur anonyme pour sa réaction! Je le rejoins entièrement!
Ce qui est tout aussi inquiétant, c'est la réponse "sécuritaire" que ne vont pas manquer de suggérer les politiciens de l'establishment européen, face à la diabolisation si facile de ce que représente Donald Trump. On l'a immédiatement vu chez nous, ce matin, avec la déclaration de Didier Reynders qui profite du malaise, teinté de panique, suscité par le surgissement du "démon Trump" : l'ouverture sur le monde prônée par la pensée libérale ne sera rien d'autre que l'ouverture maximum des marchés dans le déni de la démocratie (le coup de griffe à la Région wallonne qui a osé imposer de "débattre avec le Canada" est assez explicite!). En résumé, pour Reynders, il faut que "l'Europe s'affirme"... et surtout qu'on "cesse de la critiquer". Autrement dit : les gens en ont ras-le-bol de l'élite financière et politique, mais ce qu'on leur propose comme solution, c'est de renforcer encore les pouvoirs de cette élite! La peur du diable (qu'il s'appelle Trump, Poutine ou Daesch) fera-t-elle avaler au monde toutes ces couleuvres?
Nous risquons d'être envahi ici-même avec des énergumènes comme Donald trump à cause des politiciens qui oublie les plus défavorisés pour favorisé leurs élites ! C'est de la faute des politiques !!
Résultat surprenant et inattendu On peut en tirer de nombreux enseignements: - Ne pas se fier aux sondages. Ceux ci manquent incontestablement de sérieux ... - Les médias se comportent en officines au service du mondialisme, ils avaient choisi leur candidate. Aucune neutralité donc. Ceci montre à quel point nos médias sont en déconnexion complète avec les masses populaires et les sentiments qui animent le peuple . Ca c'était déjà vu sur le Brexit où le "non" devait l'emporter... Pendant quatre semaines , on a souillé Trump sur des considérations de comptoir tandis que Clinton se voyait de plus en plus soutenue par la sphère culturo-mondaine, médiatique et politique ... Mais rien y a fait, ces élections marquent le retour du peuple et le peuple a choisi envers et contre tous. Les tenants du mondialisme et les instances supranationales comme l'Union Européenne peuvent se faire du mouron: le peuple revient !
Excellent article sur Trump , c'est tout à fait ce qui s'est passé, mais le plan B des élites réussira à passer car des événements vont faire en sorte que les 4 ou 8 ans seront terribles à vivre pour les citoyens USA et du monde entier
Vous avez raison, camarades . Sanders était le seul espoir valable pour le Peuple ! Cependant, tout n'est pas négatif : 1.) Trump est contre le TTAP, cette saloperie ne verra donc pas le jour, une bonne nouvelle pour le citoyen européen . 2.) Trump s'entend bien avec la Russie, Clinton, elle, insultait les russes à qui mieux mieux...l'élection de Trump va peut-être nous éviter une 3ème guerre mondiale ! 3.) Trump est contre le mondialisme, il va stopper les délocalisations et rouvrir des usines . Maintenant pour le reste ( soins de santé, lutte contre la pauvreté etc... ), son élection est une catastrophe . Mais enfin, attendons pour voir .
Bien d'accord avec vous.
Belle analyse de la politique américaine...! Dommage que le Parti Démocrate n'ait pas "pousser" B. Sanders..., "on" n'en serait pas là!!! Leur mauvais choix de Clinton me déçoit une fois encore et ne relève pas nom niveau d'estime pour les américains....(??)
Dans le paragraphe : "Il aurait fallu un candidat de gauche anti-establishment comme Bernie Sanders et non une candidate de Wall Street" Vous citez un tas de sondages, or depuis ces élections ainsi que celles du "Brexit" on voit combien les sondeurs sont à côté de la plaque. Est-ce qu'ils ne font pas partie de la manipulation du système ? Je pense qu'il vaudrait mieux ne pas trop les utiliser à l'appui de sa propre opinion sinon on ne vous croira pas !
comme qui dirait me pas vendre la peau de l ours avant de l avoir tue , en voila la preuve maintenant ben il a plus a voir déjà son programme réel et mise en place de son équipe , car lui n et pas un politicien s et business man il a aucune base en politique , car s et bien de crier que je vais faire sa et sa etc etc en campagne présidentiel ou tous les coups son permis , meme si s et un psychopahte et autre il me pourra pas faire se qu il veut , bien sur faut reste très très prudent avec se personnage instable et dire que on vas donner le feu nucléaire a ce type quel horreur , attention il a pas que de mauvaise idée chez lui je ne tien pas avec lui loin de la , mais une chose et sur il avait tous deux des chose a cacher et une opinion différente chacun
CELUI QUI RESTE SOURD PERDRA SON POUVOIR CAR C EST LE PEUPLE QUI ELIE LES REPRESENTANTS COMME AUX USA , BREXIT ? CELUI QUI CLAME L AUSTAURITE SUBIRA L EFFET TRUMP, YES... L EFFET TRUMP ..... POUR LE CHANGEMENT RADICAL.. VIVE LA DEMOCRACIE
Nous devrions avoir aussi un anti establishment pour nettoyer L'Europe de cette bande de guignols , mais avec un parti de gauche ici !!!
Trump ou Clinton sont l'un et l'autre une mauvaise nouvelle pour les travailleurs
Bien que d'accord avec votre ligne politique, je suis déçue de votre cours. Le ptb n'ose même pas mobiliser les gens via son mensuel. À quoi cela sert-il de nous dire comment penser sans proposer des plans d'actions à la portée de tout un chacun? L'interactivité est nulle.
Avec les régimes que nous connaissons actuellement , avec des pourritures comme obama, clinton, hollande, michel, ... faut pas s’étonner que le peuple en a plein le cul de ces merdes , je voudrais même pas essuyer mes chaussures sur leur gueule de peur de les salir ( mes chaussures) . N'oubliez pas que c'est a cause de politiciens qui étouffent les peuples que des fou furieux comme Adolf Hitler ou Mussolini sont arrivés au pouvoir.
sarko casse toi

Après avoir récemment tenté à plusieurs reprises de faire tomber le président vénézuélien Nicolas Maduro, le président américain Donald Trump a accentué la pression le lundi 5 août, en annonçant un embargo contre le Venezuela. Une mesure qui met encore plus le couteau sous la gorge de la population vénézuélienne.

Ce lundi 5 août, le Parlement indien a voté la révocation de l’autonomie de l’État du Jammu-et-Cachemire (la partie indienne de la région du Cachemire), au nord de l’Inde. Cet État est depuis sous le contrôle direct et autoritaire du gouvernement indien, dirigé par le parti nationaliste hindou BJP. Avec un nationalisme renforcé en Inde et au Pakistan et des islamistes fondamentalistes au Cachemire, la situation risque de dégénérer en un conflit local et international.

A quelques jours de ses 100 ans, l’ancien résistant et militant du PTB Charles Van Besien s’est éteint. Celui qui a participé à la libération de Bruxelles en septembre 1944 aura lutté durant quasiment un siècle. Portrait.

Stan Vanhulle, pilier de la lutte à Renault Vilvorde, du PTB mais aussi de ManiFiesta, sa famille et sa Roos, n’est plus. Après 2 ans et demi, le lundi 5 août, il a perdu le combat contre le cancer. « Stan a été l’un des moteurs de la bataille pour sauver l’usine Renault. Ceux qui se battent peuvent perdre, mais ceux qui ne se battent pas ont déjà perdu. Ça, c’était Stan », écrit l’un de ses amis.

La banque HSBC, connue pour diverses magouilles (blanchiment d’argent, recours aux paradis fiscaux, etc.), vient de payer près de 300 millions d’euros à l’État belge pour échapper à un procès. Bonne nouvelle pour la justice ou nouvel exemple d’amnistie pour les plus puissants ?

En septembre, ce sera la dixième édition de ManiFiesta, la Fête de la Solidarité. Le festival, organisé par Solidaire et Médecine pour le Peuple, est né en 2010, en pleine crise politique sur fond de montée du nationalisme. Près de dix ans plus tard, ManiFiesta s’annonce toujours comme un moment de solidarité et de combat contre l'extrême droite et la division. Rencontre avec le directeur de ManiFiesta, Mario Franssen.

Aujourd’hui, cela fait 20 ans exactement que les corps de Yaguine et Fodé, deux Guinéens de 14 et 15 ans, ont été retrouvés dans un avion de la Sabena à Zaventem. Un drame qui fut pour beaucoup de citoyens belges un déclencheur d’engagement pour plus de solidarité internationale...

Il y a 20 ans, deux adolescents venus de Guinée étaient retrouvés morts suite à leur tentative de quitter leur pays pour un avenir qu'ils espéraient meilleur en Belgique. Une délégation de l'association Amitiés sans frontières s'est rendue en Guinée, sur les traces de Yaguine et Fodé.

Ces dernières semaines, de nombreuses personnes ressortent le triangle rouge pour marquer leur opposition à l’extrême droite. Ce symbole est celui de l’antifascisme depuis que les nazis l’ont utilisé pour « marquer » les prisonniers politiques dans leurs camps. Mais son origine est plus ancienne…

Il y a quatre ans, près de Marseille, les salariés d’un site de fabrication de thé luttent contre le propriétaire, le géant Unilever, qui veut fermer l’usine. Au terme des 1336 jours d’occupation des locaux, les travailleurs rachètent les machines et créent leur propre marque, « 1336 ». Petite visite dans le sud de la France.