Kris Peeters enquête sur la hausse des prix… tout en bloquant les salaires

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

Un seul com...... citoyens ,citoyennes ,si vous êtes contre la dictature de ces Fous du pouvoir et du fric ,mettez les le plus vite possible hors d'état de nuire ,que cela soit le gouvernement où l'UE. diriger par les milliardaires Européens .qui veulent vous mettre en esclavage . Suivez comme les Français ,un Humaniste (tel que Mr Jean Luc Mélenchon ),qui se fait connaitre par ses discours a la Chambre des représentants où au Sénat ,contre les mesures du gouvernement qui tendent à mettre les citoyens en esclavage .je n'ose pas parler de Mr Di Rupo socialiste comme les hollande ,vals etc etc ....qui sont occupés également a mettre les français en esclavage .j'attends de voir son attitude envers cette politique de l'UE et des milliardaires pour rassenbler tout les insoumis à cette politique .
il a raison, les milliardaires il y en a de plus en plus ! normal ça ? qui paie ça ? nous les petits ! nous ne savons même pas ce que c'est un million ! alors cessez de nous balancer des millions tous les jours à la tête pour des salaires, travaux, immigrés, Cpas, prisons, nous on a travaillé et payé toute notre vie et payons maintenant pour enrichir les ministres, milliardaires, guerres etc. mare, mare mare !!!!!
AH AH AH, " Kris Peeters a confié à trois organismes – son Ministère, la Banque nationale et le Bureau fédéral du Plan – la mission d’enquêter afin de remonter à la source du problème ". Il y a les experts " Miami ", les experts "Manhattan", les experts "Las Vegas" et maintenant, les experts "TAXES". Ce n'est pas une source qu'ils doivent chercher.......mais un torrent d'injustices sociales et ce ceux qui ont créé ce torrent. Quel lapin vont-ils sortir du chapeau ces magiciens du grand cirque gouvernemental ? Trois organismes pour enquêter, seraient-ce des incompétents ? Ou alors, le service d'étude du PTB est trop fort !!!! Je penche pour les 2 hypothèses. Monsieur Peeters, au lieu de dépenser des fortunes pour des études dont les résultats risquent d'être téléguidés, adressez-vous au PTB qui vous avait déjà mis en garde en février 2015. C'est un nouvel épisode du feuilleton X-files : AUX FRONTIÈRES DU RÉEL.( ou plutôt, de l'irréel )
Pour être directe, ils se foutent de nous ! J'espère que les réactions à la rentrée seront fortes et qu'il y aura un véritable mouvement d'opposition sur tous les fronts de gauche (syndicats) et adhérents, surtout. Kris Peeters fait l'inventaire du panier de la ménagère ! Ça revient, effectué dans cet ordre-là, à s'atteler à pondre des lois scélérates et aller ensuite vérifier si les impacts en seront aussi nuisibles qu'il le souhaite sur le mode de vie du peuple belge. Pourquoi attendre le bon vouloir des choix du consommateur, si on peut se servir à la source. Un pays de riches, qui réservent des trips vers Mars et où le champagne coule à flot tandis que le peuple agonise, un rêve de s................
ha oui d accord avec vous pour cela , seul chose le gouvernement ne vois pas claire et fera la soude oreille , ou comme d habitude sa politique d autruche ,il me changera pas son fusil d épaule seul chose a faire tomber se gouvernement s et tous , et repartir du bon pied et pas avec une équipe de bras casser comme se gouvernement qui écoute pas les gens et na dieu que pour les patrons et rien pour les autres , vous pouver faire greve sa n avanceras a rien il écoute pas et continuera a foutre sa en l air le pays , et tous se que nos grand parents se son batu pour avoir voila
et après cela ;il s'étonne du nombre de Belge ,qui traverse la frontière ,pour allez faire leurs courses en France. Comme quoi,on a vraiment de sales con ,dans nôtre gouvernement. Pauvre Belgique.
Je ne parviens toujours pas à comprendre ce qui motive pratiquement tous les politiques du monde a vouloir privilégier le capitalisme (c'est à dire les ultra riches) à tous prix, au lieu de donner plus de richesses à la population, ce qui permettrait - soit dit en passant - de relancer l"'économie au lieu de faire des cadeaux aux plus riches. Exemple: Mr Draghi (BCE) décide d'émettre 700 milliards d'Euros pour les donner aux banques (oui DONNER), avec mission de les prêter aux entreprises pour relancer l'économie. Qu'ont fait les banques ? Elles ont remboursé leurs dettes (1er Echec). Mr Draghi décide ensuite de faire encore un don de 700 milliards d'Euros en forçant les banques à prêter aux entreprises, et comme ça ne marche toujours pas - l'économie est toujours à l'arrêt, mais des milliers de riches se sont enrichis - il remet ça et ça ne marche toujours pas après avoir dilapidé 2.100 milliards... quel idiot aurait continué ? Mr. Draghi. Si au lieu de les DONNER aux banques, il les avait donné aux citoyens (environ 5.500€ par citoyen européen), qu'auraient-ils fait ? Ils l'auraient dépensé pour la pluspart et ainsi même relancé l'économie; cela même un âne avec un chapeau l'aurait compris, mais pas Mr. Draghi; ou alors avait-il un autre agenda ? C'est ce qui arrive quand on donne les clés de la bergerie à un loup ... Alors, Mr. Peeters, reconnaissez que la solution se trouve non pas dans l'apauvrissement de la population et l'enrichissement des plus riches, mais exactement l'inverse ? Je suis écoeuré de voir que ce gouvernement (et pratiquement tous les autres) se laissent guider par les lobbies, les américains, les sociétés etc... Il faut que cela change et nous n'avons que les élections pour y arriver .... Je n'ai pas beaucoup d'espoir hélas
Une politique de riche pour les riches!!! Pendant ce temps, il est de plus en plus difficile de joindre les 2 bouts. Pour ma part, plus de restaurants, un minimum d'extras,... Je m'autorise encore des vacances 1 x par an mais courte et hors saisons. Les prix étant assez élevé, je fais mes courses en France : eau, soft, café, alcool moins cher. Et de temps en temps, aller-retour vers le Luxembourg. (la bouteille de ricard est à 12 €, le diesel pour y aller est vite rentabilisé). Notre pays étant petit et ayant énormément de frontière, il serait intéressant que le PTB fasse une étude sur la perte de TVA chaque mois sur les gens qui font leurs courses à l'étranger. Je pense que pour notre pays, il serait préférable d'être moins cher que tous les pays limitrophes pour encourager les autres à venir chez nous. Et comme on dit un appel pour quelque chose, fais acheter autre chose. Nos politiciens ont-ils des oeillères? Les oeillères de l'argent ou des lobbies? De plus en plus de taxes et pourtant de plus en plus de trous budgétaires, où va l'argent, là est la vrai question? Trop de politique en Belgique? Trop de niveau de pouvoir? Trop d'avantages pour les politiciens? Le système est à revoir!!! Je pense qu'avant toute chose, c'est de cela qu'il faut s'occuper. Assainir le politique avant toute chose!!!!
il est grand temps que le peuple belge comprenne que le gouvernement libéral que touts ces ministres sont des grippes sou ils ne savent que s'attaquer aux bas revenus MAIS NE TOUCHE PAS A LEURS TRAITEMENTS CAR CELA SERAIS UN SACRILEGE ET J'EN PASSE ETC..........
le blocage des salaires je m'en fous, je trouve que les gens sont trop payés ! ils dépensent amac pour des restos, vacances, grosses bagnoles ! je suis pensionné et m'insurge sur les prix excessifs des produits et la petite pension qu'on reçoit !
Tous les politicards qui gèrent les pays et l'UE ne risquent pas de crever de faim, ni même d'être dans le besoin. Comment peut-on tolérer d'être géré par autant de ministères et toutes leurs ribambelles de bras droits (ou de bras cassés !) profitant de salaires indécents qui ruinent notre pays et par la même occasion entretiennent voire accentuent le gouffre financier de celui-ci ? L'Europe ne souffre pas d'une crise d'identité mais d'une crise d'authenticité d'où le ras-le-bol d'un nombre grandissant parmi les travailleurs et le peuple face à l'escroquerie qu'engendre cette Europe : le plus grand hold-up de l'humanité et du siècle !
Que faire à ses personnes qui qui tienne le pourvoir et la vie d'une population entre les mains, en sachant même que les premiers corrompu sont les syndicats, ce qu'il faut faire pour ma part dans un premier temps c'est d'éliminer ses syndicats et d'ouvrir les yeux à la jeunesse pour que se pays redevienne bon vivre. Je garde espoir, mais?
Depuis le 12 février, la production d’autobus et de camions est à l’arrêt à l’entreprise Van Hool, à Lierre. Si la très riche famille propriétaire de l’usine continue d’engranger de gigantesques bénéfices, les travailleurs ont vu leur pouvoir d’achat diminuer. Quand un département a arraché une augmentation d’un euro l’heure, c’est donc l’ensemble de l’usine qui s’est mise à l’arrêt afin d’étendre la mesure à tous les autres secteurs.

Chaque jour, elles sont plusieurs milliers à nettoyer, repasser, récurer. Et pourtant, elles sont quasiment invisibles. Qui ? Les aides-ménagères des titres service, deuxième plus grand secteur salarié de Belgique. Les réalisatrices Gaëlle Hardy et Agnès Lejeune ont choisi de leur donner la parole à travers le documentaire
Au bonheur des dames ?.

L’organisation féministe Femma met sa proposition en pratique en expérimentant la semaine de travail de 30 heures. Pour Ilse De Vooght, de Femma, « la valeur ajoutée du projet doit d’abord se ressentir dans la qualité de vie des gens et non par exemple dans une plus grande productivité du travail ».

En ce jour de grève générale, jeunes en lutte pour le climat et syndicalistes se sont retrouvés sur les piquets de grève. Pour le délégué syndical Tom Joosen, les deux mouvements ont en réalité le même ennemi et sont loin d'être opposés comme certains politiciens le prétendent. Reportage partout en Belgique.

L'organisation patronale FEB souhaite prolonger d'au moins 10 ans la durée de vie de deux centrales nucléaires. La N-VA défend également cette idée. Pourtant, l'énergie nucléaire n'est pas sûre, pas durable et beaucoup trop coûteuse.

« Sign for my Future » se veut la plus grande campagne pour le climat jamais menée en Belgique. Via une pétition, des chefs d'entreprise, médias et associations demandent une ambitieuse politique climatique. Mais la présence de certaine multinationales dans cette initiative soulève des questions. De grandes entreprises polluantes comme BNP Paribas Fortis, Unilever ou EDF Luminus ont-elles réellement leur place dans une campagne pour le climat ?

Le sort du Venezuela fait depuis plusieurs jours l'objet d'un gigantesque bras de fer entre grandes (et moins grandes) puissances du monde entier. Pour tenter d'y voir clair, Solidaire reprend ci-dessous quelques articles des journaux L'Humanité et Unsere Zeit qui décrivent et analysent les enjeux de la crise en cours.

Solidaire apporte tout son soutien à son partenaire L'humanité. Le titre le plus connu de la presse française de gauche fait face à des difficultés qui menacent son existence.

Des milliers de jeunes qui descendent dans la rue depuis 3 semaines pour exiger un plan ambitieux pour le climat d'un côté. Moins d'un train sur 2 à l'heure en 2018, de l'autre côté. Difficile de mieux symboliser le mépris du gouvernement pour les revendications légitimes du jeune mouvement climatique. 

Des gilets jaunes se plaignent des revenus trop élevés des mandataires publics. Ils ont raison. Ils oublient que les plus riches ne sont pas les responsables politiques, mais ceux qui souvent les commandent, les dirigeants et actionnaires des grandes entreprises. On peut en avoir un aperçu édifiant avec l’enquête menée par la Justice japonaise à l’encontre de l’un d’entre eux, Carlos Ghosn.