L’élite grappille, gratte et s’engraisse comme jamais

Ajouter un commentaire

Commentaires

Ce qui m'épate le plus c'est la non conscience, la déconnection du monde politique avec la population, à croire qu'il vivent dans un autre monde. Il est clair que le partage des richesses mondiales profitent de plus en plus au multinationales et à un nombre restreint d'individus ce qui inévitablement nous amène à des grands changements sur la planète entière ou tout le monde perdra.
C'est simplement que nos politiciens sont avant tout à leurs propres services , tout en favorisant les plus riches , multinationales .... Est cette Europe également au service des nantis ! Le peuple dans le sens large du terme est le grand oublié de ces politiciens ! La " vraie gauche" que le ptb insuffle est un gage d'espoir pour les plus petits , travailleurs ex .....continuer camarades du ptb de défendre les oublié des politiques néolibérales ! Est vive la gauche " la vraie " , est dehors l'ultralibéralisme !!
Excellente analyse...et bien écrite, en plus. Efficace! A quand en français? Promotion?(brochure "extraits" vendue à petit prix?).Un "must" pour tous les 40.000 qui ont voté PTB..;et les autres!
A quand la traduction en français ? Merci et bonne continuation

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

Leen Vermeulen, médecin généraliste, partage son temps précieux entre la maison médicale de Médecine pour le Peuple de Hob

En pleine pandémie de coronavirus, l’union fait la force : « Fridays for Future » manifeste sa solidarité a

Une équipe de cinquante travailleurs de la santé cubains a été dépêchée en Italie pour participer à la lutte contre le cor

Chaque jour, l’actualité montre à quel point la gestion de la crise du coronavirus par le souverain Donald Trump et sa cou

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

« Tous les soirs à huit heures, j'applaudirai aussi pour toi » - In memoriam Dirk Van Duppen.