La crise dans les maisons de repos, tout bénéf pour les multinationales

Ajouter un commentaire

Commentaires

Bonjour PTB, Bien merci pour votre article sur la politique de la gestion des maisons de repos. Ma mère, agée de 88 ans, toujours valide, en bonne santé et autonome, n'accepte pas les conditions strictes de sécurité incendie en maison de repos : comme l'interdiction de fumer; et refuse l'idée de devoir y être acceptée. Comment pouvoir gérer la dernière tranche de vie des seniors qui ont travaillé toute leur vie, sans une politique publique et efficace des maisons de repos. Un service public de qualité est absolument nécessaire dans ce secteur. Bien merci et cordiales salutations.
Bonjour, Je rejoins Amina dans son commentaire, le lever des pensionnaires s'effectuent très tôt ainsi que le coucher, pour des " soins " très superficiels car il faut aller vite vu le nombre de pensionnaires en charge. Il n'y a pas d'approche sociale alors que c'est le souhait des aides soignantes, passer plus de temps avec les personnes âgées, prendre son temps. Malheureusement, ce temps est compté par les gestionnaires des maisons de repos. Les aides soignantes sont frustrées.
en effet ,,,,,je suis cuisinière ,,,,la maison de repos dans laquelle je travaillais (57 résidents) a du fermer grâce à la région wallonne!!!!!!!!,,,,je me suis retrouvée dans une maison de repos de 129 personnes ,,,,,,j'ai abandonné mon métier de cuisinière car le travail était trop lourd pour moi vu ma grandeur,,,,,matériel et travail trop lourd pour une personne seule ,,,,,me suis retrouvée aux déjeuners et vaisselle afin de continuer ma fin de carrière ,,,,,j'ai 59 ans et c'est très difficile pour moi de suivre les jeunes qui se battent pour finir un travail dans le temps apprécié par la direction,,,,,travail baclé évidemment car manque de temps,,,,,,

Une équipe de cinquante travailleurs de la santé cubains a été dépêchée en Italie pour participer à la lutte contre le cor

Chaque jour, l’actualité montre à quel point la gestion de la crise du coronavirus par le souverain Donald Trump et sa cou

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

« Tous les soirs à huit heures, j'applaudirai aussi pour toi » - In memoriam Dirk Van Duppen.

Le 30 mars 2020, l'Inde comptait 1 251 de contaminations confirmées du coronavirus.

Chaque jour, Solidaire sélectionne pour vous des informations issues de la presse internationale.

Le virus COVID-19 virus se répand à la vitesse de l’éclair et touche également Gaza et les territoires palestiniens.

Les accueils des maisons médicales sont très sollicités en cette période de crise sanitaire.