La nouvelle mesure MR-N-VA : "travaille gratuitement ou on te coupe les vivres"

Photo Solidaire, Vinciane Convens
Photo Solidaire, Vinciane Convens

Ajouter un commentaire

Commentaires

Je suis entièrement d'accord avec cet article, qui encore une fois, met bien l'accent sur le côté privatif des mesures concernant les allocataires sociaux et les visées politiques de BDW qui tend à aligner la législation belge sur celle des Pays-Bas. Rien à ajouter, si ce n'est que nous devrions afin de ne pas laisser le gouvernement livré à lui-même, réjoui de pouvoir mettre à profit les congés pour pondre son plan d'ultra-austérité destiné à ceux qui vivent au-dessous de ses moyens à lui, organiser qqch à Bruxelles pour réunir les gens qui ne partent pas en vacances. Ce pourrait être une belle journée de fête ! Et qui permettrait de rassembler les gens qui vont passer leur été ici.
je ne suis pas d'accord sur cela le travail sur base volontariat !! il y a des chômeurs longues durées ( + de 10ans ) qui veulent pas chercher du travail et les chômeurs étrangers qui n ont jamais voulu travailler ( eux s'est profiter sur notre système ) ils sont payer à rien faire et bien ils devraient travailler tous les jours 4 heures pour entretenir les routes ,rues et endroits public !! et là on verra que la Belgique deviendra un pays propre et les touristes reviendront plus souvent !! et cela fera rentrer de l argent au pays
Je suis au cpas parce que le gouvernement Di Rupo m'y a contrainte. Si je tombe à la rue ce sera grâce au gouvernement Michel. Les syndicats n'ont jamais pris la défense des gens comme moi car je ne leur rapporte pas d'argent sous forme de cotisation. Leur aide aux chômeurs est l'antichambre de l'onem. Certains de ces employés au service chômage du syndicats nous accueille ouvertement avec tout le mépris que l'extrême droite réserve aux faibles. Vos manifestations festives sont une insulte à la dignité des indigents. Il faut arrêter les actes barbares de ce gouvernement et le seul moyen c'est de le faire tomber tout de suite. Si ceux qui ont les moyens de le faire préfèrent attendre les prochaines élections, on va tous crever, soit par le suicide soit le froid qui nous achèvera dans la rue. Arrêtez de tergiverser. Il faut empêcher que l'esclavage ne devienne légal en Belgique. Faites cette putains de révolution non de dieu!
oui set se qui faudrait faire , mais personne ne la fait cette révolution on t il peur je ne sait pas en tous les cas chose sur et certaine il et grand temps de arrete cela , une chose les syndicats se laisse entuber par de beau message , voila se qu il y a et les gens on peur aussi ,se pays devient un pays d esclavage ou le gouvernement et roi , moi riche et toi pauvre ferme ta gueule point bar ,s il vous plait le PTB faite tombe cette merde de gouvernement qui vas nous ruiner
Je ne sais pas ce que le PTB en pense. Mais, l'éventuel retrait du Royaume-Uni de l'UE sera t-il vraiment un tsunami pour lui et notre pays ? Ou cherche t-on une nouvelle fois à nous faire peur (et prendre des vessies pour des lanternes) si l'on ne faisait plus partie de l'UE ou si elle venait à disparaître ? Nos politiques et les gros manitous se voient marcher sur des braises ardentes avec ce référendum. Car peut être que ce retrait du Royaume-Uni serait pour tous, les peuples opprimés, une porte ouverte vers le retour d'une gouvernance propre et d'un Etat redevenu démocratique. AND STOP THE SUPPRESSION, THE SPECULATION, SLAVERY; Il est grand temps que le PTB mette fin à cette secte européenne qui permet à tous ses gourous d'user et d'abuser de leurs pouvoirs, avant que nous nous révoltions les uns contre les autres plutôt que contre nos dictateurs.

Si le droit de vote est accordé aux hommes au sortir de la Première Guerre mondiale, il faut attendre l’après-Deuxième guerre, le 26 juin 1949, pour que les femmes belges puissent voter pour la première fois aux élections législatives. Pourquoi trente ans après les hommes ? Chronique d’un long processus de lutte.

Un chiffre d’affaire de plus de 55 milliards de dollars en 2018 : en quinze ans, le réseau aux 2,2 milliards « d’amis » a engrangé un paquet de fric sur nos informations, quitte à s’asseoir sur quelques lois. Un « gangster numérique », a tranché le parlement britannique dans un rapport au vitriol... Comment le réseau social qui voulait « rendre le monde meilleur » en est-il arrivé la ?

La semaine dernière, le magazine en ligne The Intercept révélait le coup monté qui a abouti à l’emprisonnement de Lula, ex-président du Brésil. Aujourd’hui, l’actuel président d’extrême droite Jair Bolsonaro et ses partisans multiplient les attaques violentes à l’égard du journaliste à l’origine de ces révélations, Glenn Greenwald, sa famille, ainsi que l’Intercept. Ceux-ci méritent toute notre solidarité.

Elles ont manifesté le 7 mai dernier. Le 3 juin dernier, elles étaient en grève à Bruxelles dans le secteur public. Elles sont à nouveau en action tout au long du mois de juin. Qui ça ? Les blouses blanches. Retour sur ce mouvement avec Carine Rosteleur (CGSP) et Yves Hellendorff (CNE).

Impérialistes un jour, antifascistes le lendemain, réactionnaires puis féministes, les super-héros évoluent.

Les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran sont à nouveau intenses suite à l’attaque de deux tankers. Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a directement imputé ces attentats à l’Iran, sans la moindre preuve. Sommes-nous une fois encore à l’aube d’une escalade militaire justifiée par de faux prétextes ?

Le 11 avril, quatre mois après le début du soulèvement populaire, la destitution du président soudanais Omar el-Bechir a mis fin à trente années de dictature. El-Bechir avait pris le pouvoir en 1989 par un coup d’État militaire. Depuis sa chute, le peuple ne relâche pas la pression. Malgré une répression sanglante...

Ali Aarrass est Belgo-Marocain. En 2008, il est arrêté par la police espagnole. Contre l’avis de l’ONU, il est extradé vers le Maroc en 2010. C’est la descente aux enfers : après 12 jours de torture, on lui fait signer un document qui deviendront ses « aveux ». Il est alors condamné à 12 ans de prison.

Le rappeur irako-britannique Lowkey sera à ManiFiesta 2019 en compagnie de son DJ Awate. Lowkey y donnera un concert, mais il participera également à une conférence. Voilà qui promet, le très populaire artiste underground étant connu pour ses textes et déclarations au vitriol.

Dans le sud de la Colombie, la population autochtone, les paysans et les syndicats descendent dans les rues. Depuis l’accord de paix entre le gouvernement colombien et les FARC en novembre 2016, 472 leaders de mouvements sociaux ont été assassinés. Le syndicaliste Alberto Orgulloso Martínez, directeur de l’École syndicale nationale, nous apporte son éclairage.