Le gouvernement Michel-De Wever sape les fondements de la sécurité sociale

Photo Solidaire, Salim Hellalet
Photo Solidaire, Salim Hellalet
 

Ajouter un commentaire

Commentaires

si rien n'est fait se gouvernement va tout simplement détruire la sécurité social !! il est plus que temps que les syndicats et parti politiques d'opposition font bloc contre ce gouvernement au finish !!!!!!!!!
Il n'y pas que la sécu. Ce gouvernement est entrain depuis le début de son mandat de mettre à sac toute notre économie. Depuis qu'il puise dans nos revenus en nous "volant" des milliards, notre pays est toujours aussi déficitaire. Cela dit, les industries commencent à recevoir l'effet "boomerang des avantages qu'ils ne cessent d'exiger aux gouvernement sans contrepartie. Car cette situation est une des causes du déséquilibre économique et commercial qui s'accroît. La consommation des ménages diminuent faute d'un pouvoir d'achat minimum de plus en plus restreint du à l'augmentation (quasi) spéculative et continuelle des charges et frais des ménages. Ce gouvernement nous enfonce tout droit vers la précarité. Il est plus que temps à l'opposition à tous les niveaux de se "réveiller" et de mettre halte aux nuisances de tous les commanditaires de cette Europe, dont les seuls à y "tenir" sont/seront ceux qui en tirent le plus de profit !
bien sur il na pas que la sécu ! mais pour ne parler que d'elle, c'est la solidarité entre les personnes que ce gouvernement au services des plus nantis attaque , comme vous savez surement , cette solidarité est le fruit de génération de lutte farouche contre le système capitaliste du patronat "dictateur " ! cette solidarité pour ètre obtenue la étaient également au prix du sang ! depuis que ces crétin de la droite sont la , est bien ils veulent tout détricoté dans le but de privatisé le plus possible , comme cela ont aura dés gens qui ne pourront plus ce faire soigné , car le privé , les assurances cela coute chers !!! d'autres attaquent de se gouvernement sont d'actualité bien-sur les travailleurs ,, pensionné , malades , .......est la liste est longue ! suis d'accord avec vous ,, pour dire a l'opposition , syndicat , association ex .....SOS faite tombé ce gouvernement de la HONTE bon dieux !!!!!!!!
Il n'y pas que la sécu. Ce gouvernement est entrain depuis le début de son mandat de mettre à sac toute notre économie. Depuis qu'il puise dans nos revenus en nous "volant" des milliards, notre pays est toujours aussi déficitaire. Cela dit, les industries commencent à recevoir l'effet "boomerang des avantages qu'ils ne cessent d'exiger aux gouvernement sans contrepartie. Car cette situation est une des causes du déséquilibre économique et commercial qui s'accroît. La consommation des ménages diminuent faute d'un pouvoir d'achat minimum de plus en plus restreint du à l'augmentation (quasi) spéculative et continuelle des charges et frais des ménages. Ce gouvernement nous enfonce tout droit vers la précarité. Il est plus que temps à l'opposition à tous les niveaux de se "réveiller" et de mettre halte aux nuisances de tous les commanditaires de cette Europe, dont les seuls à y "tenir" sont/seront ceux qui en tirent le plus de profit !
comment va t on payer les taxes si l on nous coupe les vivres et se soigner ? or j aurai travaillé 40 années pour rien et payer énormement de taxes ,j ais beaucoup de probleme de santer alors comment me soigner manger payer les taxes et manger avec 830euro pars moi ?
en gros avec se gouvernemnt , les petits n'ont qu'a crevé voila la politique de se couple MR NVA !!!
il faut rappeler que ce qu'on nomme avancée sociale, ce sont des montants que les travailleurs n'ont pas perçus dans leur traitement et salaire, pour justement en bénéficier le jour où ils seraient dans une problématique dans leur vie de travailleur, et au lieu d'avoir un montant dans leur revenu, on a fait une sécurité sociale dont tout le monde des travailleurs doit bénéficier, c'est bien le nom SECURITE SOCIALE !. Pour ma part, mon employeur a payé une assurance durant ma carrière, et lorsque j'ai eu un accident sur le chemin du travail et suis devenue handicapée, l'assurance que mon employeur a payé pour moi venait m'aider jusqu'à la fin de ma vie, or, c'est l'ETAT qui se fait verser mon indemnité d'handicapée depuis ma pension.....dans le privé, car bien sur ils n'ont pas voté la même injustice pour eux ... que du contraire, moi j'ai 10 % de mon indemnité, et eux jusqu'à 150 %......cherchez l'injustice....

« Spray au poivre. Autopompe. Matraques. Hurlements. Les bottines des policiers… » Matilde De Cooman est militante de Comac, le mouvement étudiant du PTB, à Gand. Ce samedi 12 octobre, elle participait à l’action pacifique pour le climat d’Extinction Rebellion, violemment réprimée par la police. Voici son témoignage.

Jambon 1er braque à fond à droite et attaque frontalement le milieu associatif qui se montre critique. Les citoyens qui s'unissent pour obtenir un changement constituent toutefois une partie cruciale de notre société pour défendre et faire progresser l'État-providence et nos droits fondamentaux. Aperçu des réactions.

Les manifestants exigent la démission du gouvernement irakien. Celui-ci prend un certain nombre de mesures pour faire reculer le chômage et répondre au manque de logements.

Mobilisations monstres, grèves, couvre-feu pour 60 jours, palais présidentiel évacué : l'Equateur connait des troubles soc

Depuis le 27 septembre, les agents pénitentiaires de la prison d'Anvers sont en grève. Cela fait des années que les conditions de travail et le manque d'effectifs posent un gros problème. Mais ces dernières semaines, cela a vraiment dépassé les bornes.

Le déclin actuel de l’économie mondiale n’est un secret pour personne.

Le 28 mars dernier, Matthew Taylor, le CEO de l'entreprise productrice de fil d'acier Bekaert, annonçait une restructuration : 281 des 1 300 emplois allaient devoir disparaître. Il faut savoir qu'il avait promis aux actionnaires d'augmenter le rendement de 5 à 10 %... Pendant six mois, les travailleurs ont lutté avec leurs syndicats. 

Placé en faillite ce lundi matin, le voyagiste britannique a débuté le retour en catastrophe de ses 600 000 clients, des touristes. Une autre course a dans le même temps commencé : celle du démantèlement de la multinationale financiarisée.

Dilma Rousseff, l'ancienne présidente du Brésil, est l'invitée de ManiFiesta.