Le gouvernement veut des nouveaux avions capables de larguer des bombes nucléaires

Thema's
Défense

Ajouter un commentaire

Commentaires

Désolé de dire que la question de Marco Van Hees au ministre était bien naïve : c'est évidemment l'OTAN qui dicte ce que tous les gouvernements appartenant à l'UE doivent faire en matière de diplomatie et de défense et cela ne date pas d'hier, Monsieur Van Hees, précisément, depuis la fin de la 2e guerre mondiale : c'est mille fois documenté et sourcé. Cette vassalité es d'ailleurs inscrite en toutes lettres dans le Traité de Lisbonne pour ce qui concerne la politique de défense et de sécurité. Nous n'avons plus aucune souveraineté dans ces deux domaines vitaux et cette allégeance a évidemment des conséquences considérables sur les budgets qui devraient être disponibles pour ce qui concerne les affaires intérieures, notamment pour le renflouement de la Sécurité sociale. Je m'étonne que le PTB ne réclame pas avec force le retrait de la Belgique de l'OTAN. Cela me paraît impératif sous peine d'être dans l'obligation de participer encore et encore à des aventures guerrières qui font des milliers de morts et des dégâts incommensurables. Le PTB doit militer pour la sortie de la Belgique de l'OTAN. Pour ce qui me concerne, je ne prendrai pas ma carte au PTB tant que je ne verrai pas cette revendication dans son programme.
En cas de conflit grave le fait d'avoir une capacité nucléaire réduirait la belgique à une destruction compléte, un ci petit pays doit savoir rester sage et discret dans la cour des grands , discret comme la suisse. Il faut savoir que celui qui ne constitue pas une grave menace sera épargné, à bon entendeurs, salut. De plus ce sont des milliards qui seraient prélever sur le dos des contribuables.
C'est très sournois cette question de la capacité nucléaire : les avions belges sont censés pouvoir, sur ordre du président des USA, larguer sur la Russie les bombes nucléaires US stockées à Kleine Brogel. Notons qu'aucun belge ne peut approcher ces bombes sauf le pilote une fois que les techniciens US les ont montées sur son avion. Comme les USA refusent de communiquer les caractéristiques de leurs bombes à leurs alliés de l'OTAN, il est impossible de les monter sur des avions européens puisque les constructeurs européens ne savent pas ce qu'il faut installer sur leurs machines pour les emporter. Donc pour pouvoir disposer d'une "capacité nucléaire", la Belgique sera obligée d'acheter US. CQFD !
Sortie sans condition de L'OTAN !!! Rupture avec toutes les structures et instances supranationales !!!! Retour à notre souveraineté !!! Au PTB soyons conséquent !
avec 15 milliard d'euros ont pourrait éradiqué la pauvreté en belgique , mais nos dirigeants préfére faire la guerre !!!
Personnellement je n'accepte pas, surtout dans le contexte actuel d'austérité où l'on sacrifie même la santé, que nos impôts servent à financer des armes de destruction massive et des avions qui feront encore plus de victimes civiles, femmes enfants et vieillards! Soignons mieux notre population au lieu d'aller semer la mort et la guerre ailleurs dans le monde, cela je ne l'accepterai jamais et je serais très déçu que la majorité des belges soutienne cela sans rien dire.
Nos chers ministres préfèrent être des "VAS T'EN GUERRE " comme les Américains qui sèment la mort dans tous les pays où il y a des intérêts financiers ils engendrent la haine et la violence dans ce monde de fou .Nos chers "responsables" sont devenus "irresponsables"!!!! stops aux bêtises de nos dirigeants !!!!! Nous voulons vivre dans un monde de paix et ce n'est pas en s'armant de missiles nucléaires dicté par le dictat "OTAN" que la Belgique ira mieux au contraire , nous ne voulons pas que notre argent (les impôts ) servent à semer la mort dans d'autres pays !!!!!!

Le samedi 15 juin au soir, peu de plats ont été livrés à domicile à Gand. Les coursiers de Deliveroo de la ville ont arrêté le travail pendant une heure pour protester contre la baisse constante des salaires et les conditions de travail précaires. Les coursiers grévistes ont réussi à mettre une pression telle que le système a été mis à plat.

« Les dernières décennies ont été dures pour le monde du travail, en grande partie à cause des changements technologi

Le recours à la force contre l’occupation pacifique de la place devant le quartier général de l’armée soudanaise à Khartoum était prévisible. Mais la brutalité avec laquelle le groupe paramilitaire RSF (Rapid Support Forces) s’est comporté le lundi 3 juin au matin a immédiatement balayé toutes les illusions sur le nouveau régime militaire.

La SNCB vient de décider de réduire l'horaire d'ouverture des guichets de 75 gares en Belgique. Gares ouvertes à mi-temps, fermées le week-end. La stratégie de déshumanisation des gares suit son cours, au grand dam des organisations syndicales et des navetteurs. La résistance s'organise.

Les dix nouveaux élus du PTB au Parlement wallon ont prêté serment ce mardi. Le premier député ouvrier du PTB à la Région wallonne, Frédéric Gillot, a transmis symboliquement ce mardi le flambeau ces élus du peuple, en présence de membres du PTB et de son président, Peter Mertens.

Lors des élections européennes, les deux grandes familles politiques traditionnelles ont subi une défaite. L’électeur a clairement sanctionné la politique d’austérité mise en place par l’Union européenne et signifié son ras-le-bol des recettes néolibérales classiques, mais aussi d’une caste politicienne bien éloignée des réalités des citoyens. Cependant, ce rejet s’est traduit par un plébiscite de formations populistes et d’extrême-droite, ainsi que, dans une moindre mesure, écologistes. A l’exception notable de la Belgique, la gauche a perdu des plumes à peu près partout.

Des dockers français et italiens refusent de charger des armes à bord de cargos saoudiens. Ces armes sont utilisées dans la guerre au Yémen. Selon les Nations unies, cette guerre est la plus grande catastrophe humanitaire de notre temps. L'Arabie saoudite affame également délibérément la population du Yémen. Pour mener sa guerre, l'Arabie saoudite dépend des livraisons d'armes de l'Occident. Le PTB plaide pour un embargo européen sur les armes.

Nach ihrer phänomenalen und sozialen Wahl-Kampagne „phénoménale et sociale“ hat die belgische Arbeiterpartei (PTB/PVDA) ihre Stimmenzuwachs im ganzen Land bestätigt, mit Ergebnissen, die von 6,6% in Flandern bis über 12% in Brüssel und 13,5% in Wallonien reichen. Zwölf gewählte Mitglieder kommen damit von der authentischen Linken in das Föderale Parlament, ein Mitglied kommt in das Europäische Parlament, elf Mitglieder kommen in das Brüsseler Parlament, vier Mitglieder in das Flämische Parlament und zehn Mitglieder ins Wallonische Parlament. Darüber hinaus stellen wir vier Senatoren. Die Anzahl der PTB/PVDA-Abgeordneten steigt damit von 8 auf 42. Auf nationaler Ebene hat die PTB/PVDA sich zur fünftgrößten Partei unter den zwölf Parteien, die Abgeordnete stellen, entwickelt.

Maria Vindevoghel apportera une voix de gauche supplémentaire dans l'hémicycle, du côté des travailleurs : "Les travailleurs ont aussi le droit de voir enfin l'un d'eux au parlement", clame-t-elle. Suite à son élection, Solidaire publie à nouveau ce portrait (déjà paru en février).

Après avoir mené une campagne phénoménale et sociale, le Parti du Travail de Belgique (PTB) confirme sa progression partout dans le pays, avec des résultats allant de 6,6 % en Flandre à plus de 12 % à Bruxelles et 13,5 % en Wallonie. La gauche authentique envoie ainsi 12 élus au Parlement fédéral, 1 élu au Parlement européen, 11 élus au Parlement bruxellois, 4 élus au Parlement flamand et 10 élus au Parlement wallon. S’y ajoutent encore 4 sénateurs. Le nombre de parlementaires du PTB augmente donc de 8 à 42. Au niveau national, le PTB est devenu le 5ième parti en importance parmi les 12 partis qui ont des élus.