Le mouvement social européen en passe d'enterrer le TTIP

Photo Solidaire
Photo Solidaire
 

Ajouter un commentaire

Commentaires

Pour la constitution de cette Europe, on nous a (tellement) promis : (que) des bienfaits... Qu'est-ce que l'on constate : cette Europe ne profite qu'aux riches dont le pactole grossit jour après jour, quand le peuple lui, cherche à joindre les deux bouts chaque jour. Ce traité n'est à nouveau qu'un traité de capitaliste conçu par tous ces dirigeants avides de pouvoir et d'argent, ces multinationales d'aigrefins qui "nagent" dans les dollars, et où une fois de plus le peuple va se faire manipuler, exploiter détrousser... On "crache" à nouveau sur tous ceux qui font la richesse d'un pays à savoir le peuple. L'Europe a été construite comme le Titanic. Le TTIP, ce sera un Tsunami !
Et oui, encore moi ! La FEB, par l'intermédiaire de son Cher Président se mêle de défendre l'intérêt des "super" patrons de "super" sociétés qui, finalement délocalisent leurs activités professionnelles après avoir bien "dupés" le gouvernement, bien qu'avoir reçu pleins d'avantages fiscaux (subsides, etc). Aucun remords ni scrupules de mettre en difficultés financières le personnel qu'ils licencient. L'état ne leur demande aucune indemnité de remboursement des aides financières données, que dis-je volées ! Contrairement à ce que l'on veut "encore" nous faire croire, le TTIP ne résoudra rien au niveau économique pour le peuple (et je précise pour le peuple !) mais accentuera encore plus cette avidité du pouvoir et d''argent des nantis. Plus aucune norme environnementale, sanitaire, labellisée et autre ne pourront être revendiquées par l'Europe ! Madame Merkel y croit dur comme fer parce que l'Allemagne est la mieux située dans la pyramide économique de cette Europe. Mais face à l'Amérique, je crois qu'elle surestime ces pouvoirs. L'Amérique aura très vite balayé d'un revers de la main son ascendance dictatoriale et par la même, sa position dominatrice et soi-disant "protectrice" dans cette Europe qu'elle défend envers et contre tout depuis sa constitution ! Et je viens d'apprendre un nouveau séisme social et économique avec la décision de fermeture chez Caterpilar. Une Europe pour mieux vivre, ah oui ! Les Britanniques ont quitté le navire européen et si ils avaient pris la bonne décision ?
Bonjour , J'espere de tout coeur que le parlement Wallon ne va pas cede pour le CETA , avec le canada , c'est une arnaque , pour faire passe les multi national américaine et après venir avec le TTIP , , lisez la lettre de professeurs , canadiens qui soutient le non WALLON , car ils connaissent el danger du CETA pour le vivre au quotidien , Contre , el CETA , derrière , se trouve les multinational , et le groupe BILDERBERG , merci de lire

Neuf années après la guerre en Libye, menée par les pays de l’OTAN avec la participation de l’armée belge, la situation da

Août 2019, Mehdi Bouda (17 ans) est tué par une voiture de police.

« Lundi 27 juillet 2020, un message arrive : Pablo Demoor, ancien travailleur et délégué chez Volkswagen (VW), n’est plus. Pablo a été l’un des premiers syndicalistes ouvriers qui a aidé à construire le PTB à Bruxelles », explique Riet Dhont, ex-présidente bruxelloise du parti de gauche qui a lutté de nombreuses années avec lui, à VW et ailleurs. Plusieurs membres du parti lui rendent hommage.

Le 30 juin, le roi Philippe a reçu une lettre de Juliana Lumumba, signée au nom de la famille Lumumba.

La culture est le premier secteur à s’être complètement arrêté avec le coronavirus.

Inspirée par Donald Trump, l’extrême droite des quatre coins du monde a adopté une même devise  : «  C’est à cau

La question des violences policières refait surface depuis la mort filmée de George Floyd.

Alors que nous devrions être en train de vibrer devant les matchs de « nos » Diables à l’Euro 2020, celui-ci a é

Voici un aperçu du contenu du numéro de juillet et août. En vous abonnant, vous recevrez non seulement ces articles plus vite, mais aurez également accès aux photos, dessins et à bien d'autres informations.

Plusieurs organismes l'affiment : il pourrait y avoir un pic de suicides pendant et après la pandémie, en particulier chez