Le Pen dégagée, le combat contre le banquier président Macron commence

Photo radiowood / Flickr
Photo radiowood / Flickr
Thema's
Elections

Ajouter un commentaire

Commentaires

Les français ont évité le FN et ont élu le cheval de Troye du PS et de la Finance bonjour les dégâts. Ils leur reste les législatives pour redresser le tir et faire contrepoids aux options libérales de Macron .Il n'y a pas lieu de pavoiser avec le pourcentage des électeurs qui ont adhérer à son programme . De cela il faut aussi décompter les adhésions de la peur venant de tous les horizons politiques (droite du PS , LR, ...... ) .
Effecivement,le combat continue face a ce président capitaliste. Soutenons Mélanchon et ses camarades pour défendre la classe moyenne française.
11 millions de Français se sentant trahis et piétinés, victimes d'un système qui les dépossède ont fait le choix de voter pour le Front National. Les électeurs de ce parti sont principalement des ouvriers et des citoyens de la ruralité. 1) Tous les tenants de l'idéologie de gauche nous y compris, doivent nourrir une réflexion profonde autour de ce phénomène: Pourquoi le monde ouvrier français ne vote plus à gauche ? Pourquoi il ne se reconnait pas dans le projet de Mélenchon ? j'aimerais pouvoir l'expliquer. 2) Une réflexion d'un autre ordre doit être menée: Comment un candidat sorti de l'ombre a pu être propulsé de manière aussi fulgurante au poste de Président ? La réponse est simple mais les médias se bornent à éluder la trivialité des faits: Le storytelling et le programme étaient déjà écrit, il ne manquait qu'aux tenants du système le bon candidat pour le porter. Ce candidat c'est Macron avec sa jeunesse et sa fraîcheur comme arguments massues ... Les tenants du système qui sont-ils ? Ce sont les politiciens institués de gauche et de droite (en situation d'échec) qui l'ont rallié, ce sont les représentants du grand patronat, "les médiacratres", les oligarques, les représentant du CAC 40, les vainqueurs de la mondialisation et "les européistes" . Macron, incarnerait le renouveau c'est surtout du bidon!!! Tout était là pour l'attester. 3) une question tenant à la psychologie des masses doit être posée : Comment les Français peuvent choisir un Président banquier coopté après avoir élu en 2012 un homme qui se présentait comme ennemi de la finance ...? Peut-être que les faits sont bien plus simples : Fillon était le véritable préposé au titre ... Si les affaires ne l'avait pas torpillé, il aurait été élu et ce mouvement "En marche" n'aurait été qu'une anecdote. Le temps nous donnera la pleine mesure d'une élection qui a tout d'un Hold-up ...
il et claire qu il vont payer un lourd tribu avec macron je plaint les français dans la galére qu il se sont mi , comme nous avec le MR s et une galére ( je dirait une plaie ce MR ) le suseur des pauvres pour donner aux riche et multinationale
Comme je l'ai déjà dit dans un autre poste, les français ont très mal votés au premier tour. A mon sens, Mélenchon devait faire partie du duo au second tour. C'est aberrent de devoir voter au deuxième tour pour un programme et une personne avec lesquels nous n'avons aucune affinité. Devoir voté Macron juste pour faire barrage au FN quelle tristesse !!!!! (attention, je ne dit pas qu'il ne fallait pas faire barrage au FN comprenons-nous bien)
Mr. Ducarme pense que : " Le PTB est complice de Marine Le Pen . Les masques tombent : le PTB voit peu d’intérêt à défendre la démocratie. ", ....etc. (article paru dans le journal "Le Soir le 25/04/2017). Si Monsieur Ducarme se trompe de partis, il faut bien lui reconnaître un certain don de claire voyance (relatif le don ; il s'est quand même trompé de partis). " Elio Di Rupo appelle les électeurs français « Amis Français, barrez Le Pen. Pour la France, l’Europe et pour nous, votez @EmmanuelMacron ! Nous pourrons ensuite débattre en toute liberté », a déclaré le président du PS sur son compte". (Le soir 5 mai 2017). Alors oui les masques tombes pour reprendre les mots de Mr. Ducarme, mais ce ne sont pas ceux du P.T.B mais bien ceux du P.S. (qui voudrait selon toute vraisemblance retenter l'expérience de l'orange bleue 10 ans après ; tu parles d'un fruit périmé).
Il ne faut pas oublier non plus qu'avant le premier tour, alors que Mélenchon montait dans les sondages, il a été attaqué de tous bords. C'était devenu lui l'homme à abattre, non plus le FN, cet épouvantail commode mais qui commence à montrer ses limites. Je suis bien certain que l'oligarchie et leurs amis editocrates ne sont pas près de l'oublier, et que leurs campagnes de dénigrement de la vraie gauche vont se poursuivre jusqu'aux législatives.
Avec macron c"est reparti pour 5 ans de hollande 2 , austérité puissance 3, il n'est pas fruit du hasard mais a été concu depuis 3 ans ou plus pour ce poste par les élites de l'ombre qui controle la finance et les banques. Son élection aura une répercution en belgique qui bientot va suivre le modéle macron 49/3 c'est a dire la perte des acquis sociaux , un à la fois , discretement mais surement, Les pigeons qui ont voté pour cela se mordrons les doigts dans un avenir proche. DITE MERCI A LA COMISSION EUROPEENNE QUI EST UNE DICTATURE MAIS QUI NE PORTE PAS CE NOM.
La Françe étant un pays démocratique, il faut accepter le résultat des élections. On peut ne pas être d'accord avec le choix qui a été fait pas les Français, mais c'est ainsi. Pourquoi commencer un article par LE COMBAT CONTRE LE BANQUIER PRÉSIDENT MACRON COMMENCE alors qu'il n'est même pas encore Président ? Et qu'il n'est plus banquier ? Il faut lui laisser sa chance et juger l'homme à ses actes (qu'il n'a pas encore accomplis en tant que Président).
Je n'aime pas la photo avec des autocollants sur les yeux de Macron et quelqu'un qui écrit sur son affiche. Cela vous plairait que quelqu'un fasse de même avec les affiches électorales du PTB ? J'estime qu'il faut avoir un peu de respect avec ses adversaires. Pourtant Raoul Hedebouw en a lors des débats auxquels il participe. C'est même une grande qualité chez lui.
Une chose est certaine : Macron ne sera pas le président des habitants des cités de banlieues, ni celui de la classe ouvrière ! Quand je vois les candidats qu'il propose pour les législatives, j'ai pour lui la même aversion que celle que j'ai éprouvée pour les tirades satiriques de Sarkozy au début de son mandat : il se moque des Français et plaisante ouvertement sur des sujets sérieux (une torera pour le sud de la France, c'est vraiment se moquer du monde). Gouverner le pays n'est pour lui non plus pas la priorité. Sa seule mission consiste à recrédibiliser la banque de France aux yeux de la famille Rothschild. Il est d'ailleurs intéressant à ce niveau de voir Junker faire part de son inquiétude au lieu de se réjouir de l'élection d'un libéral centriste ! D'autant que, dans son programme, Macron affiche sa volonté de vouloir s'engager dans la mise en place d'un "ministère" européen de la défense et, à défaut de proposer de vraies réformes sociales pour la France en initiant cette VIe République que tou(te)s appellent de leurs vœux et dont personne ne veut se charger (à part Mélenchon), propose une réforme de la Constitution européenne en matière de défense, ce qui signifie en clair qu'il compte monter au créneau pour en récupérer la paternité et la maîtrise. On se prépare à des jours "de gloire" en matière de gâchis !

Le samedi 15 juin au soir, peu de plats ont été livrés à domicile à Gand. Les coursiers de Deliveroo de la ville ont arrêté le travail pendant une heure pour protester contre la baisse constante des salaires et les conditions de travail précaires. Les coursiers grévistes ont réussi à mettre une pression telle que le système a été mis à plat.

« Les dernières décennies ont été dures pour le monde du travail, en grande partie à cause des changements technologi

Le recours à la force contre l’occupation pacifique de la place devant le quartier général de l’armée soudanaise à Khartoum était prévisible. Mais la brutalité avec laquelle le groupe paramilitaire RSF (Rapid Support Forces) s’est comporté le lundi 3 juin au matin a immédiatement balayé toutes les illusions sur le nouveau régime militaire.

La SNCB vient de décider de réduire l'horaire d'ouverture des guichets de 75 gares en Belgique. Gares ouvertes à mi-temps, fermées le week-end. La stratégie de déshumanisation des gares suit son cours, au grand dam des organisations syndicales et des navetteurs. La résistance s'organise.

Les dix nouveaux élus du PTB au Parlement wallon ont prêté serment ce mardi. Le premier député ouvrier du PTB à la Région wallonne, Frédéric Gillot, a transmis symboliquement ce mardi le flambeau ces élus du peuple, en présence de membres du PTB et de son président, Peter Mertens.

Lors des élections européennes, les deux grandes familles politiques traditionnelles ont subi une défaite. L’électeur a clairement sanctionné la politique d’austérité mise en place par l’Union européenne et signifié son ras-le-bol des recettes néolibérales classiques, mais aussi d’une caste politicienne bien éloignée des réalités des citoyens. Cependant, ce rejet s’est traduit par un plébiscite de formations populistes et d’extrême-droite, ainsi que, dans une moindre mesure, écologistes. A l’exception notable de la Belgique, la gauche a perdu des plumes à peu près partout.

Des dockers français et italiens refusent de charger des armes à bord de cargos saoudiens. Ces armes sont utilisées dans la guerre au Yémen. Selon les Nations unies, cette guerre est la plus grande catastrophe humanitaire de notre temps. L'Arabie saoudite affame également délibérément la population du Yémen. Pour mener sa guerre, l'Arabie saoudite dépend des livraisons d'armes de l'Occident. Le PTB plaide pour un embargo européen sur les armes.

Nach ihrer phänomenalen und sozialen Wahl-Kampagne „phénoménale et sociale“ hat die belgische Arbeiterpartei (PTB/PVDA) ihre Stimmenzuwachs im ganzen Land bestätigt, mit Ergebnissen, die von 6,6% in Flandern bis über 12% in Brüssel und 13,5% in Wallonien reichen. Zwölf gewählte Mitglieder kommen damit von der authentischen Linken in das Föderale Parlament, ein Mitglied kommt in das Europäische Parlament, elf Mitglieder kommen in das Brüsseler Parlament, vier Mitglieder in das Flämische Parlament und zehn Mitglieder ins Wallonische Parlament. Darüber hinaus stellen wir vier Senatoren. Die Anzahl der PTB/PVDA-Abgeordneten steigt damit von 8 auf 42. Auf nationaler Ebene hat die PTB/PVDA sich zur fünftgrößten Partei unter den zwölf Parteien, die Abgeordnete stellen, entwickelt.

Maria Vindevoghel apportera une voix de gauche supplémentaire dans l'hémicycle, du côté des travailleurs : "Les travailleurs ont aussi le droit de voir enfin l'un d'eux au parlement", clame-t-elle. Suite à son élection, Solidaire publie à nouveau ce portrait (déjà paru en février).

Après avoir mené une campagne phénoménale et sociale, le Parti du Travail de Belgique (PTB) confirme sa progression partout dans le pays, avec des résultats allant de 6,6 % en Flandre à plus de 12 % à Bruxelles et 13,5 % en Wallonie. La gauche authentique envoie ainsi 12 élus au Parlement fédéral, 1 élu au Parlement européen, 11 élus au Parlement bruxellois, 4 élus au Parlement flamand et 10 élus au Parlement wallon. S’y ajoutent encore 4 sénateurs. Le nombre de parlementaires du PTB augmente donc de 8 à 42. Au niveau national, le PTB est devenu le 5ième parti en importance parmi les 12 partis qui ont des élus.