Le puits de Vandeput : 15 milliards pour des avions de combat

(Foto U.S. Navy / Flickr)
(Foto U.S. Navy / Flickr)

Ajouter un commentaire

Commentaires

Ce sont les lobbies très actifs à Bruxelles qui nous gouvernent. Les bombes lâchées sur la Lybie, le Mali,etc étaient bien entendu des bombes humanitaires. On vend des avions à des pays comme l'Arabie saoudite... ils reviendront nous bombarder avec Rafale et autres avions de tourisme, mais qui s'en fout parmi nos dirigeants qui sont myopes comme des taupes, et ne voient pas plus loin que le fond de leur portefeuille, bien garni dans diable sait quel paradis fiscal.Les impôts? Allais "il faut prendre l'argent chez les pauvres; ils n'ont pas beaucoup d'argent mais ils sont les plus nombreux". Elections pièges à cons.
Les dés sont-ils pipés en faveur du F-35 américain ? Une chose est certaine cet engin, le programme militaire le plus cher de l'histoire depuis la grande muraille de Chine, pourrait être obsolète avant même d'entrer en service. En effet ses performances (vitesse, maniabilité, capacité d'emport) ont été sacrifiées à sa furtivité or l'amélioration de la précision des radars de nouvelle generation pourrait rapidement rendre inutiles ses technologies de furtivité.
Il est à signaler que le Rafale Français est 2 fois moins cher !
une heure de vol d un f35 coute plus de 76000 euro contre seulement 8000 euro pour nos f16
apres vous avoir informer sur le cout a l heure de vol ci-cessous ,j ai oubler de vous dire qu il y a 3 piletes par avion et l OTAN exige un minimun de 260 heure de vol par pilote ,a plus de 76000 euro l heure de vol cela represente un budget de 59.280.000 euro en heure de vol par annee et par avion a multiplier par le nombre d avion soit 38 .on passe les 2,2 milliards d euro , par annee !et rien que pour les faire voler !ce que nous garde bien de dire les officiels par contre actuellement c est 8000 euro pour un de nos f16 je rappalle que lors de l achat de ceux -ci en 1979 , nous les avions produit nous meme sous licence ,avec la Sonaca , Sabca ,FN division moteur ,...etc ...ce qui avait non seulement permis de creer des emploi ,mais aussi abaisser le prix de revient a seulement 5 millions de dollar l exemplaire , alors si nos f16 sont reelement a remplacer -ce dont je doute -la meilleure options sera de reconstruire des f16 neuf sous licence donc nous meme ,alors que le f35 serait acheter sur etagere donc tout contruit pas de boulot pour nos travailleurs !

« Les porcs continuent de grandir, les agriculteurs continuent de travailler », répondait en avril dernier Jos Claeys, directeur de Westvlees, interrogé sur le risque d’infection dans son abattoir. Aujourd’hui, il apparaît qu’un tiers des personnes travaillant dans l’atelier de découpe ont été testées positives au coronavirus. Les témoignages du personnel montrent que ce sont les conditions de travail qui sont à l’origine de l’épidémie. Et Westvlees est loin d’être un cas isolé.

S’il y a une leçon à tirer de la gestion de la crise du coronavirus en Belgique, c’est que le morcellement des compétences et la régionalisation des soins de santé ne fonctionne pas. Cela a été un handicap important qui a contribué à la débâcle de notre pays dans la lutte contre le virus. Aujourd’hui, Paul Magnette et Bart De Wever envisagent pourtant de régionaliser complètement les soins de santé. Comme s’ils ne tiraient aucune leçon de la crise. Ou bien qu’ils avaient un autre agenda. Voici pourquoi nous devons et nous pouvons les en empêcher.

Le printemps 2020 a été anormalement chaud et sec dans notre pays.

Alors que la direction du groupe Nissan-Renault annonçait en mai dernier la fermeture de son usine barcelonaise, un accord

Trois spéculateurs ont réalisé un véritable hold-up financier sur le dos de 1 400 travailleuses. Aujourd’hui, ces trois spéculateurs sont millionnaires. Les 1 400 travailleuses, elles, n’ont plus d’emploi. Retour sur les dessous d’une escroquerie qui ne doit pas rester impunie.

À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. La crise du coronavirus rendrait nécessaire l’imposition de sanctions répressibes. À Anvers, un couvre-feu a été installé. La mesure pourrait être aussi mise en place à Bruxelles ou Liège si l’épidémie devait s’intensifier. Karin Verelst, chercheuse à la VUB, a cependant des sérieuses critiques. Selon elle, des mesures telles que le couvre-feu créent un précédent qui pourrait mettre en péril nos droits fondamentaux. Entretien.

De puissantes explosions ont eu lieu dans la zone portuaire de Beyrouth (capitale du Liban), dévastant de nombreux bâtimen

Le 31 juillet dernier, la nouvelle tant redoutée tombe : Brantano est déclaré en faillite par sa maison-mère, FNG. Le lendemain, tous les magasins restent fermés, à l’initiative des travailleuses et de leurs organisations syndicales. Ce mardi, un rassemblement avait lieu dans la région namuroise. Reportage auprès de ces travailleuses pour qui cette faillite est tout sauf inévitable.

Neuf années après la guerre en Libye, menée par les pays de l’OTAN avec la participation de l’armée belge, la situation da

Août 2019, Mehdi Bouda (17 ans) est tué par une voiture de police.