Les nouveaux contrats à temps partiel transforment (surtout) les femmes en travailleuses-yo-yo

Photo Solidaire, Salim Hellalet
Photo Solidaire, Salim Hellalet
Thema's
Emploi

Ajouter un commentaire

Commentaires

oui c'est pas facile pour une femme qui est maman de travailler car il n'y a rien pour garder les enfants ou alors c'est trop cher avec certains salaire trop bas..pfffff rien à faire des femmes et je trouve cela triste
Au niveau de la précarité d'emploi il faut ajouter les contrats de formation ( qui ne possèdent que le nom d'ailleurs) à 1€ de l'heure (comme chez Merkel) qui existent en Wallonie via des organismes style Mirena,... ou autres. On prend des jeunes qui sont sur le marché de l'emploi ,on leurs fait miroiter un contrat de travail à la clef (CDD) ) de 6 mois ou plus après leur formation . Ce type de contrat est courant dans le secteur de la grande distribution (textile et autres et principalement dans les grandes enseignes de centres commerciaux ). En faite on fait suivre des pseudos formations aux jeunes sans emplois au moment des fêtes, où dans le cas de ventes saisonnières, ect... ensuite on trouve tous les prétextes pour ne pas embaucher ces jeunes qui se démotivent après plusieurs expériences de ce type. Et ce n'est pas tout , à côté d'une personne qui preste ce type de contrat à 1€ de l'heure ces mêmes sociétés prennent des étudiants qui font identiquement le même boulot pour un salaire horaire de 8,50 € à 10€ de l'heure et plus (avec un minimum de formation ou pas du tout )mais prendre un étudiant coute moins cher que de payer une personne qui devrait être engagée au bout de sa formation. Autrement dit c'est une forme de dumping social qu'on a organisé en Wallonie au sein des demandeurs d'emplois (formation 1€/heure, plan activa ,étudiants,.....). Bref on dirait la copie conforme de cette europe de merde ULTRALIBERALE !!

Si les pays occidentaux sont submergés par la pandémie de coronavirus, les pays en voie de de développement sont confronté

Mercredi, la Commission européenne a présenté son Paquet de relance européen, sous le nom de « NextGenerationEU ». « Historique », selon tous les partis traditionnels, des libéraux aux verts en passant par les sociaux-démocrates. Pourtant, à y regarder de plus près, il n'y a pas vraiment de raisons de se réjouir...

Avec la destruction de l’environnement, les épidémies comme celle du coronavirus que nous connaissons risquent de se multi

La crise du coronavirus se déroule dans un contexte politique inédit en Espagne où une coalition de gauche dirige le gouve

Aux États-Unis, un citoyen américain noir a été tué au cours d’une opération de police. Un de plus. Des milliers de personnes exigent que les policiers responsables de sa mort soient traduits en justice.

La pandémie de COVID-19 est la crise sanitaire la plus grave de l'histoire mondiale récente.

« On ne va quand même pas tous partir en vacances cet été ? », a lâché cette semaine le président du Voka (association patronale flamande). Cette déclaration ouvre une offensive plus générale pour nous faire travailler plus, de manière plus flexible et pour moins cher. Offensive à laquelle s’est joint le chef des grands patrons wallons, et qui revient à dire que les héros du coronavirus vont devoir payer la crise. Il faut refuser cette logique et faire sauter un tabou de la politique belge : faire payer les grandes fortunes.

La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, qui dure depuis un certain temps déjà, menace de s'intensifier à cause de la campagne électorale de Donald Trump. Les déclarations de Trump qualifiant l'épidémie de coronavirus d'acte de guerre posé par la Chine n'en sont qu'un avant-goût. Car la première victime d'une guerre, c'est toujours la vérité.

Le célèbre linguiste, philosophe et militant de gauche Noam Chomsky donne son avis sur la pandémie de coronavirus, les abe